Peut-on se faire vacciner en pharmacie ?

Se Faire Vacciner en Pharmacie

Chaque année, une campagne de vaccination contre la grippe débute dès le mois d’octobre. La grande nouveauté depuis 2019, c’est que le pharmacien peut désormais effectuer ce geste de prévention. Mais qui est concerné ? Et comment se faire vacciner en pharmacie ? Tout ce qu’il faut savoir sur la vaccination en officine.  

Qui peut se faire vacciner en pharmacie ?

Chez le docteur, toute personne peut se faire vacciner contre la grippe saisonnière dans son cabinet. En revanche, la situation est différente pour le pharmacien, lequel doit être nécessairement volontaire et formé.

Avoir reçu le bon de prise en charge

Ainsi, en pharmacie, seuls certains adultes ciblés par les recommandations vaccinales peuvent recevoir la piqûre. Pour cela, il faut avoir reçu à son domicile un bon de prise en charge. Ce document permet d’obtenir le vaccin sans avance de frais. Le bon, généralement émis par l’Assurance maladie, peut être établi par un médecin, une sage-femme, mais aussi par le pharmacien lui-même en cas de perte ou de non-réception.

Le bon de prise en charge indique que vous faites partie de la population concernée en priorité par la campagne de vaccination. Cependant, le vaccin est contre-indiqué en cas d’allergie à l’ovalbumine (protéine d’œuf) ou de risque de réaction anaphylactique.

Les personnes concernées par le vaccin

Sont donc concernées les personnes :

  • de 65 ans et plus ;
  • de plus de 18 ans atteintes de maladies chroniques telles que pathologies cardiovasculaires, respiratoires, neurologiques, rénales, hépatiques, diabètes 1 et 2, ou immunodéprimés, ou atteintes de drépanocytoses ;
  • obèses dont l’IMC est égal ou supérieur à 40 kh/m2 ;
  • les femmes enceintes de 18 ans ;
  • l’entourage de certains nourrissons de moins de 6 mois qui présentent des facteurs de risque (prématurés, porteurs de séquelles à type de broncho-dysplasie, atteints de cardiopathie congénitale, de déficit immunitaire congénital, de pathologie pulmonaire, neurologique ou neuromusculaire, d’une affection de longue durée). La notion d’entourage comprend le milieu familial (personnes habitant sous le même toit), l’assistant maternel et tous les contacts réguliers.

A noter : votre pharmacien ne vous réclamera pas d’ordonnance pour réaliser le vaccin contre la grippe. Le bon de prise en charge lui suffit. Notez cependant que les femmes enceintes, l’entourage des nourrissons à risque et les personnes obèses ne reçoivent pas de bon de prise en charge du vaccin.

Les conditions pour pouvoir vacciner

Le pharmacien pour vacciner doit être :

  • volontaire ;
  • inscrit à l’Ordre des pharmaciens :
  • formé. Il s’agit de la formation DPCa conforme aux objectifs pédagogiques définis par l’arrêté du 23 avril 2019 sur les conditions techniques et la formation nécessaires à la vaccination par les pharmaciens d’officine ;
  • en phase avec les conditions techniques définies par la loi ;
  • en mesure de déclarer l’activité de vaccination à l’agence régionale de santé.

Comment se faire vacciner dans une pharmacie ?

D’abord, sachez que vous pouvez vous faire vacciner dans n’importe quelle pharmacie en France, mais à condition que l’officine soit volontaire et habilitée à réaliser l’acte.

Ensuite, une affiche chez votre pharmacien vous indique qu’il effectue la vaccination. Au comptoir, il peut ainsi vous proposer de vous vacciner contre la grippe. En cas d’accord, le pharmacien vous dirige vers l’espace de confidentialité, aménagé suivant les normes d’hygiène et de sécurité. Et ce, dans l’optique de vous faire passer un bref entretien.

Au cours de cet échange dans l’espace confidentiel, votre pharmacien va inscrire la vaccination dans votre carnet de santé ou votre dossier médical personnel, désormais en ligne. Par défaut, il peut aussi vous remettre une attestation à conserver. Dans un registre, le professionnel note alors le type de vaccin administré ainsi que son numéro de lot. Et avec votre accord, le pharmacien informe votre médecin traitant de la vaccination en officine.

Le déroulement de la vaccination dans une officine

Avant l’acte vaccinal, le pharmacien se lave les mains. Il doit ensuite enfiler une paire de gants de soins à usage unique.

Puis, après l’injection, il place une compresse à l’endroit de la piqûre. Et il la remplace par un pansement.

Enfin, le pharmacien vérifie l’absence de réaction au vaccin de la grippe (fièvre, maux de tête, œdème, douleur).

A savoir : après l’injection du vaccin, comptez une quinzaine de jours pour être immunisé contre le virus de la grippe.

Est-ce que le pharmacien peut refuser l’injection ?

Même si vous détenez un bon de prise en charge, le pharmacien peut refuser de vous vacciner dans les cas suivants :

  • vous avez déjà eu une réaction allergique à une vaccination antérieure ;
  • vous êtes malade.

Dans le premier cas, la pharmacie vous dirigera vers votre médecin traitant pour réaliser l’acte vaccinal. Et en cas de maladie, le vaccin sera tout simplement reporté, le tant que votre état de santé s’améliore.

Pourquoi les pharmaciens peuvent pratiquer le vaccin ?

Il s’agissait d’une mesure très attendue, désormais effective depuis l’automne 2019. En outre, c’est une bonne nouvelle car cela devrait permettre une meilleure couverture vaccinale. D’ailleurs, la mesure s’inscrit dans le plan « Priorité Prévention » du Ministère des solidarités et de la santé.

En effet, chaque hiver, le virus de la grippe touche entre 2 et 6 millions de Français en moyenne. Et selon les chiffres de l’agence Santé publique France, 8100 décès ont été attribués à la grippe en 2018/2019, dont 84 % chez les personnes de plus de 75 ans.

Une expérimentation a été lancée en 2019 dans quatre régions de France (Auvergne-Rhône-Alpes, Hauts-de-France, Nouvelle-Aquitaine et Occitanie). Le dispositif a donc été testé. Et il a suscité un vif engouement du côté du public. Effectivement, un million de Français ont choisi la vaccination en officine plutôt que chez le docteur.

A noter : les pharmaciens rejoignent les infirmiers, médecins et sage-femme qui sont aussi habilités à pratiquer ce geste de prévention.

Vaccination en pharmacie : est-ce que cela est pris en charge ?

Côté frais de santé, sachez que l’Assurance maladie prend en charge la totalité du vaccin. Et il n’y a aucune avance de frais à prévoir pour les plus de 65 ans, les personnes atteintes d’une affection chronique (asthme, diabète, insuffisance cardiaque, etc.), en cas de vie en collectivité (Ehpad, par exemple).

Pour que le vaccin de la grippe soit pris en charge à 100 %, vous devez cependant présenter votre bon de vaccination. Le document vous a été envoyé par courrier ou délivré par votre médecin traitant.

A lire aussi :