Comment évaluer une performance grâce au drawdown ?

Comment évaluer une performance grâce au drawdown ?

La gestion du risque de pose comme un aspect fondamental de toute investissement ! La raison est très simple : Même le meilleur gérant de fonds enregistre périodiquement des pertes financières. Toutes les opérations boursières ne peuvent pas se solder par un gain, c’est mathématiquement impossible ! Pour durer dans le monde de l’investissement, il faut donc avoir la capacité d’encaisser une « mauvaise période » (à la fois sur le plan financier et psychologique).

Le drawdown est un indicateur de gestion du risque

Cette période négative porte le nom de « drawdown » : Un écart négatif, généralement exprimé en pourcentage, d’une performance. L’écart négatif maximum subit par une performance est appelé « Maximum Drawdown ». Par exemple, si votre capital passe de +80 % à +50 %, vous subissez un drawdown de 30 %. Et si avant cela, votre compte était passé de +60 % à +20 %, votre maximum drawdown est de 40 %. C’est une mesure importante qui permet de juger le niveau de risque d’un opérateur. Particulièrement utile si vous placez votre argent dans des fonds d’investissements avec des forts rendements (donc des niveaux de risque importants). Pour en savoir plus sur le concept de drawdown de manière générale, vous pouvez vous rendre sur cette page.

Le risque et le rendement sont liés

Il y a une corrélation directe entre le rendement et le risque. Atteindre des performances exorbitantes suppose une augmentation du risque en termes de pourcentage sur le capital. Une performance de 15 % avec un risque moyen de 0,5 % est bien plus impressionnante qu’une performance de 40 % avec un risque moyen de 3 %. Tout est question d’objectif et d’agressivité. Plus les promesses de rendement sont importantes, plus les risques le sont également. Pour mieux comprendre et analyser les performances d’un organisme financier, on vous conseille cet excellent article sur le site Le Revenu !

Comment gérer son risque en fonction de son profil

Voici quelques règles essentielles de Money Management. On conseille généralement d’engager au maximum 15 % de son patrimoine total. Autrement dit, un investissement financier ne doit JAMAIS vous mettre en difficulté sur le plan financier, même s’il échoue complètement. Sur ce capital (destiné donc à être investi), le risque par opération doit être au maximum de 1 %. Si vous avez un K total de cent mille euros, vous devez donc risquer en moyenne 1000 euros maximum par opération. Cette gestion du risque est prudente mais elle a un avantage : L’impact psychologique des gains et des pertes est nul, du coup, vous ne prendrez pas de décision d’investissement sous la pression. Si vous risquez 1 % de votre capital, vos gains seront de quelques pourcents au grand maximum. Vous ne serez ni riche en cas de gain, ni ruiné en cas de perte…Le facteur émotionnel n’influencera pas vos décisions et c’est le but recherché. En fonction de votre capital et de votre appétence au risque, vous pouvez bien entendu modifier votre approche. Certains fonds d’investissement ont des portefeuilles très agressifs visant à faire de gros rendements ! Généralement, ils investissent soit sur des valeurs très volatiles comme le marché des devises soit sur des startups avec des concepts très prometteurs mais pas encore éprouvés par le marché !

Lire aussi : Comment bien débuter en bourse ?

Comment évaluer une performance grâce au drawdown ?
4.3 (85.19%) 27 votes