Chèque de banque du Crédit Mutuel

crédit mutuel

Moyen de paiement relativement sûr, le chèque de banque reste incontournable lors d’une transaction importante. Suivants les banques, le délai d’obtention et le délai d’encaissement varient. Découvrez en détail toutes les particularités du chèque de banque du Crédit Mutuel en termes de délais et tarifs. Et en raison des nombreuses arnaques, apprenez également à desceller les faux chèques. Tout ce qu’il faut savoir pour ne jamais être victime d’une escroquerie au faux chèque de banque !

Qu’est-ce qu’un chèque de banque ?

A ne pas confondre avec le chèque bancaire, le chèque de banque est un moyen de paiement relativement sécurisé. Il est très souvent demandé pour financer un achat important (acquisition d’un véhicule entre particuliers, par exemple).

Le chèque de banque est émis et signé par un établissement bancaire. L’ordre du titre est au nom du vendeur. Ce moyen de paiement demeure un gage de sécurité pour ne pas être victime d’une arnaque lors d’une vente. Et émis par la banque, il certifie également la présence de provision suffisante au moment de son édition.

A lire aussi >> Quels sont les délais pour obtenir un chèque de banque ?

Comment obtenir un chèque de banque au Crédit Mutuel ?

Pour se procurer un chèque de banque au Crédit Mutuel, il suffit de se présenter au guichet d’une des agences du réseau. Un conseiller prendra soin de vérifier que vous disposez des fonds nécessaires. Si le solde de votre compte est suffisant, le conseiller vous transmettra le titre.

D’autre part, le chèque de banque est automatiquement rempli par votre agence du Crédit Mutuel. Cela permet d’éviter les risques de fraude. Et généralement, le titre est signé par le directeur de l’agence.

A noter : dans la plupart des agences, vous devrez remplir et signer un formulaire de demande de chèque de banque.

Les tarifs

L’émission d’un chèque de banque est un service payant dont le montant varie suivant l’établissement. Généralement, il faut débourser une dizaine d’euros pour se procurer le titre.

En ce qui concerne le Crédit Mutuel, quelle que soit la fédération dont vous dépendez, le tarif s’élève à 11 euros.

Délai d’obtention

Un délai d’obtention s’applique lorsque vous faites une demande de chèque de banque. Certains organismes financiers remettent le titre immédiatement pendant que d’autres ont un délai de deux jours. Il est donc impératif d’anticiper sa demande si vous devez disposer du chèque de banque rapidement.

En réalité, trois facteurs influent sur le délai d’obtention du titre :

  • le montant ;
  • le moyen de réception ;
  • le délai de préavis éventuel.

Au Crédit Mutuel, la remise du chèque de banque peut être immédiate ou prendre un à deux jours. Cela dépend en partie de l’établissement à qui vous vous adressez ainsi que du moment de la demande.

Délai d’encaissement

L’encaissement d’un chèque de banque s’effectue de la même façon qu’un chèque classique. Rendez-vous en agence pour effectuer le dépôt du titre.

A savoir : vous disposez d’un an et huit jours pour déposer et encaisser votre chèque de banque. Cependant, il est fortement recommandé d’encaisser le titre le plus rapidement possible pour éviter de le perdre.

Nos recommandations de sécurité

Bien que relativement sûr, ce moyen de paiement n’est pas à l’abri d’arnaques et fraudes. Avant d’accepter un chèque de banque du Crédit Mutuel, il convient donc de faire preuve d’une grande vigilance.

Appeler  la banque émettrice

Vous avez un doute sur l’authenticité du chèque de banque ou de sa provenance ? Même si tout semble normal, appelez la banque émettrice. Il s’agit d’une vérification importante. En effet, l’établissement financier validera ou non  la fiabilité du titre.

Mais attention, ne faites pas confiance à l’acheteur en appelant le numéro qu’il vous indique. Il pourrait alors s’agir d’un faux numéro avec un complice à l’autre bout du fil. Recherchez vous-même les coordonnées téléphoniques de la banque émettrice. Généralement, celles-ci figurent sur le chèque de banque.

Lorsque vous êtes au téléphone avec l’organisme, transmettez au conseiller les informations suivantes : nom du bénéficiaire, numéro de chèque et montant exact.

A noter : pour que la vérification puisse se faire, il est indispensable d’effectuer la transaction pendant les horaires d’ouverture de l’organisme. Évitez les ventes le dimanche ou les jours fériés !

Aller au guichet avec l’acheteur

Si l’appel à la banque émettrice est un moyen de vérifier l’authenticité d’un chèque, sachez qu’il existe une autre possibilité : aller au guichet directement avec l’acheteur lors de la remise du titre.

L’autre solution, c’est de prendre les devants en demandant à l’acquéreur de vous remettre le scan du chèque de banque. Contactez ensuite votre propre banque pour qu’elle vérifie l’authenticité du titre. Elle pourra s’assurer qu’il ne s’agit pas d’un document falsifié.

Les mentions obligatoires sur un chèque de banque

L’établissement d’un chèque de banque répond à une réglementation stricte. En effet, il existe des mentions obligatoires. D’abord, vérifiez la présence d’un filigrane normalisé. Depuis 2009, tous les chèques de banque en possèdent un. Ce système de sécurité comporte la mention « chèque de banque ». Et le titre doit aussi posséder une ligne magnétique en bas, composée de lettres et de chiffres.

Les autres mentions obligatoires relatives à la norme NF K11-111 sont les suivantes :

  • le nom de la banque qui émet le chèque ;
  • le cadre « payable en France » identifiant le lieu de paiement et le numéro de téléphone de la banque ;
  • le nom, l’adresse et le compte du tireur ;
  • le montant (en lettres et en chiffres) ;
  • le lieu et la date d’émission du chèque de banque.

D’autre part, vous devez procéder à d’autres vérifications :

  • le montant doit être exact. Le cas contraire, il s’agit probablement d’un chèque volé ;
  • si l’acheteur veut compléter la transaction avec un autre moyen de paiement, annulez la vente ;
  • enfin, si le chèque de banque présente des altérations telles que grattage, rayure ou déchirure, refusez le paiement.

Vérifier l’identité de l’acheteur

Enfin, il est très important de vérifier l’identité de l’acheteur avant de le faire partir avec l’objet. Pour sécuriser la transaction et éviter les usurpations d’identité, réclamez une pièce d’identité. Vérifiez les informations (âge, taille…) et regardez bien si elles correspondent à la personne que vous avez devant vous.

En cas de doute sur la réelle identité de l’acheteur, il s’avère préférable d’annuler la vente. Ne courrez aucun risque !

Sur le même sujet >> Comment vérifier un chèque de banque ?

Emilie Cartier
Rédactrice web freelance, Émilie se passionne pour les sujets du quotidien (santé, finance...) et les astuces qui facilitent la vie de tous les jours. Elle aime écrire des publications utiles et informatives, une activité à laquelle elle peut se livrer grâce à Expertpublic.