Comment mettre à jour sa carte vitale en pharmacie ?

Mise A Jour Carte Vitale

Au moins une fois par an, vous devez mettre à jour votre carte vitale. Cette opération permet l’actualisation de vos informations administratives. Et ainsi, votre dossier de soin sera traité dans les meilleures conditions. Il s’agit également d’être bien remboursé de vos frais de soins, que vous consultiez un médecin généraliste ou un spécialiste. Pour que la mise à jour de votre carte vitale en pharmacie soit un réflexe, retrouvez tout ce qu’il faut savoir sur cette procédure.

A quoi sert la carte vitale ?

La carte vitale est une carte à puce qui s’avère utile pour justifier de ses droits à l’assurance maladie auprès des professionnels de santé. Elle est délivrée dès l’âge de 16 ans (ou 12 ans sur demande).

Il s’agit donc d’un précieux sésame qui contient toutes les informations administratives utiles à votre sujet. La carte vitale vous sert à obtenir le remboursement de vos frais de santé sans avoir à effectuer de démarches particulières. Elle permet aussi d’attester de votre affiliation.

Notez que la carte vitale remplace l’ancienne feuille de soins. Auparavant, il fallait remplir ce document, le signer et l’envoyer à l’Assurance maladie ainsi qu’à la mutuelle. Désormais, les formalités sont plus simples et plus rapides.

Pourquoi faut-il mettre à jour sa carte vitale ?

La mise à jour de sa carte vitale s’avère indispensable pour continuer à bénéficier d’une prise en charge totale de ses frais de santé.

Ainsi, vous présentez votre carte vitale au professionnel de santé (médecin généraliste, spécialiste…) pour obtenir le remboursement de vos frais de santé au bon taux de prise en charge. Mettre à jour sa carte vitale en pharmacie permet aussi d’éviter les refus de paiement, les dysfonctionnements ou les déconvenues lors de la saisie informatique chez le professionnel de santé.

Notez que la mise à jour de la carte vitale concerne tous les assurés sociaux, que vous soyez actif, retraité, bénéficiaire de minimas sociaux… Grâce à une carte vitale mise à jour, vous obtenez le remboursement de vos frais de santé dans un délai relativement rapide. Généralement, comptez moins d’une semaine.

Où peut-on mettre sa carte vitale à jour ?

Vous pouvez mettre à jour les informations de votre carte vitale ou obtenir une attestation de carte vitale depuis :

  • les bornes mises à disposition par la Sécurité sociale ;
  • les caisses d’Assurance maladie ;
  • les pharmacies ;
  • certains établissements de santé.

La plupart du temps, les assurés effectuent la mise à jour de leur carte vitale en pharmacie. La majorité des officines sont désormais équipées pour mettre à jour les cartes vitales. Et certaines d’entre elles possèdent une borne en libre service afin que l’assuré puisse réaliser la démarche tout seul, sans l’aide du pharmacien. Mais, vous pouvez également demander la mise à jour de votre carte vitale à votre pharmacien.

En outre, mettre sa carte vitale à jour reste une opération relativement simple, à la portée de tous. Et il s’agit d’une démarche rapide.

A noter : en cas d’incapacité à se déplacer (senior, par exemple), il est tout à fait possible de formuler une demande de mise à jour de la carte vitale par courrier, par e-mail ou par téléphone. Pour cela, il suffit de prendre contact avec votre caisse. La CPAM vous expliquera alors la démarche à suivre pour réactualiser votre carte vitale.

Quand faut-il mettre à jour la carte vitale en pharmacie ?

Dans tous les cas, sachez qu’il est obligatoire de mettre à jour sa carte vitale au moins une fois par an. Généralement, lorsque vous allez chercher des médicaments en début d’année, votre pharmacien en profite pour actualiser les informations de votre carte. Cette démarche permet le renouvellement de vos droits à l’Assurance maladie.

D’autre part, certaines officines préconisent d’opter pour une période de l’année déterminée afin que la mise à jour soit une démarche automatique.

Mais en-dehors de cette obligation annuelle, vous devez mettre à jour votre carte vitale à chaque changement de situation. Ainsi, tout événement ayant une incidence sur votre situation personnelle doit être signalé à la Sécurité sociale. Il peut s’agit d’un changement d’adresse suite à un déménagement, la naissance d’un enfant, un mariage, un divorce, un changement de régime de Sécurité sociale, une maternité, une affection de longue durée, etc.

La Sécurité sociale prendra alors effet du changement et vous invitera à mettre à jour votre carte vitale. Demandez également une nouvelle attestation de droits auprès de la CPAM. Ce document vous sera utile en cas de perte de votre carte vitale pour souscrire à une mutuelle, par exemple.

Quelles démarches en cas de carte vitale cassée ?

Pour que la mise à jour de votre carte vitale soit possible, celle-ci doit être en bon état. En cas de carte vitale cassée, l’assuré doit effectuer une déclaration. En fonction de l’organisme auquel il est affilié, il pourra réaliser les démarches :

  • sur Internet, en se connectant à son compte personnel ;
  • par téléphone, en contactant directement son organisme d’Assurance maladie ;
  • par courrier, en envoyant une déclaration sur l’honneur et sa carte vitale cassée à sa caisse de Sécurité sociale.

Une fois la déclaration effectuée, la carte vitale est désactivée. L’assuré reçoit alors un formulaire pour renouveler sa carte d’assuré social.

Comment faire en attendant sa nouvelle carte vitale ?

La nouvelle carte vitale, lorsqu’elle est commandée en ligne, vous est adressée dans un délai de quinze jours environ. Dans les autres cas de figure, elle est envoyée dans un délai de trois semaines environ.

Sachez que si la carte vitale facilite le remboursement des soins, il ne s’agit pas d’une obligation pour aller consulter un médecin (généraliste ou spécialiste). Pour être remboursé de ses soins, il existe deux possibilités :

  • le docteur remet à son patient une feuille de soin papier. Celle-ci doit être ensuite envoyée au service remboursement de l’organisme d’Assurance maladie de l’assuré ;
  • l’assuré présente à son médecin l’attestation de droits afin de bénéficier de l’envoi numérique des feuilles de soin, dit « en mode dégradé ».