Que faut-il pour conduire une voiture sans permis ?

conduire une voiture sans permis

Alternative à la voiture suite à la perte du permis, difficulté à obtenir le code de la route, minorité… Les raisons de vouloir acheter une voiture sans permis sont multiples. Si le prix peut représenter un frein, la VSP ou voiturette possède aussi de nombreux avantages. Mais que faut-il pour conduire une voiture sans permis ? Certes, le code de la route n’est pas requis, mais il y a quand même des obligations. Découvrez ce qu’est le BSR ou permis AM. Et informez-vous également sur l’assurance pour voiture sans permis. Tout ce qu’il faut savoir avant de prendre le volant de votre petite voiture !

Qu’est-ce qu’une voiture sans permis ou voiturette ?

Connue aussi sous son acronyme VSP, la voiture sans permis ou voiturette est parfois confondue avec d’autres véhicules.

Aux yeux de la loi, une voiture sans permis désigne :

  • un quadricycle, c’est-à-dire un véhicule avec quatre roues ;
  • un véhicule avec deux sièges et non quatre ;
  • une voiture équipée d’une cylindrée de moins de 50 cm3 pour un moteur essence et de 4kw maxi pour un moteur diesel ;
  • un véhicule dont la vitesse maximale n’excède pas 45 km/h.

Qui a le droit de conduire une voiture sans permis ?

Vous avez envie d’acheter une voiturette mais vous vous posez la question de savoir ce qu’il faut pour conduire une voiture sans permis ? Effectivement, il existe une législation en la matière au même titre que les voitures classiques. On ne peut pas conduire une VSP comme ça, il y a des règles à respecter.

En réalité, il y deux législations en fonction du profil de l’usager. Celui-ci tient compte de son âge :

  • d’abord, sachez que ceux qui sont nés avant le 31 décembre 1987 peuvent conduire une VSP sans posséder un quelconque permis ;
  • en revanche, les personnes nées après le 1er janvier 1988 doivent posséder le BSR ou le permis AM. Dans le dernier cas, il s’agit d’un titre reconnu équivalent délivré par un Etat de l’Union européenne ou de l’Espace économique européen (EEE).

Et peut-être l’ignorez-vous mais les adolescents ont tout à fait le droit de rouler en voiture sans permis. En effet, l’âge minimum légal pour conduire une voiturette est de 14 ans.

Que faut-il pour conduire une voiture sans permis : le BSR ou le permis AM ?

Depuis janvier 2013, le permis AM remplace le BSR (Brevet de Sécurité Routière). Le permis AM est aussi connu sous d’autre appellation telle que le permis cyclomoteur et voiturette.

Mais si le nom change, le principe reste le même. Il s’agit d’une journée de formation sans examen. Elle se déroule dans une auto-école ou école de conduite. En revanche, la durée de formation est plus longue. En effet, elle est passée de 5 heures à 7 heures.

Donc, si vous êtes né après 1988, vous devez  passer le permis AM (anciennement BSR) sauf si :

  • vous avez déjà le BSR ;
  • vous êtes détenteur du permis de conduire auto (permis B) ;
  • vous possédez le permis moto (permis A, A1 ou A2).

Attention, pour conduire une voiture sans permis, vous devez être en capacité de présenter votre permis AM validé en préfecture. L’attestation de suivi de la formation ne suffit pas pour être en règle. La carte sécurisée AM est valable ensuite pendant une durée de 15 ans.

A noter : si vous conduisez une voiturette sans détenir le permis AM, vous êtes passible d’une amende. Ne prenez aucun risque sur la route.

A lire aussi >> Comment conduire une voiture ?

Faut-il le code pour conduire une voiturette ou VSP ?

Que faut-il pour conduire une voiture sans permis ? C’est la question que se posent de nombreuses personnes qui n’ont pas l’examen du permis de conduire. Si rouler en petite voiture représente un avantage, c’est surtout parce que le code de la route n’est pas requis.

En effet, la seule obligation pour conduire une VSP, c’est de posséder le permis AM si vous êtes né après 1988.

Est-ce que les jeunes peuvent conduire une voiture sans permis ?

A partir de 14 ans, il est tout à fait possible de conduire une voiturette, à condition de posséder le permis AM (anciennement BSR). Les étudiants ou les personnes trop jeunes pour passer le permis de conduire peuvent donc rouler en VSP.

Cependant, les jeunes ne sont pas les plus nombreux parmi les usagers de la voiture sans permis. On retrouve parmi les utilisateurs de la voiturette des conducteurs qui n’ont pas réussi l’examen du code de la route ou qui ont leur permis suspendu.  Il y a aussi les retraités qui représentent une part importante des conducteurs de voiturette.

Peut-on conduire une voiturette en cas de retrait de permis de conduire ?

La réglementation stipule qu’en cas d’invalidation, de suspension ou d’annulation du permis de conduire, la personne peut conduire un cyclomoteur ou un quadricycle léger à condition qu’elle ne fasse l’objet d’aucune sanction judiciaire étendue à l’interdiction de conduire ces véhicules.

Par exemple, en cas de récidive d’alcoolémie, le conducteur a interdiction de conduire une voiture sans permis.

Faut-il une assurance pour conduire une voiture sans permis ?

Est-ce qu’il faut être assuré pour conduire une voiturette ? Cette question mérite d’être posée même si la réponse semble évidente. A partir du moment où vous pouvez blesser d’autres usagers de la voie publique, il est obligatoire d’être assuré.

Vous devez alors souscrire une assurance auto responsabilité civile auprès d’une compagnie. Il s’agit de la formule qui couvre le véhicule au tiers. La voiture sans permis doit être assurée dès sa mise en circulation sur le territoire français.

Notez que le prix d’une assurance de voiture sans permis reste élevé. En partie, parce que les utilisateurs des voiturettes sont généralement jeunes ou ont commis une infraction. Les assureurs se montrent alors assez frileux.

Conseil : dans le cas d’une voiture sans permis neuve, il est conseillé de l’assurer avec une formule tous risques et non au tiers. D’autre part, sachez qu’en tant que conducteur de VSP, vous n’êtes pas soumis au système du bonus et malus dans votre contrat d’assurance.