Renégociation ou rachat de crédit, quelles différences ?

renégociation ou rachat de crédit

Pour bénéficier de taux plus attractifs pour un financement à l’habitat, deux solutions existent : la renégociation de prêt ou le rachat de crédit immobilier. Mais quelle autre opération est envisageable si d’autres prêts personnels (travaux, auto) sont en cours.

La renégociation d’un crédit

La renégociation d’un crédit s’effectue avec sa banque. Une renégociation de prêt concerne uniquement les crédits immobiliers. Cela consiste à demander à l’établissement prêteur avec lequel un contrat a été signé, d’en modifier les conditions. Concrètement, il s’agit de renégocier le taux appliqué lors de la souscription du contrat. Avec la baisse constante des taux de prêt immobilier, nombre d’emprunteurs sont tentés de demander à appliquer un taux inférieur à celui qui avait été accordé initialement.

Toutefois, les organismes prêteurs ne sont pas toujours conciliants avec tous leurs clients et n’accordent pas les mêmes conditions de renégociation. Avec un excellent profil, il est possible de voir sa demande de renégociation de crédit acceptée (crédit pour les fonctionnaires souvent plus facilement accepté par exemple). Les formalités sont relativement simples et consistent souvent à la rédaction d’un avenant, c’est-à-dire l’ajout d’une clause au contrat initial, qui reste donc valable. Néanmoins, pour les dossiers moins optimaux, les démarches risquent d’être fastidieuses et la réduction concédée risque d’être limitée. De plus, la banque n’a pas d’obligation à donner une suite favorable à une renégociation du crédit… même si l’on constate que toujours plus de crédits accordés aux particuliers.

Le rachat de crédit immobilier

Si une demande de renégociation de crédit n’a pas abouti, ou si le taux proposé ne convient pas, il est possible de se tourner vers la concurrence (banque spécialisée, intermédiaire bancaire) afin d’effectuer un rachat de crédit. Un rachat de crédit est possible uniquement pour les crédits immobiliers. Plus onéreux que la renégociation de crédit, le rachat de crédit immobilier peut permettre de réaliser des économies sur le coût total du crédit, en réduisant le taux d’intérêt, et en rééchelonnant la durée du prêt. Étant donné la baisse constante des taux des crédits immobiliers, il peut être intéressant d’avoir recours à ce type d’opération, en cas de refus de renégociation du crédit, à condition de bien calculer en amont le coût total de l’opération. Car les emprunteurs changeant de banque pour obtenir un meilleur taux devront régler des pénalités de remboursement anticipé. Il est donc important d’effectuer un rachat de prêt immobilier durant le premier tiers de la durée du contrat. C’est dans cette période que la part des intérêts est la plus importante. De plus, pour que l’opération soit intéressante, il est nécessaire que la différence soit au moins de 1 % entre l’ancien et le nouveau taux.

Qu’en est-il du regroupement de crédits ?

Le rachat de crédit est similaire, mais ne doit pas être confondu avec le regroupement de crédit, qui consiste à regrouper plusieurs crédits (prêts à la consommation, emprunts immobiliers) en vue de disposer d’une seule et unique mensualité, et par la même occasion, de demander un montant dédié à un nouveau projet, sous réserve d’acceptation des partenaires bancaires. Le regroupement ne sert pas nécessaire à obtenir de meilleur taux. Il s’agit avant tout d’une solution pour faire face à un cumul de dettes qui pèsent sur un ménage.

Renégociation ou rachat de crédit, quelles différences ?
4.5 (90.91%) 11 votes