Kyste synovial : les traitements naturels

Kyste synovial traitement naturel

Le kyste synovial fait partie de ces tuméfactions bénignes qui apparaissent fréquemment parmi l’ensemble de la population. Il s’agit alors d’une boule remplie de liquide visqueux qui se forme au niveau d’une articulation ou d’un tendon. Dans les cas les plus graves, une  ponction ou une ablation est envisagée. Cependant, les kystes synoviaux sont souvent asymptomatiques et se résorbent naturellement. D’ailleurs, il existe des solutions naturelles pour soigner plus rapidement un kyste synovial et soulager la douleur le cas échéant. Découvrez tous les remèdes naturels pour se débarrasser de cette tumeur non cancéreuse et éviter l’opération.

Qu’est-ce qu’un kyste synovial ?

Un kyste synovial est une tumeur sous-cutanée non cancéreuse. Elle se présence sous la forme d’une poche remplie de liquide se développant au niveau d’une articulation ou d’un tendon, lesquels présentent du liquide synovial en petite quantité.

Une sécrétion excessive de liquide synovial peut intervenir après des gestes inhabituels (port de charges lourdes, par exemple) qui sollicitent les tendons et articulations plus qu’à l’accoutumée. Le trop-plein de liquide forme alors une sorte de boule appelée kyste.

Le kyste synovial peut apparaitre sur le dessus ou à l’intérieur du poignet. Lorsqu’il concerne une articulation, il s’agit d’un kyste arthro-synovial. On peut aussi en trouver au niveau des articulations des doigts. Dans ce cas, on parle de kystes mucoïdes. Certaines personnes peuvent en avoir les ongles déformés. Enfin, le kyste teno-synovial se situe sur la trajectoire d’un tendon.

Sachez que l’ensemble de ces kystes synoviaux se révèlent fréquents et concernent toute la population sans distinction, les hommes comme les femmes, les jeunes autant que les personnes âgées.

Les causes

Généralement, le kyste synovial est idiopathique, c’est-à-dire de cause inconnue. Il peut aussi apparaître à la suite d’un traumatisme tel qu’une entorse ou une rupture d’un ligament. Dans ce cas, on parle de kyste post-traumatique. Notez qu’il est davantage douloureux que les autres.

Pour connaître l’origine du kyste, vous pouvez effectuer des examens (échographie, radiographie, IRM). Cela s’avère d’ailleurs préférable pour éviter le risque de récidive.

D’autre part, il existe des facteurs de risque. En effet, le kyste synovial reste fréquent lorsque le sujet souffre d’arthrose, d’une maladie inflammatoire (polyarthrite rhumatoïde…) ou d’un traumatisme de la main ou du poignet.

Les symptômes

Le kyste synovial ne présente pas de symptômes spécifiques, hormis la présence d’une boule au niveau d’une articulation ou d’un tendon.

Sa présence peut occasionner une gêne pour certaines personnes. Et une douleur peut aussi se manifester par poussées.

Les traitements naturels du kyste synovial

Un kyste doit faire l’objet d’une surveillance mais il n’a pas forcément à être traité. Après la poussée, il arrive que la tumeur se stabilise, évolue puis se résorbe toute seule.

La ponction reste possible mais les médecins la déconseillent généralement car il existe un risque d’infection. Et la solution n’est pas toujours à la hauteur du résultat escompté. L’écrasement du kyste est également déconseillé en raison du risque accru de récidive.

Enfin, une ablation du kyste synovial par intervention chirurgicale se pratique en ambulatoire sous anesthésie locale. Le patient conserve l’articulation immobilisée pendant deux semaines. Cependant, cela n’élimine pas le risque de récidive (environ 10% des cas).

Notez qu’au-delà de ces solutions plutôt radicales, il existe toute une palette de remèdes naturels pour apaiser la douleur et se débarrasser de cette tumeur sous la peau.

Le port d’une attelle

En cas de douleur et gêne modérées, il s’avère inutile d’intervenir. Il suffit de surveiller le kyste pour voir son évolution.

