Les quatre étapes indispensables pour créer sa société

F17140a68e1c588ede5b02d992ba2745.jpg

Avant la crise sanitaire, l’INSEE recensait plus de 500 000 créations d’entreprises en moyenne par an. Ce chiffre était élevé du fait des mesures incitatives mises en place par l’État pour encourager les entrepreneurs à créer leur activité. Les jeunes entreprises passent avec beaucoup de difficultés le cap des trois ans et la crise sanitaire est venue aggraver la situation. Pour éviter de se retrouver dans cette situation, les entrepreneurs ne doivent pas rater les étapes essentielles de la création de leur entreprise. 

Ne pas rater l’étude de faisabilité

Vous avez une idée, vous la trouvez pertinente, mais est-elle réalisable ? Savoir se lancer sur le bon marché, créer son activité ni trop tôt ni trop tard n’est pas une chose évidente, sauf pour ceux qui sont sensibilisés au Growth Hacking. L’étude de faisabilité permet de déterminer si le projet est réalisable et surtout s’il est potentiellement rentable. Beaucoup d’entrepreneurs qui se lancent dans la création d’une société sans faire cette étude sont voués à l’échec. Il ne s’agit pas seulement de réaliser une bonne étude de marché pour connaître son environnement économique, mais il faut aussi comprendre son environnement économique, juridique, écologique et social. C’est aussi cette étude qui vous guidera vers la forme juridique de société la plus appropriée (SARL, SAS, EURL, EIRL, microentreprise…).

Savoir définir son projet

Là encore, c’est un autre bon conseil à suivre. Ne commencez pas à créer votre entreprise si vous en êtes encore au stade de l’idée. Premièrement, vous aurez du mal à trouver des financements pour un projet qui n’est pas suffisamment abouti. Deuxièmement, votre étude de faisabilité risque d’être incomplète si vous ne commencez pas à définir ce que vous êtes et quelle est votre activité. En parallèle de l’étude de faisabilité, il faut donc définir votre catalogue de produits ou de services, les coûts, les marges, les réseaux et les sources possibles de financement. 

Faire face aux formalités administratives 

Créer une société (SARL ou SAS) nécessite de s’immatriculer auprès de l’administration française. Bien que la loi ait simplifié les démarches en créant les CFE (centres de formalités des entreprises), les procédures restent compliquées et fastidieuses. Pour créer le plus rapidement possible sa société, il est préférable de faire appel à des spécialistes de la création d’entreprise comme Simplitoo et de se laisser guider. Les experts prennent en charge le dossier de leurs clients pour leur apporter une assistance aux démarches administratives et juridiques tout en offrant la possibilité de réaliser ces démarches de façon dématérialisée.

Cherchez des financements

Aujourd’hui, créer sa société nécessite de trouver des fonds nécessaires pour effectuer les investissements nécessaires au démarrage de votre activité. Les plus chanceux pourront créer une entreprise avec des fonds propre, mais bien souvent, il faut trouver des sources de financement ailleurs. Les créateurs d’entreprises peuvent d’abord bénéficier des divers dispositifs d’aide de fonds mis en place par l’État, par les collectivités territoriales ou par des associations privées. Ensuite, ils peuvent avoir recours au prêt bancaire professionnel. Enfin, il existe de nouvelles sources de financement de plus en plus utilisées comme la « love money » et le « crowdfunding » par exemple.