Voyant anti patinage : causes et solutions

voyant anti patinage

Sur la route, le voyant anti patinage appelé aussi témoin ESP, peut s’allumer. Il représente alors une voiture en train de déraper. Malgré ce symbole peu rassurant, n’ayez crainte ! L’allumage du voyant se révèle tout à fait normal dans certaines conditions. Découvrez lesquelles. Et suivez également nos conseils pour desceller un dysfonctionnement de votre véhicule. Apprenez à résoudre le problème d’un voyant ESP allumé en comprenant le rôle de l’anti patinage.

Qu’est-ce que l’anti patinage ?

Les mécaniciens parlent autant d’anti patinage que d’ESP (Electronic Stability Programm). Dans un cas comme dans l’autre, il s’agit du programme électronique qui sert à stabiliser le véhicule quand cela s’avère nécessaire. Ce dispositif apporte une sécurité à l’utilisation de la voiture, surtout dans les virages.

Concrètement, ce système permet l’optimisation du comportement d’un véhicule dans des situations qui représentent un danger. L’automobiliste reçoit alors une aide pour maîtriser sa voiture. L’anti patinage va contrôler le freinage des quatre roues à la place du conducteur.

Avec quels dispositifs s’utilisent l’anti patinage ?

Il faut savoir que l’anti patinage ne s’utilise jamais seul. Il doit s’accompagner d’autres éléments pour se révéler opérationnel. Ainsi, il ne fonctionne pas sans ABS ni sans EBD pour la répartition électronique du freinage.

En effet, l’ABS (Antiblockier System), en tant qu’équipement de sécurité active, permet l’antiblocage des roues de freinage. En ce qui concerne l’EBD, appelé aussi EBV ou ECB, il agit sur la puissance de freinage des roues tout en les modulant au besoin.

Toutes ces fonctionnalités garantissent de meilleures conditions de conduite et une sécurité renforcée pour les occupants de l’auto.

A quoi sert l’anti patinage dans les virages ?

L’anti patinage est particulièrement sollicité dans les virages, que votre véhicule se trouve en situation de survirage ou de sous-virage. Dans le cas de survirage, l’arrière de la voiture échappe au contrôle du conducteur. Cela engendre alors un tête-à-queue. Et lorsqu’il y a sous-virage, le véhicule glisse sur ses roues avant. Au lieu de tourner, il continue tout droit.

Dans ces deux situations, l’anti patinage va se déclencher en complément des autres dispositifs (ABS, EBD). La puissance de freinage sera ainsi modulée et la voiture gardera une bonne capacité de freinage, sans mettre en danger les passagers.

D’autre part, il faut bien comprendre que l’anti patinage s’avère beaucoup plus rapide que le temps de réaction d’un conducteur, aussi alerte soit-il. Lorsque vous donnez un coup de volant, l’anti patinage anticipe la perte de contrôle du véhicule. Par conséquent, il agit sur les freins individuellement avant que l’accident ne se produise.

Cependant, ne pensez pas que l’anti patinage permet toutes les folies au volant ! Ce dispositif n’évite pas les accidents de la route ; il ne s’agit pas d’une solution miracle. Si vous roulez trop vite dans un virage et faites preuve d’imprudence, la sortie de route semble inévitable, anti patinage ou non. Le système fera seulement dévier la trajectoire de votre voiture. Alors, il convient de rester prudent sur la route que vous disposiez ou non d’un anti patinage.

De quoi se compose l’anti patinage ?

Plusieurs éléments constituent l’anti patinage, indispensables à son bon fonctionnement :

  • un calculateur spécifique ;
  • un capteur d’angle de braquage de la direction. Cela permet de relever l’angle de rotation du volant ;
  • un capteur d’accélération transversale pour détecter une anomalie au niveau des mouvements latéraux ;
  • un capteur de lacet qui analyse la rotation éventuelle de la voiture autour de son axe. Ce capteur sert à détecter le tête-à-queue ;
  • un témoin anti patinage, utile pour signaler son fonctionnement.

Le rôle du voyant anti patinage

Vous avez remarqué que le voyant anti patinage s’allume sur le tableau de bord de votre voiture ? Vous ne devez pas craindre le pire car il s’agit, au contraire, d’une information rassurante pour l’automobiliste. En effet, l’allumage de ce voyant signale la mise en route du dispositif. Vous ne perdez pas le contrôle de votre véhicule.

Cependant, un témoin anti patinage qui s’allume indique au conducteur que la trajectoire de l’auto peut se trouver hors de son contrôle. D’autre part, le voyant anti patinage doit s’éteindre dès lors que le mauvais virage est passé. Si cela n’est pas le cas, soupçonnez un dysfonctionnement. Rendez-vous dans un garage pour effectuer un contrôle.

A quoi reconnait-on le témoin anti patinage ?

Le pictogramme de l’anti patinage est facile à reconnaitre car intuitif. Cependant, il s’avère utile de comprendre le fonctionnement de l’anti patinage pour deviner le voyant. Celui-ci représente une voiture avec deux traits en S derrière, indiquant une trajectoire sinueuse. Le logo est de couleur rouge et orné d’une forme géométrique (triangle ou cercle).

A savoir : si le voyant se présente sous la forme d’un cercle, il se situe alors près de l’ABS. A l’intérieur du symbole, vous pouvez discerner les lettres « ESP ».

Pourquoi le voyant s’allume-t-il ?

Le témoin anti patinage peut s’allumer sans raison, en dehors du démarrage de la voiture ou de la survenue d’un virage. Dans ce cas, il s’agit d’un problème de fonctionnement que vous devez résoudre en consultant un garagiste.

Les causes de cette anomalie peuvent être diverses : ampoule grillée, défaillance du capteur… Un mécanicien vous aiguillera sur l’origine de l’allumage.

Que faire si le témoin ESP s’allume ?

D’abord, sachez que le voyant anti patinage ne nécessite aucune maintenance. S’il s’allume sans raison, vous pouvez suspecter une ampoule grillée. Cela fait partie des petites réparations sur une voiture qui se révèlent peu coûteuses. Comptez environ 70 euros le changement de l’élément dont la quasi-totalité du prix recouvre la main d’œuvre (1 euro l’ampoule).

Ensuite, si votre voyant anti patinage s’allume dans un virage, ne faites rien. Il s’éteindra de lui-même, lorsque le virage sera passé. Et c’est la même chose au démarrage du véhicule. Le témoin s’éteindra naturellement, sans votre intervention.

Enfin, notez que le conducteur a la possibilité de déconnecter l’anti patinage ou ESP depuis les paramètres de l’ordinateur de bord. Dès lors, le témoin ne fonctionne plus. En revanche, un message informatif reste affiché.

Emilie Cartier
Rédactrice web freelance, Émilie se passionne pour les sujets du quotidien (santé, finance...) et les astuces qui facilitent la vie de tous les jours. Elle aime écrire des publications utiles et informatives, une activité à laquelle elle peut se livrer grâce à Expertpublic.