Comment fidéliser ses salariés ?

Fideliser ses Salaries

En tant que chef d’entreprise, il est important de fidéliser ses salariés pour qu’ils aient envie de rester. Il s’agit aussi de les motiver au travail pour qu’ils soient productifs. Mais comment s’y prendre concrètement pour retenir un collaborateur ? Découvrez toutes les mesures à mettre en place pour que vos salariés soient heureux au travail.

Fidéliser ses salariés avec la reconnaissance au travail

La reconnaissance au travail est importante pour fidéliser ses salariés. Il s’agit pour le chef d’entreprise de reconnaître certains aspects :

  • les compétences du collaborateur et ses qualités au travail (rigueur, précision, réactivité…) ;
  • ce qui fait de lui un salarié unique ;
  • ses efforts mis en œuvre ;
  • les résultats obtenus.

Cette mise en lumière permet de donner confiance au collaborateur. Ce dernier a alors le sentiment d’être utile à l’entreprise. Grâce à ça, le salarié sera plus impliqué et réfléchira moins à quitter la société si une opportunité professionnelle se présente.

Une bonne ambiance au travail

L’ambiance au travail revêt un caractère primordial pour que le salarié se sente bien et ait envie de rester dans une entreprise. Ainsi, il est préférable que l’ambiance soit conviviale entre collègues de travail. Rien n’est plus difficile pour une personne que de se rendre chaque matin sur son lieu de travail si l’ensemble de l’équipe se « tire dans les pattes ».

L’ambiance de travail est donc un enjeu majeur qu’il ne faut pas négliger en tant que chef d’entreprise ou manager. Il convient donc d’être vigilant et ne pas attendre l’apparition des premières tensions pour agir.

Cela passe par :

  • une bonne écoute ;
  • l’assurance que la communication entre chacun se passe correctement ;
  • la formation des équipes à la communication non violente. Cela permet d’échanger sereinement en cas de tension ;
  • la gestion des conflits. L’employeur doit être capable d’y faire face et de ne pas attendre que la situation s’envenime ;
  • l’existence d’un espace de détente pour les pauses et la prise des repas. L’environnement de travail reste crucial pour que les relations sociales se tissent dans les meilleures conditions. Il peut s’agir de rendre le lieu attrayant ou de proposer des jeux tels qu’un babyfoot.

Un cadre de travail optimal pour motiver ses salariés

Mettre en place un cadre de travail confortable et productif doit rester une priorité pour que vos salariés s’épanouissent au sein de votre entreprise. Demandez l’avis de vos collaborateurs pour dégager quelques pistes d’amélioration.

Pensez à des petits bonus qui feront toute la différence pour vos salariés : un petit-déjeuner offert une fois par semaine, une sortie annuelle sur le temps de travail pour souder les équipes, un repas de Noël…

Des horaires souples pour la vie personnelle

Pour motiver ses salariés, il est important de trouver le bon équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle. En effet, il est normal que les salariés aient envie de profiter de leur famille et d’avoir du temps pour eux et les loisirs.

Il faut aussi tenir compte de certaines contraintes qui nécessitent de se libérer du travail : aller chercher les enfants à l’école, par exemple. La souplesse des horaires reste un avantage pour fidéliser les salariés qui ont une vie à côté du travail.

Le télétravail, une manière de fidéliser ses salariés

De plus en plus, le travail à domicile ou télétravail est accepté par l’employeur. Pour le salarié, cette méthode de travail comporte de nombreux avantages :

  • un gain de temps et d’argent car il n’y a plus besoin d’effectuer des allers et retours entre la maison et le lieu de travail ;
  • un gain de productivité car le salarié a moins de risque d’être distrait dans sa tâche ;
  • un meilleur équilibre de vie car le travailleur aménage son emploi du temps comme il le souhaite ;
  • et il s’agit aussi de sentir la confiance de son patron qui autorise le télétravail.

La rémunération, un moyen de motiver un salarié

Le salaire reste un moyen incontournable pour motiver ses salariés. En effet, une paye qui ne correspond pas au travail effectué représente une source de démotivation. La rémunération donne de la valeur au travail d’un salarié.

Une personne qui a fait des longues études a envie de toucher un salaire supérieur à celle qui n’a pas de bagage scolaire. Et un salarié qui a l’impression de travailler et de créer plus que ses collègues aura aussi envie d’être récompensé. Le patron doit prendre en compte la notion de ressenti. Cela explique les différences ou égalités de salaire et leur donne du sens. Certes, il s’agit d’un exercice difficile mais nécessaire pour fidéliser ses salariés.

Par ailleurs, une promotion ou augmentation de salaire reste toujours fortement appréciée. Lors du recrutement d’un candidat, le salaire représente une base qui doit évoluer au fil des années. Un collaborateur qui a l’impression d’évoluer dans sa carrière sera motivé.

Enfin, il y a d’autres aspects à prendre en compte dans la rémunération : prime, participation, intéressement, ticket restaurant, chèques vacances, accès à une mutuelle d’entreprise… Tous ces avantages ont un impact direct sur le pouvoir d’achat du salarié. Et cela est une source de motivation pour rester dans une entreprise.

L’intérêt des missions confiées

Est-ce que le travail que le salarié réalise a de l’intérêt pour lui ? Donner du sens à son travail reste primordial pour être motivé au quotidien.

Dès que cela est possible, le chef d’entreprise aura tout intérêt à faire participer ses salariés. Le management participatif consiste à donner au salarié l’occasion de réfléchir à ce qu’il fait et à la direction qu’il souhaite donner à son travail pour atteindre ses objectifs.

La direction garde la main mais le salarié a la possibilité de participer et de prendre des décisions, à son échelle. L’idée ? Faire participer les équipes sur ce qui dépend d’elles à cet instant précis.

Envisager ses collaborateurs comme des clients

Enfin, pour fidéliser ses salariés, une écoute attentive reste de mise. L’enjeu consiste à comprendre leurs attentes et objectifs professionnels. Cela peut passer par un questionnaire. En récoltant l’avis de ses collaborateurs, le chef d’entreprise peut dégager des points d’amélioration pour les satisfaire.