Cependant, vous pouvez porter une attelle afin de mettre votre poignet au repos.

Immobilisation et repos

Les kystes synoviaux peuvent se produire lorsqu’une articulation ou un tendon est trop souvent sollicité. Par conséquent, il est préconisé d’immobiliser la partie du corps touchée. Ce repos forcé permet à la tumeur de réduire de taille.

L’arnica

Pour réduire la douleur, l’arnica est la solution naturelle tout indiquée. Vous pouvez utiliser le remède par voie orale (arnica montana 9 CH) ou en application locale sur la zone concernée.

Un cataplasme d’argile verte

Pendant la nuit, posez un cataplasme d’argile verte sur l’articulation ou le tendon qui vous fait souffrir. Cela permettra de diminuer la douleur.

Pour fabriquer un cataplasme, il suffit d’enduire la partie du corps concernée avec de l’argile verte. Puis, de recouvrir l’ensemble d’un film alimentaire.

Le froid

Posez une poche de glace préalablement recouverte d’un tissu propre sur votre kyste synovial. Cela permettra d’apaiser le gonflement le cas échéant.

L’homéopathie

Pour soigner un kyste synovial au niveau du poignet, vous pouvez avoir recours à un traitement homéopathique en première intention :

  • sticta pulmonaria 4 CH, 3 granules 3 fois par jour, soutenu par silicea 15 CH (une dose par semaine) ;
  • calcarea carbonica 15 CH.

Demandez conseil à un homéopathe qui saura vous orienter vers le traitement le plus adapté à votre mal.

La kinésithérapie

Les séances de kiné peuvent aider à réduire les symptômes liés à un kyste synovial. Le kinésithérapeute utilisera notamment des ultra-sons.

Le thé noir

Le thé noir possède des propriétés qui empêchent la progression de la douleur et favorisent la guérison. Le produit a aussi des vertus anti-inflammatoires puissantes.

Faites bouillir de l’eau et plongez-y un sachet de thé noir pendant cinq minutes. Sortez ensuite le sachet de thé. Après l’avoir pressé, appliquez-le sur le kyste pendant une dizaine de minutes.

Répétez l’opération plusieurs fois par jour jusqu’à amélioration.

L’aloe vera

On ne présente plus l’aloe vera. Ce produit naturel possède de nombreuses vertus sur la santé. Sur les kystes, ce remède peut représenter une solution efficace. En effet, il permet de réduire la douleur et le gonflement. Il accélère aussi la guérison.

Pour cela, utilisez des feuilles fraîches d’aloe vera achetées en magasin bio. Coupez un bout de la feuille et mettez le gel à nu pour l’appliquer directement sur la boule pendant une vingtaine de minutes.

Lavez ensuite la zone avec de l’eau chaude. Et répétez l’opération plusieurs fois par jour au besoin, sur une durée de 3 à 5 jours.

L’huile d’encens

Cet astringent actif se révèle efficace pour freiner le développement des kystes synoviaux. Appliquez quelques gouttes d’huile d’encens sur la tumeur et recouvrez-la ensuite avec un bandage propre.

Répétez l’opération tous les jours en veillant à utiliser un bandage propre quotidiennement. Cessez seulement quand vous constatez une amélioration. Sachez qu’avec ce remède, le kyste peut disparaitre totalement.

L’huile essentielle d’arbre à thé

Cette HE possède de nombreuses vertus sur la santé. En cas de kyste, vous pouvez tout à fait y avoir recours car il s’agit d’un excellent anti-inflammatoire.

Frottez la zone concernée deux fois par jour avec l’huile essentielle de tea tree.

Emilie Cartier
Rédactrice web freelance, Émilie se passionne pour les sujets du quotidien (santé, finance...) et les astuces qui facilitent la vie de tous les jours. Elle aime écrire des publications utiles et informatives, une activité à laquelle elle peut se livrer grâce à Expertpublic.