Recrutement : comment s’engager dans l’armée

Recrutement : comment s'engager dans l'armée

L’armée a changé dans l’imaginaire collectif avec la fin du service militaire obligatoire: vue avant comme une contrainte, décriée comme perte de temps pour tout un chacun, elle a vu son image s’améliorer depuis qu’elle est devenue armée de métier. Cela signifie simplement que les personnes qui rejoignent l’armée l’ont choisi. Et à ce titre, l’armée bénéficie de plus d’attractivité, paradoxalement. Elle a ainsi du réinventer ses méthodes de recrutement, car elle ne peut pus piocher au sein des conscrits ses futures recrues. Attractivité, motivation, image employeur: l’armée est confrontée aux mêmes problématiques que les autres entreprises. Et ses parcours de recrutement sont parfois déconcertants pour les candidats raconte ce portail spécialisé, elle se doit donc de gagner en lisibilité et en transparence: un comble pour la “grande muette” !

La nouvelle attractivité de l’armée

L’armée s’est modernisée

Dans l’inconscient collectif, l’armée reste attachée aux valeurs de discipline, de respect, de patrie, de hiérarchie. Mais, dans une acception plus moderne, l’armée inspire aujourd’hui différemment : il ne s’agit pas seulement du treillis kaki, et du pas en cadence, ou du parcours du combattant.

De nouvelles façons de recruter

L’État propose aujourd’hui des opportunités professionnelles très vastes, au sein des corps d’armée, mais aussi en tant que personnel civil. la variété des carrières peut surprendre les néophytes. L’application “S’engager.fr” ou les spots publicitaires fiancer par l’armée montrent une étendue très importante de métiers à responsabilité : logistique, renseignement, technologie, communication: les métiers évoluent avec la société et avec la nature des dangers qu’elle a potentiellement à affronter dans l’ordre géopolitique actuel. Il y a chaque année 20.000 jeunes qui embrassent une carrière militaire, le budget de la Défense étant le deuxième plus important de France, après l”éducation nationale.

Les 3 grandes étapes du recrutement

Ceux qui ont entamé des démarches de recrutement avec l’armée le savent : il n’est pas vraiment simple de se frayer un chemin parmi tous les éléments rendus disponibles par l’armée pour s’y retrouver. Chaque corps d’armée met en place un processus de recrutement qu’il faut suivre quel que soit son niveau d’études.

Première phase : s’informer

Entrer dans l’armée est un choix plein de significations et il faut valider ce choix de vie…avec soi-même avant d’aller plus loin. Selon le contrat à choisir, selon ses aspirations, ses qualités et ses compétences, le chemin ne sera pas le même. Les conseillers du service de recrutement seront là pour vous guider dans cette réflexion, et répondre à vos questions. Ces centres CIRFA (Centre d’Information et de Recrutement des Forces Armées) sont les interlocuteurs à contacter en premier lieu.

La phase d’évaluation et d’orientation

on y testera les aptitudes physiques et psychologiques, les compétences et les souhaits des candidats pour les valider et les orienter. Comme dans le civil, on y prépare son projet professionnel.

Dernière phase : la décision

La commission nationale est charger de déterminer si la candidature est validée. Si la réponse est positive, il y a alors incorporation dans le corps d’armée visé, par la signature d’un contrat. Si malheureusement la candidature n’est pas retenue, il est possible de se ré-orienter vers un métier plus adapté.