Faire construire : comment trouver un terrain à bâtir ?

Trouver Terrain Construction

Lorsque l’on a un projet immobilier, choisir le terrain sur lequel sera construite sa maison est une étape très importante. En effet, il faut sélectionner un terrain qui corresponde à ses besoins et qui permettra d’avoir la maison de ses envies. Mais, comment trouver un terrain à bâtir ?

Qui propose des terrains disponibles ?

Plusieurs professionnels sont en mesure de proposer des terrains pour réaliser la construction d’une maison. Il s’agit des agents immobiliers et des notaires. S’ils disposent d’un site Internet, les diverses annonces des terrains y seront visibles. Il est également possible de s’adresser à un lotisseur.

Ce professionnel saura quelles sont les parcelles disponibles pour une future construction. Le site https://www.terre-developpement.com/ propose un ensemble de terrains à bâtir. Faire appel à un lotisseur permet d’obtenir une idée plus précise du coût global de son projet de construction. Il est également possible de feuilleter les journaux pour y trouver les annonces de terrains à bâtir ou bien de se renseigner auprès des mairies.

La dernière solution pour trouver un terrain à bâtir consiste à faire du repérage ou à se renseigner auprès du voisinage. Cette option a ses limites puisqu’elle ne permet pas de trouver un terrain éloigné géographiquement. Les recherches se concentrent uniquement aux alentours de son lieu d'habitation.

Comment choisir son terrain ?

Le choix du terrain dépend avant tout du projet de construction. Il est conseillé de bien prendre son temps avant de faire son choix et de définir quelques priorités sur le moment présent, mais aussi dans le futur. Comme lors d’un achat immobilier, l’environnement doit être étudié. La présence de commerces, l’accès aux transports en commun, la proximité des établissements scolaires ou des lieux culturels sont à prendre en compte. Le prix d’un terrain à bâtir sera moins élevé à la campagne qu’en ville mais cet éloignement va avoir un impact sur les déplacements essentiels.

Il faut ensuite tenir compte des paramètres plus techniques. C’est la construction qui doit être adaptée au terrain et non l’inverse. Par exemple, pour une maison de plain-pied, le terrain en pente est à proscrire. Un terrain qui n’est que peu exposé au soleil à cause d’une autre construction pourra rapidement être déprimant. L’exposition du terrain par rapport au soleil aura aussi une influence sur la luminosité et sur les factures de chauffage.

L’entretien du terrain doit également être pensé. Certes, un grand terrain est agréable, mais il nécessitera beaucoup de travail au quotidien, et par conséquent, des dépenses supplémentaires. Le choix du terrain ne doit pas être fait sur un coup de cœur mais bien en fonction du mode de vie envisagé sur le long terme.

Un terrain en lotissement ou isolé ?

Selon le projet de construction, deux types de terrains peuvent convenir.

Le terrain en lotissement, qui est déjà raccordé à l’électricité, à l’eau, au téléphone et au gaz. Sa constructibilité est d’ores et déjà assurée mais, en contrepartie, certaines règles d’aménagement seront à respecter. L’ensemble des maisons du lotissement devront rester dans le même esprit pour garantir une certaine harmonie.

Le terrain isolé, qui n’est donc pas borné ou viabilisé. Des travaux d’aménagement pourront s’imposer si le terrain est difficilement accessible. En revanche, la construction est totalement libre et peut ainsi être réalisée par un architecte, un artisan, un autre professionnel de l’immobilier ou même les futurs propriétaires. Ce type de terrain autorise une totale liberté aussi bien au moment de la construction de la maison que des années plus tard.