Chéquier portefeuille : le guide de la rédaction

chéquier portefeuille

Même s’il tend à disparaître, le chéquier continue d’être utilisé pour régler ses achats en magasin. Il s’agit d’un carnet composé de plusieurs chèques. Ce moyen de paiement présente à la fois des avantages et des inconvénients. On vous dit tout sur le chéquier portefeuille : les tailles disponibles et la procédure à suivre pour commander un chéquier auprès de sa banque.

Formats et types de chéquier

Chéquier classique

Le chéquier classique est le plus courant. Il relie l’ensemble des chèques sur la gauche. Ce format présente un avantage considérable. Lorsqu’il ne contient plus de chèque, la conservation du talon prend peu de place (8 X 4 cm).

A noter : ce type de chéquier est peu adapté aux personnes gauchères. En effet, elles peuvent rencontrer des difficultés à le plier ou à le remplir. Les gauchers se tourneront plutôt vers le chéquier en portefeuille.

Chéquier portefeuille

Dans un chéquier portefeuille, les chèques sont reliés par un talon situé en haut. Moins long qu’un chéquier classique, ce format se révèle également moins volumineux. Cependant, il est plus large de 2 cm.

Adapté aussi bien aux personnes droitières que gauchères, ce format présente aussi un atout considérable. En effet, il peut être rangé dans un portefeuille classique ou un porte-chéquier, avec vos autres moyens de paiement.  Cependant, ce format s’avère moins pratique lorsque l’on ne dispose pas d’un sac à main. Dans une poche intérieure de veste, mieux vaut privilégier le chéquier classique.

Chéquier de correspondance

Le chéquier de correspondance mélange un peu les deux versions précédentes. Ce format dispose d’un double bordereau. En effet, il possède à la fois un talon sur la gauche, et un autre situé en haut.

Sachez que le chéquier de correspondance n’est délivré qu’aux professionnels, principalement aux commerçants, et non aux particuliers. Le talon sur la gauche permet de noter les informations classiques (montant, date d’émission, bénéficiaire) et celui du haut correspond à une simple bande.

Généralement, ce modèle contient jusqu’à 60 chèques alors que les autres modèles se limitent à 30 titres maximum. Et il est plus imposant que les deux autres formats en raison de son double bordereau. En outre, il présente seulement un intérêt pour les entrepreneurs qui souhaitent régler leurs fournisseurs par chèque.

Utiliser un chéquier : les avantages

Pourquoi utiliser encore le chéquier lorsque l’on peut régler ses achats en espèce, carte bancaire, paiement sans contact, avec son smartphone, en bitcoin…

Certes, le chéquier figure comme un moyen de paiement dépassé, mais il offre plusieurs avantages.

D’abord, il s’agit d’une méthode de paiement qui permet de suivre efficacement ses dépenses. En vérifiant vos relevés de compte avec vos talons, vous pouvez gérer votre budget au mieux.

Ensuite, les chèques bancaires restent acceptés dans de nombreux commerces, et même dans les boutiques en ligne. Généralement, une pièce d’identité doit être présentée au moment du règlement.

Notez également que certains commerces exigent le paiement par chèque. Parmi eux, la cantine scolaire, l’auto école… Mieux vaut alors disposer de ce mode de règlement pour pouvoir bénéficier de ces services.

D’autre part, payer par chèque permet de ne pas transporter d’argent liquide. Se déplacer avec trop d’argent sur soi peut être risqué (perte, vol…). Et vous n’encombrez pas vos poches.

Le chéquier présente également l’avantage d’être gratuit aussi bien lors de son obtention dans une banque que lors de son emploi pour effectuer une transaction.

Enfin, le carnet de chèque contient un ou plusieurs RIB, ce qui permet de disposer du document en cas de besoin. Lorsqu’un organisme vous le réclame, vous pouvez le fournir immédiatement, sans en faire la demande à votre banque.

Les inconvénients

Lorsque l’on règle ses achats par chèque, il est important d’être attentif au solde de son compte pour éviter les accidents bancaires (fonds insuffisants). En effectuant vos achats avec ce moyen de paiement, vous risquez davantage les frais bancaires, les agios, et dans le pire des cas, un fichage FICP à la Banque de France. En effet, il est difficile de prévoir quand le commerçant encaissera votre chèque. Par conséquent, votre compte en banque doit être toujours approvisionné.

D’autre part, régler par chèque n’est pas la méthode de paiement la plus rapide. Certains commerces, notamment les grandes surfaces, disposent de machines pour remplir les chèques. Mais, ce n’est pas le cas partout.

Il faut savoir également que l’utilisation du chèque est impossible à l’étranger. En effet, son usage se révèle non conforme aux pratiques des autres pays en raison de la barrière de la langue ou de frais de recouvrement trop élevés. Et les commerçants ne prendront pas le risque d’accepter votre paiement, par crainte de faire face à un chèque sans provision. En dehors de la zone euro, il y a également le problème de la devise qui se pose.

Comment renouveler un chéquier ?

Pour renouveler un chéquier, les démarches se révèlent très simples. Il suffit de le commander auprès de votre banque en précisant le format souhaité. Vous le réceptionnez ensuite à votre domicile ou dans votre agence, suivant votre choix. Pour ne pas vous retrouver démuni et être contraint à payer par carte ou en espèces, anticipez votre demande.

D’autre part, certaines banques disposent d’un système de renouvellement automatique. Dès que l’établissement reçoit une demande de décaissement de votre dernier chèque, une commande est émise.

Précaution d’usage et de conservation du chéquier

Quel que soit le format de chéquier pour lequel vous avez opté, il convient de suivre quelques précautions d’usage et de conservation du moyen de paiement :

  • limitez toujours le nombre de chéquier en votre possession pour réduire le risque de perte ou de vol ;
  • de la même manière, veillez à conserver vos chéquiers en lieux sûr. Si vous disposez de plusieurs carnets, ne les gardez pas dans un seul et même endroit. Et ne les regroupez jamais avec votre pièce d’identité ;
  • ne laissez jamais traîner votre chéquier dans la voiture, même si elle est fermée à clé ;
  • si possible, demandez à votre agence bancaire de vous envoyer les chéquiers en lettre recommandée. En cas de retard de réception, contactez votre banque sans tarder ;
  • ne signez jamais de chèque vierge par avance. En cas de perte ou de vol, votre compte risque d’être débité d’une somme importante ;
  • en cas de perte ou de vol de votre chéquier ou de l’un de vos chèques, faites opposition dès que possible auprès de votre banque.
Chéquier portefeuille : le guide de la rédaction
4.9 (97.89%) 19 vote[s]