Hernie discale : les traitements naturels

remede naturel pour la hernie discale

La hernie discale peut être à l’origine de douleurs intenses ainsi que de gênes dans les bras et les jambes, parfois même au niveau des cuisses, des fesses ou des épaules. La maladie du disque intervertébral rend difficile le port de charges lourdes et peut se révéler handicapante dans la vie de tous les jours. En complément d’un traitement médical, la personne qui souffre d’une hernie discale peut avoir recours à des remèdes naturels. Zoom sur les traitements maison pour guérir plus vite d’une inflammation de la hernie discale.

Que faut-il consommer pour soigner une hernie discale ?

Le curcuma

Le curcuma est composé de curcumine. Il s’agit d’un antioxydant contenant des effets anti-inflammatoires. Le curcuma s’avère donc très efficace en cas d’hernie discale. Vous pouvez consommer l’épice en poudre ou bien en comprimé.

Le diméthylsulfoxyde

Ce liquide incolore contient du soufre organique qui permet de soulager la douleur. Le DMSO est disponible en pharmacie. Avant d’en consommer, faites preuve de vigilance et informez-vous auprès de l’officine. N’utilisez pas le diméthylsulfoxyde sans avis médical si vous êtes enceinte, diabétique ou allergique au soufre. L’interaction du DMSO avec d’autres médicaments peut également causer des effets néfastes. Si vous prenez des médicaments anti-anxiété, des relaxants musculaires, ou bien des somnifères, prenez conseil auprès de votre médecin généraliste.

Le poivre de Cayenne

Cet ingrédient naturel est conseillé pour guérir plus vite d’une inflammation de l’hernie. Consommez un thé au poivre de Cayenne trois fois par jour ou appliquez une pâte à base d’eau et de poivre de Cayenne.

Hernie discale, quelles plantes pour guérir ?

Plusieurs plantes sont recommandées contre l’hernie discale. La prêle, par exemple, est riche en minéraux. Elle est connue pour guérir aussi bien les fractures que les lésions des ligaments. Faites infuser la plante et consommez-en plus de quatre fois par jour.

Le pavot de Californie est également un bon anti-inflammatoire et analgésique. Appliquez quelques feuilles fraîches sur la zone douloureuse.

La consoude aide aussi à la guérison. Faites macérer une demi-journée des feuilles fraîches et séchées dans 1,5 litre d’eau froide. Une fois chauffées et filtrées, ajoutez-les au bain. Elles devraient réduire la douleur de l’inflammation. Attention, les feuilles de consoude ne doivent pas être ingérées sous peine de dommages au foie.

L’écorce de saule blanc ainsi que le millepertuis sont aussi conseillés en cas d’hernie discale. Néanmoins, demandez l’avis de votre docteur avant d’avoir recours au saule blanc.

Remèdes naturels contre l’hernie discale

Il existe quelques bons gestes à adopter pour réduire la douleur de manière significative.

Le chaud et le froid

Alternez le chaud et le froid pour réduire votre inflammation. Appliquez des sacs de glace les premiers jours, puis passez à la bouillote chaude. L’opération peut être renouvelée toutes les deux à trois heures.

Les bains au sel d’Epsom

Un remède maison doux et efficace. Ajoutez à votre bain d’eau tiède entre une et quatre tasses de sel d’Epsom.

Les acides gras

Pour diminuer la douleur d’une hernie discale, pensez à l’Omega 3 ainsi qu’aux acides gras. Ils réduisent la douleur et aident la réparation des disques endommagés.

Les bons gestes santé à adopter

Votre corps a besoin de repos. Toutefois, avant de vous endormir, prenez quelques précautions. Veillez à ne jamais rester trop longtemps dans la même position. Dormez également sur une surface plane (un lit bien ferme, donc). Surtout, ne vous endormez jamais sur le ventre. Cette position est fortement décommandée en cas d’inflammation de l’hernie discale.

Repos mais aussi marche. La marche reste importante, mais à petite dose. Marchez une dizaine de minutes toutes les trois heures. Ne forcez jamais, surtout si vous ressentez des douleurs au niveau des jambes. A savoir, ne marchez jamais avec des chaussures à semelles souples ou des talons hauts. Privilégiez les semelles à air ou utilisez du gel amortissant.

Les mouvements de yoga peuvent également être bénéfiques. Faites quelques étirements de base tout en veillant à ne pas commettre de faux mouvements. De préférence, demandez conseil à votre médecin. Il vous enseignera des mouvements de yoga faciles à reproduire à la maison. De manière générale, ne restez pas inactif pendant plus de deux heures. Bougez tout en faisant attention.

Pour mettre toutes les chances de votre côté, appliquez tous les remèdes naturels. Le massage profond, par exemple, est connu pour soulager la douleur. Faites-vous masser par un professionnel afin d’éviter les mauvaises manipulations.  L’acupuncture est également conseillée. Renseignez-vous auprès d’un praticien expérimenté.

Niveau alimentation, buvez beaucoup d’eau et consommez des fibres. En revanche, évitez le plus possible les produits laitiers ainsi que la viande.

En revanche, il y a des habitudes à proscrire. Réduisez au maximum vos déplacements en voiture. Limitez-vous à de petits trajets. Si vous devez vraiment vous déplacer, préférez les transports en commun tels que le train. Le sport est aussi à bannir. Pas de course à pied ni de sports de ballon pendant votre convalescence.

En cas de douleurs persistantes, consultez votre médecin qui vous prescrira des anti-inflammatoires. Si les symptômes ne disparaissent pas, un acte chirurgical peut être envisagé.

Emilie Cartier
Rédactrice web freelance, Émilie se passionne pour les sujets du quotidien (santé, finance...) et les astuces qui facilitent la vie de tous les jours. Elle aime écrire des publications utiles et informatives, une activité à laquelle elle peut se livrer grâce à Expertpublic.