Névralgie cervico-brachiale : les traitements naturels

Névralgie cervico-brachiale traitements naturels

Appelée sciatique du cou ou du bras, la névralgie cervico-brachiale se révèle particulièrement douloureuse. D’ailleurs, ses symptômes ressemblent à ceux d’une sciatique du dos. Cette douleur peut trouver son origine dans plusieurs causes possibles autres que l’arthrose ou la hernie. Dans cet article, découvrez ce qu’est réellement une névralgie cervico-brachiale, les symptômes ainsi que les différentes causes. D’autre part, la maladie se soigne par voie médicamenteuse et parfois le recours à la chirurgie s’avère nécessaire. Cependant, il existe des solutions alternatives aux médicaments. Découvrez les divers remèdes de grand-mère et les thérapies naturelles pour ne plus souffrir d’une névralgie du cou et du bras.

Qu’est-ce qu’une névralgie cervico-brachiale ?

Le terme névralgie désigne une douleur survenant autour du nerf sensitif et atteignant l’une des racines nerveuses destinées au membre supérieur. La névralgie survient généralement d’un seul côté et sans raison apparente.

Appelée aussi sciatique du cou, la névralgie cervico-brachiale est une maladie qui s’accompagne de douleurs dans le cou et dans le bras.

On distingue deux types de névralgies. La première, la névralgie cervico-brachiale rhumatismale concerne surtout les femmes cinquantenaires présentant de l’arthrose ou des traumatismes. Dans le cas d’une névralgie cervico-brachiale rhumatismale, la racine nerveuse est comprimée contre la vertèbre et le disque intervétébral au niveau des lésions d’arthrose cervicale. Notez qu’il s’agit d’une affection cyclique qui se guérit spontanément.

Il y a aussi les névralgies cervico-brachiales secondaires ou symptomatiques. Les douleurs sont causées par des côtes supplémentaires dites surnuméraires. Dans ce cas, le traitement suppose le recours à la chirurgie avec l’ablation de la côte en plus.

Les symptômes

Une crise cervico-brachiale est annoncée par des signes tels que mal au cou, torticolis ou raideur douloureuse de la nuque. La douleur s’intensifie progressivement pour devenir très vive, à la fois mécanique et inflammatoire. Elle se révèle encore plus intense en position couchée ou lorsque l’on bouge le cou.

La douleur suit le trajet d’une racine nerveuse. Elle passe donc de la face externe du bras à la partie interne du bras, de l’avant-bras et des quatrième et cinquième doigts, en passant par la face externe de l’épaule.

D’autre part, des fourmillements appelés paresthésies peuvent être associés à la douleur. Et des irradiations de la douleur vers la poitrine sont souvent observées. Enfin, le mal également d’une diminution de la sensibilité sur le trajet de la racine nerveuse.

Quant à la névralgie cervico-brachiale secondaire ou symptomatique, elle provoque des douleurs, des paralysies ainsi que des troubles vasculaires par compression (syndrome de Raynaud, syndrome ischémique du membre supérieur).

Les causes

Les causes principales de névralgie cervico-brachiale sont l’arthrose du cou et la hernie, y compris chez les personnes de moins de 50 ans. La grande sollicitation du cou et la mobilité des vertèbres cervicales expliquent ce fait.

Cependant, il existe également des névralgies purement discale, notamment chez la personne jeune.

Les névralgies cervico-brachiales secondaires ou symptomatiques sont entrainées par la présence de côtes surnuméraires naissant des vertèbres cervicales. Une compression musculaire (scalène) peut aussi être à l’origine des mêmes symptômes, au même titre que certains cancers vertébraux primitifs ou métastatiques.

D’autres causes sont également possibles : traumatisme, hématome, infection, déséquilibre hormonal…

Les traitements naturels de la névralgie cervico-brachiale

L’acupuncture

Cette branche de la médecine chinoise représente une alternative à la médecine traditionnelle pour soigner une névralgie cervico-brachiale.

L’aromathérapie

Pour soigner une sciatique du cou, vous pouvez avoir recours aux huiles essentielles, et notamment à celle de menthe poivrée. En effet, ce produit naturel possède des propriétés antalgiques. Pour vous aider à vous calmer et vous relaxer, associez l’HE de menthe poivrée avec l’huile de camomille romaine.

L’homéopathie

Consultez un homéopathe qui vous orientera vers un traitement adapté aux symptômes de votre névralgie cervico-brachiale.

En effet, plusieurs traitements sont envisageables :

  • chamomilla 5 à 15 CH lorsque la douleur s’accompagne d’irritabilité et d’anxiété ;
  • hypericum 9 à 15 CH pour agir sur les douleurs de nerf provoqués par une blessure, une lésion ou une pression ;
  • kalmia latifolia 5 à 15 CH en cas de douleurs fulgurantes s’accompagnant d’une faiblesse du membre avec engourdissement ;
  • magnesia phosphorica 5 à 15 CH si les douleurs sont aggravées par l’extension du bras et améliorées par la flexion ;
  • plumbum metallicum 5 à 15 CH lorsque la douleur s’aggrave la nuit par l’effleurement ou le mouvement ;
  • rhododendron 5 à 15 CH si le territoire du nerf médian est touché et si la douleur s’amplifie la nuit ou par le changement de temps ;
  • aranea diadema 5 à 15 CH en cas d’atteinte du nerf cubital et une aggravation de la douleur par l’humidité.

L’ostéopathie

Cette thérapie naturelle se veut particulièrement efficace pour soulager les symptômes d’une névralgie, et surtout la cause.

Après s’être assuré que votre maladie ne nécessite pas de prise en charge médicale, le thérapeute utilisera différentes techniques pour soulager la douleur. Il travaillera sur les zones en tension afin d’éviter une nouvelle poussée inflammatoire.

Le port d’une minerve

En première intention, il convient de limiter la mobilité du cou. Cela passe par le port d’un collier cervical en mousse. Ainsi, les muscles de la colonne cervicale se trouveront au repos.

La kinésithérapie

Des séances de kinésithérapie se révèlent souvent nécessaires pour effectuer une rééducation. Il s’agit d’une solution alternative efficace si les exercices sont réalisés en douceur.

L’étiopathie

Cette nouvelle forme de traitement en marge des thérapeutiques existantes peut contribuer à soulager les patients souffrant de névralgie cervico-brachiale.

Lors de la consultation, l’étiopathe cherchera l’origine des douleurs. Puis, grâce à une intervention manuelle, il réduira les lésions, permettant la disparition progressive et durable du mal.

D’autre part, l’étiopathie pourrait également permettre de limiter le risque de récidive. Suivant le patient, entre 3 et 6 séances d’étiopathie se révèlent nécessaires pour obtenir des résultats positifs. Le traitement naturel s’accompagnera aussi d’exercices de renforcement musculaire afin de retrouver une mobilité articulaire complète.

Les remèdes de grand-mère

Au rayon remèdes de grand-mère, il existe des solutions naturelles pour soulager la douleur au cou :

  • le cataplasme d’argile verte ;
  • l’arnica à appliquer en massage sur l’inflammation ;
  • une tisane d’harpagophytum ou griffe du Diable, en cas d’arthrose.
Emilie Cartier
Rédactrice web freelance, Émilie se passionne pour les sujets du quotidien (santé, finance...) et les astuces qui facilitent la vie de tous les jours. Elle aime écrire des publications utiles et informatives, une activité à laquelle elle peut se livrer grâce à Expertpublic.