L’assurance vie en Suisse

assurance vie suisse

L'assurance vie rencontre un succès croissant, en Suisse comme ailleurs. C'est une solution pertinente pour protéger ses proches ou se constituer une épargne en vue de la retraite. Avant de souscrire un contrat, il convient cependant d'en comprendre le fonctionnement et les avantages et savoir quelle assurance vie choisir.

Qu'est-ce que l'assurance vie ?

En résumé, l'assurance vie permet avant tout de se protéger, soi et les siens, des aléas de la vie. Dans certains cas, elle peut ainsi protéger le souscripteur dans l'incapacité de travailler.

Si cette option est choisie, l'assurance vie protège vos proches d'un autre risque de l'existence, inéluctable celui-là, le décès. En effet, en cas de décès, les personnes qui vous survivent héritent du capital de l'assurance vie, qui leur épargne des soucis financiers.

L'assurance vie peut également, tout en protégeant vos proches, vous permettre de constituer une épargne, en vue de la retraite notamment. En utilisant le comparatif 3ème pilier en Suisse, vous découvrirez plus facilement la solution de prévoyance retraite qui vous convient le mieux.

Les différentes formes de l'assurance vie

En suisse, les contrats d'assurance vie se divisent en deux grandes catégories. Il existe d'abord ce qu'on appelle l'assurance risque pur. Dans ce cas, il ne s'agit pas de se constituer une épargne, mais de prévenir des risques spécifiques.

Et d'abord le risque lié au décès. Dans ce cas, le ou les bénéficiaires de l'assurance vie se voient verser un capital. Le souscripteur lui-même ne touche donc rien de son vivant. Le second risque couvert par cette assurance est l'incapacité de travailler et donc de gagner sa vie. Dès lors, le souscripteur a droit à une rente qui compense la perte de revenus.

La seconde catégorie est l'assurance vie risque mixte. Elle est appelée ainsi car elle combine deux fonctions. Elle aussi garantit le versement d'un capital en cas de décès du souscripteur. Mais elle lui permet aussi d'accumuler une épargne, qu'il pourra toucher à l'échéance du contrat.

Comment ça fonctionne ?

En Suisse, une assurance vie est une bonne solution pour compléter sa retraite. Elle peut alors s'insérer dans le dispositif des piliers, qui définissent le système de prévoyance. L'assurance vie constitue alors, si vous le souhaitez, un mode de prévoyance volontaire, dit du 3e pilier, qui vient en compléments des 1er et 2e piliers, qui concernent respectivement la prévoyance étatique et la prévoyance professionnelle.

Par ailleurs, l'assurance vie peut être souscrite dans le cadre d'un contrat 3e pilier lié (ou 3e pilier A). Dans ce cas, le souscripteur est soumis à certaines contraintes. C'est ainsi que le choix des bénéficiaires n'est pas libre, mais défini par la loi.

De même, le retrait de tout ou partie du capital investi ne peut se faire que sous certaines conditions. Il n'est pas possible, notamment, de retirer votre argent avant d'avoir atteint l'âge légal de la retraite. Quant au versement de ces sommes, il est lui-même plafonné. En revanche, le choix d'un placement de type pilier 3B est plus libre, mais comporte moins d'avantages.

La faculté de retirer les fonds placés dans l'assurance vie dépend aussi du type de contrat choisi. C'est ainsi que le souscripteur d'une assurance vie risque pur ne pourra toucher lui-même son capital, réservé à ses survivants. S'il choisit un contrat risque mixte, il pourra en profiter au terme du contrat.

Les avantages

Les atouts d'une assurance vie sont nombreux. En fonction du type de contrat choisi, elle assure d'abord au souscripteur une sécurité financière appréciable. C'est notamment le cas si, en raison d'une incapacité à travailler, l'assuré subit une perte de revenus.

Dans certains cas, les sommes épargnées dans le cadre de l'assurance vie représentent un revenu de complément, très utile pour compléter la pension de retraite.

Cette sécurité financière, elle vaut aussi pour les proches. En cas de décès du souscripteur, les bénéficiaires de l'assurance vie héritent du capital souscrit. Ces bénéficiaires sont le plus souvent les membres de la famille, désignés même par la loi dans le cadre d'un contrat de type 3e pilier lié.

Par ailleurs, l'assurance vie est un placement financier. Comme tel, il vous rapporte de l'argent. Ces sommes représentent donc une réserve financière, qui vous permet de mener à bien certains projets, comme l'achat d'une voiture ou d'un logement. Il faut cependant rappeler que, en fonction du type de contrat choisi, le retrait du capital investi ne peut pas se faire à n'importe quel moment.

Enfin, l'assurance vie peut vous donner droit à des avantages fiscaux. Dans le cadre d'un contrat de type 3e pilier lié, vous avez droit à des déductions fiscales, dont l'ampleur dépend en partie de votre statut professionnel. Les réductions d'impôt liées à un contrat du type 3e pilier libre ne s'appliquent pas à tout le pays mais dépendent de la législation de chaque canton. Pour aller plus loin dans votre lecture et dans vos recherches, l'OFAS propose de nombreuses informations sur les assurances sociales.