Pourquoi votre facture d’électricité pourrait augmenter en 2021 ?

Hausse Facture Electricite

Chaque 1er janvier marque le début de la nouvelle année mais est aussi le jour où entre en vigueur de nouvelles augmentations. Les plus fréquentes sont celles du timbre, du tabac, des titres de transport et de l’électricité. Et en 2021, la facture d’électricité risque d’augmenter encore plus. En cause, un projet de loi de finances incluant une fusion de taxes. Cependant, depuis 2007 et l’ouverture du marché de l’énergie à la concurrence pour les particuliers, il est possible de réaliser des économies.

Les raisons de cette augmentation

Certains consommateurs risquent d’avoir de mauvaises surprises en recevant leur facture d’électricité en 2021, et ce jusqu’en 2023. En effet, le projet de loi de finances adopté par l’Assemblée Nationale dernièrement vise à harmoniser certaines taxes inhérentes au tarif de l’électricité. Cela aura pour conséquence la hausse des factures dans plusieurs territoires.

Dans l’article concernant la « simplification de la taxation de l’électricité », il est indiqué que la taxe départementale sur la consommation finale d’électricité (TDCFE) et la taxe communale sur la consommation finale d’électricité (TCCFE) vont fusionner avec la taxe intérieure sur la consommation finale d’électricité (TICFE). À partir du 1er janvier 2021, les trois taxes n’en feront plus qu’une seule. Ce sont les collectivités locales qui définissent le montant de la TDCFE et de la TCCFE. Elles peuvent donc varier entre 0%, 47% et 100% (le maximum). L’harmonisation de ces taxes sur le territoire national ne sera pas en faveur des particuliers car elle se fera par le haut. Autre mauvaise nouvelle : le projet de loi de finances prévoit un passage obligatoire à un taux de 100% pour l’ensemble des communes françaises. En 2021, toutes les communes n’appliquant par le taux maximal se verront attribuer un taux de 47%, puis 71% en 2022, avant d’arriver à 100% en 2023.

Les conséquences de ce projet de loi

Cette harmonisation, qui va toucher 21,7% des communes en France, va se traduire par une hausse d’environ 55 euros pour les ménages. Les plus impactés sont ceux qui résident dans les communes où le taux actuel est de 0%. Leur facture pourrait augmenter de 110 euros par an. Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, justifie cette hausse comme une façon de limiter la consommation électrique afin de lutter contre le gaspillage. De plus, les dispositifs d’aides pour les revenus les plus modestes déjà mis en place resteront accessibles.

Consequences Projet De Loi

Les solutions pour compenser cette hausse

Afin de limiter l’impact de cette hausse en 2021, il est possible de changer de fournisseur d’électricité. Depuis la libéralisation du marché de l’énergie en 2007, les particuliers peuvent en effet souscrire des contrats d’énergie auprès des concurrents d’EDF. Par rapport au tarif réglementé d’EDF, les autres fournisseurs d’énergie commercialisent l’énergie au prix d’achat. C’est cette raison qui permet à ces différents acteurs de proposer des abonnements d’électricité pas chers. Chacun d’entre eux propose ses propres prix et la concurrence permet d’obtenir des tarifs compétitifs. Parfois, les réductions sont très avantageuses, avec la possibilité notamment d’accéder à des tarifs bloqués, en ayant ainsi la garantie de ne pas voir s’appliquer d’augmentation pendant une période donnée.

À noter que lors d’un changement de fournisseur d’électricité, 3 facteurs principaux sont à prendre en compte : l’économie annuelle pouvant être réalisée, les promotions éventuelles ainsi que le prix du kWh. Le coût d’acheminement, la TVA et les taxes incluses impactent le prix final du kWh. Pour faire le meilleur choix et bénéficier de l’offre la plus attractive, il est conseillé de consulter toutes les grilles tarifaires pour trouver l’offre d’électricité la moins chère et plus adaptée. Certaines options, notamment concernant l'utilisation de l'électricité à des plages horaires déterminées, permettent de réduire la facture d’électricité encore davantage.