Pédale de frein dure : pourquoi ?

pédale de frein dure

Depuis quelques temps, vous avez constaté que la pédale de frein est dure. D’ailleurs, vous rencontrez des difficultés à vous arrêter à temps. Laissez votre voiture immobilisée et appelez sans tarder un garagiste. Les problèmes de freinage ne sont jamais anodins et la panne doit être réparée au plus vite. En effet, une pédale de frein dure représente le symptôme d’une maladie plus grave… Découvrez toutes les causes possibles qui peuvent expliquer ce problème mécanique. Et suivez nos conseils pour trouver les solutions adéquates.

Les caractéristiques d’un système de freinage

Ce dispositif permet à une voiture de ralentir ou s’arrêter. Elle est équipée de freins hydrauliques comportant des freins à disque (le plus souvent à l’avant) ou des freins à tambours (à l’arrière).

Le système de freinage peut également comprendre des systèmes d’aide au freinage tels que les ABS. Cela se révèle fort utile en cas de freinage violent ou sur une surface glissante.

Que faire en cas de pédale de frein dure ?

Si votre pédale de frein est dure et si votre voiture s’arrête difficilement, il faut vite identifier le problème. En effet, cela risque d’être dangereux sur la route et il ne faut surtout pas rouler ainsi !

On peut desceller la défectuosité d’un système de freinage par ces symptômes :

  • la pédale de frein est rigide ;
  • les freins émettent des grognements ;
  • des vibrations sont ressenties au niveau des pédales.

Généralement, la pièce mise en cause lors d’une pédale de frein dure est l’amplificateur de freinage, appelé également mastervac ou servofrein. Cet organe sert à multiplier l’effort que vous exercez sur la pédale pour freiner de manière efficace. Cependant, l’origine de la panne peut être d’une autre nature. Dans tous les cas, il s’avère préférable de confier votre voiture à un garagiste car un défaut de freinage se révèle particulièrement dangereux.

Pédale de frein dure, les causes possibles

Panne de l’amplificateur de freinage

L’amplificateur de freinage qui permet de multiplier l’effort exercé sur la pédale de frein se présente sous la forme d’une grande cloche. La pièce se situe sous le bocal de liquide de frein.

Et le fonctionnement de l’amplificateur n’est possible qu’avec un système à dépression.

Etrier de frein grippé

Ensuite, le problème peut survenir de l’étrier de frein. Si celui-ci est grippé, la pédale de frein est bloquée.

Cette panne se révèle assez facile à repérer :

  • le freinage s’avère constant ;
  • vous percevez un grincement en roulant ainsi qu’une odeur de brûlé.

Dans tous les cas, mieux vaut changer très rapidement l’étrier de frein pour des raisons évidentes de sécurité.

A noter : même légèrement grippé, avoir un étrier de frein défectueux n’est pas anodin. Cela augmente la consommation de carburant et accélère l’usure des freins.

Le circuit de dépression

Pour tester le circuit de dépression, il faut commencer par repérer la durite de dépression. Évaluez ensuite son état car elle peut être une source de panne.

Pour cela, suivez les étapes suivantes :

  • débranchez la durite de l’amplificateur de freinage ;
  • puis, démarrez le moteur et posez votre main sur le flexible. Vous devez alors sentir une aspiration d’air. Si tel est le cas, le circuit de dépression est correct. Par conséquent, la panne provient de l’amplificateur. Et le cas contraire, vous devez vous assurer qu’il ne s’agit pas d’une fuite sur la durite de dépression ou d’une panne de la pompe à vide.

La durite de dépression

Cet élément de la voiture peut être abîmé (percé, fendu, poreux). Si le problème provient de là, rassurez-vous ! Il s’agit de la panne la plus facile à réparer et la moins coûteuse.

Mesurez d’abord le diamètre de la durite de dépression à remplacer. Puis, changez-la en achetant une durite au bon diamètre.

La pompe à vide

Contrôlez la pompe à vide si vous pensez que le problème de pédale de frein dure provient de là. Selon le type de moteur, il existe deux cas de figure :

  • le moteur est essence : la dépression se créée directement dans le moteur, dans le collecteur d’admission. Si le frein fonctionne, la dépression se créée correctement ;
  • le moteur est diesel : c’est une pompe à vide qui créé la dépression. Testez-la en mettant votre doigt sur la sortie d’air. Si l’aspiration ne s’avère guère satisfaisante, la pompe à vide est à changer.

Pour remplacer la pompe à vide en cas de pédale de frein dure, vous devez :

  • dévisser les vis de fixation de la pompe à vide ;
  • débrancher le tuyau d’air ;
  • changer la pompe en la fixant ;
  • rebrancher le tuyau d’air.

Les fuites de vide (pression)

Le vide est à l’origine de l’élaboration de l’air dans les cylindres ainsi que de l’exploitation du système d’émission, du système de freinage et des composants du système de contrôle. Et le vide est transféré à travers les tuyaux en caoutchouc et tubes en plastique.

Au fil du temps, lorsque le moteur créé une très grande quantité de chaleur, une fuite dans les tubes en plastique peut avoir lieu.

Il faut savoir qu’une fuite de vide peut être une panne indétectable. Cependant, les symptômes courants sont les suivants : immobilité du véhicule au ralenti, pédale de frein dure et bruit de sifflement sous le capot.

Comment éviter que la pédale de frein ne devienne dure ?

Pour éviter l’accident de circulation, faites un check-up complet du système de freinage par un garagiste. Le professionnel s’assurera que tout fonctionne normalement. Cette étape doit être réalisée après le remplacement de la pièce défaillante.

Le contrôle s’exercera sur les différentes plaquettes de frein, les disques de frein, le niveau de liquide de frein… Au terme de toutes ces étapes réalisées avec minutie, vous serez assuré de conduire une voiture dotée d’un freinage efficace.

En cas de doute sur l’origine de la panne, si vous envisagez de réparer vous-même votre auto, faites plutôt confiance à un professionnel. Certes, cela représente un coût, mais la sécurité routière n’a pas de prix.