Acheter une voiture en Allemagne

acheter une voiture en allemagne

Les prix des voitures d’occasions en Allemagne se révèlent souvent très intéressants. Trouvez un modèle répandu ou une voiture haut de gamme au meilleur prix. Suivez nos conseils pratiques pour décrypter les pièges à éviter avant d’acheter un véhicule à l’étranger. Découvrez les avantages et les inconvénients d’importer une voiture allemande en France.

Voiture à l’étranger, les précautions à prendre

Avant de passer la frontière au volant d’une grosse cylindrée, prudence ! Que ce soit en concession ou par le biais de petites annonces, ne vous précipitez pas sur la première voiture venue. En ce qui concerne les voitures haut de gamme, il existe de gros écarts de prix. Méfiez-vous en inspectant prudemment le véhicule. Même si les voitures allemandes sont généralement dans un très bon état, il y a parfois quelques précautions à prendre. Vérifiez bien la liste des différents équipements qui peut varier de la France à l’Allemagne. Cela vous évitera des désagréments avec l’assurance et en cas de revente.

En Allemagne, des vendeurs n’ont aucun scrupule à trafiquer les compteurs kilométriques. Cette pratique se révèle très répandue Outre-Rhin. La fraude au compteur est d’autant plus courante qu’il est facile de se procurer des appareils étudiés pour falsifier le kilométrage. Généralement, l’acheteur découvre la supercherie en se rendant chez leur concessionnaire. Si jamais vous avez un doute sur le kilométrage du véhicule convoité, faites-le vérifier. Une expertise peut être réalisée sur les voitures d’occasion en plus du contrôle technique. Celle-ci coûte 70 euros, négociable avec le vendeur. L’autre astuce consiste à consulter minutieusement le carnet d’entretien et les factures. Voyez si les dates d’entretien sont cohérentes avec le kilométrage affiché.

En cas de non présentation des factures et carnet d’entretien, méfiez-vous. Il s’agit sûrement d’une arnaque.

Où trouver une voiture allemande au meilleur prix ?

Avant de vous rendre en Allemagne, écumez le net à la recherche de sites spécialisés. Les sites internet les plus connus sont mobile.de et autoscout24.de. Si vous ne maîtrisez pas la langue allemande, veillez à ne pas commettre d’erreur sur le modèle. Certaines appellations diffèrent suivant le pays.

En décidant de faire confiance à un particulier, vous payerez moins cher. Cependant, le risque est plus élevé. Et la barrière de la langue ne jouera pas en votre faveur.

S’adresser à un professionnel s’avère plus rassurant. Consultez éventuellement les annonces des constructeurs tels que Ford ou Opel. Les véhicules sont tous certifiés par un label occasion, exactement comme en France. L’historique de la voiture doit vous être remis ainsi que le carnet d’entretien. Celui-ci est obligatoirement mis à jour. Avec ces documents, vous prenez moins de risques d’un point de vue administratif.

Ne faites pas confiance à tous les marchands de voiture. Certains vendeurs profitent des acheteurs étrangers pour tourner les contrats à leur avantage. Tous les professionnels doivent vous proposer une garantie d’au moins un an, même dans le cas d’une occasion. Certains vendeurs tentent de contourner cette obligation en se faisant passer pour des particuliers. Déjouez le piège !

Il existe également des sociétés basées en France qui vendent des véhicules provenant d’Allemagne. Il s’agit d’intermédiaires dans la négociation et les démarches administratives. Ces sociétés sont tenues de vérifier les véhicules d’un point de vue mécanique. Ces prestations sont facturées, généralement au-delà de 1500 euros. Avant de payer quoi que ce soit, renseignez-vous en vérifiant que la société soit bien immatriculée.

Les formalités administratives

Pour finaliser une transaction, plusieurs documents s’avèrent nécessaires :

  • les volets 1 et 2 de la carte grise ;
  • le contrat de vente ainsi que la facture si l’achat a été effectué chez un professionnel ;
  • le certificat de conformité communautaire. Ce papier est indispensable pour immatriculer son véhicule en France.

Si vous faites affaire avec un vendeur professionnel, celui-ci vous accompagnera dans vos démarches. Si possible, préférez un marchand de voiture frontalier afin que les échanges puissent se faire en français.

Dans le cas d’une voiture d’occasion (plus de 6 ans ou plus de 6000 km), l’acheteur n’a pas à s’acquitter de la TVA en France. Le vendeur professionnel, lui, vous facturera la TVA locale. Elle vous sera remboursée sur présentation du justificatif de régularisation de la situation sur le sol français.

Au moment de l’immatriculation, vous devrez fournir à la préfecture un quitus fiscal (à réclamer aux Impôts). Ce papier prouve que vous êtes en règle en matière de TVA.

A savoir, il n’existe aucun droit de douane.

Droit de circulation et paiement

Pour ramener la voiture en France, il vous faut impérativement acquérir des plaques export temporaires. Vous devez également être assuré auprès d’une compagnie d’assurance allemande. L’Adac (automobile club local) peut également faire office d’assureur. En ce qui concerne le contrôle technique, il doit être valable jusqu’à la fin de validité des plaques.

Pour régler votre automobile, vous pouvez procéder de deux manières : en espèces ou par virement international (SEPA). Généralement, on vous réclamera la moitié de la somme en acompte. En revanche, n’espérez pas payer en chèque. Là bas, les chèques français sont systématiquement refusés.

Comment assurer une voiture pour le trajet retour ?

Vous avez acheté un véhicule en Allemagne et vous souhaitez souscrire à une assurance pour le ramener en France en toute sécurité ? Il existe des assurances temporaires qui peuvent répondre à ce besoin spécifique. Ce sont des contrats de courte durée. Car un véhicule ne doit pas circuler tant qu’il n’est pas assuré.

Une assurance auto temporaire est la solution idéale lorsqu’il s’agit d’assurer un véhicule pour une durée déterminée. Le fonctionnement est relativement simple, vous choisissez une période de couverture précise (allant de 1 à 90 jours). Vous pouvez définir celle-ci dès le départ et il n’y a aucune période limite. À la date butoir définie au moment de la souscription du contrat, la couverture prend fin, sans avoir besoin d’envoyer un courrier de résiliation, contrairement à une assurance classique. Par conséquent, ce type de garantie est adapté à un véhicule que vous avez acheté à l’étranger et que vous souhaitez faire revenir en France, à un véhicule que vous n’utilisez que pour les vacances ou dans le cadre d’un déménagement.

Pour bien choisir votre assurance auto temporaire, il faut définir votre besoin. Une assurance web permet de souscrire à un contrat en seulement quelques clics. Après avoir procédé au règlement, vous recevrez votre attestation de couverture par mail. De cette façon, votre véhicule peut être assuré très rapidement, dans le courant de la journée. Vous pouvez ainsi conduire votre voiture pour le trajet retour en toute légalité et sécurité.

Voiture étrangère, annulation d’une vente

Pour annuler la vente d’une voiture, la procédure se révèle compliquée. En France, en cas de vice caché, vous pouvez demander l’annulation de la vente. En revanche, en Allemagne, cela n’est pas aussi simple. Généralement, les vendeurs allemands insèrent dans les contrats de vente des clauses bien particulières, notamment sur le kilométrage. Il vous sera difficile de prouver que le compteur kilométrique a été manipulé. Avant d’acheter une voiture étrangère, soyez vigilant.