Comment appeler un avocat : règles et bonnes pratiques

Comment Appeler Un Avocat

Il a toujours existé une confusion au sujet de la façon dont il est recommandé d’appeler un avocat. Beaucoup hésitent en effet entre une dénomination très conventionnelle et une appellation plus sobre. Afin d’éviter de froisser les susceptibilités et parce qu’on ne finit jamais d’apprendre, voici donc ce qu’il faut savoir sur comment appeler un avocat en fonction des différents cas de figure.

Maître ou Monsieur/Madame : comment appeler un avocat ?

En règle générale, c’est par le terme de « Maître » que l’on désigne les avocats. Cependant, est-ce que cette appellation très solennelle exclut l’utilisation de « Monsieur » ou « Madame » ? Voici une petite mise au point.

Pourquoi appeler un avocat Maître ?

Selon l’usage, pour s’adresser à un avocat, on dit « Maître » ; que ce soit pour les hommes ou pour les femmes.

Toutefois, contrairement à certaines théories et croyances, il n’existe aucune obligation légale en rapport avec cette appellation. Il s’agit en effet d’une habitude prise au fil du temps qui permet de témoigner du respect à ce corps de profession, que ce soit dans un cadre professionnel ou non.

En fait, c’est exactement la même chose que pour les médecins qui portent le titre de « docteur ».

Peut-on donc dire Monsieur ou Madame ?

Il n’est pas interdit de dire «Monsieur» ou «Madame» pour appeler ou désigner un avocat !

Vous pouvez donc tout à fait utiliser ce titre de civilité si l’appellation « Maître » vous échappe, notamment si vous n’êtes pas dans le cadre juridique. Dans tous les cas, cela reste avant tout une marque de politesse. Toutefois, la non-utilisation de cette désignation peut être mal vue dans certains contextes ou égratigner certains puristes.

Ce qu’il faut retenir : Le titre de « Maître » est employé essentiellement pour un avocat dans l’exercice de ses fonctions. En dehors, il est tout à fait courant, voire recommandé, d’utiliser « Monsieur » ou « Madame ». De plus, à la cessation de son activité, un avocat ne peut continuer à se faire appeler « Maître » que s’il reçoit le statut d’avocat honoraire.

Lire aussi : Choisir un avocat en naturalisation : guide et conseils

Quelle est l’origine de l’appellation Maître ?

Avant tout, sachez que la désignation « Maître » n’est aucunement liée à la Maîtrise en droit que possèdent les avocats.

Selon la théorie la plus répandue, elle proviendrait plutôt d’une ancienne tradition liée aux origines des professions juridiques. En effet, le titre de « Maître » était initialement utilisé par les notaires au sein de leur corporation. Ces derniers s’identifiaient entre eux par ce titre de civilité.

Une autre théorie toute aussi répandue associe les origines de cette appellation aux anciens avocats. A l’époque, ces derniers étaient des clercs laïcs ; des ministres ordonnés au sein de l’Église catholique dont le rôle était entre autres de donner des sacrements, de prier et de veiller sur l’Église. Cette fonction prestigieuse leur a valu le titre de « Maître ».

Comment Appeler Un Avocat Toge

Quels autres professionnels peuvent porter le titre de Maître ?

Hormis les avocats, le titre honorifique de « Maître » peut être accordé aux personnes exerçant d’autres professions juridiques.

Il s’agit notamment des :

  • Notaires ;
  • Huissiers de justice ;
  • Administrateurs judiciaires ;
  • Commissaires-priseurs judiciaires ;
  • Greffiers de tribunaux de commerce ;
  • Mandataires et liquidateurs judiciaires.

À savoir : Le Bâtonnier (avocat(e) élu(e) par ses confrères pour représenter l’Ordre) est le seul avocat qui perd le titre de Maître. Pour l’appeler, il suffit de dire « Monsieur le Bâtonnier ».

Comment appeler un avocat dans un courriel ?

À l’écrit, il existe quelques règles pour s’adresser à un avocat.

Quand on s’adresse directement à la personne concernée, l’appellation « Maître » s’écrit en majuscule et sans abréviation comme dans le cas de « Monsieur » ou « Madame ». Exemple : Veuillez recevoir, Maître, l’assurance de mes sentiments distingués.

Par contre, pour évoquer un avocat, le titre est généralement abrégé ou prend la minuscule si on décide de l’écrire en entier. L’abréviation du mot « maître » se construit en supprimant les lettres intérieures. On obtient donc Me ou Me au singulier et Mes ou Mes au pluriel. Précisons que l’utilisation des formes Me et Mes est la plus recommandée. Exemple : Nous souhaitons consulter Me Dujardin (ou maître Dujardin) à ce sujet.

Enfin, dans une signature, au lieu d’écrire Maître Etienne Dujardin, il est recommandé d’utiliser la forme suivante : Etienne Dujardin, avocat.

À savoir : Que ce soit à l’écrit ou à l’oral, évitez d’utiliser le pluriel du mot maître pour appeler des avocats dans une même phrase. Répétez plutôt à chaque fois le titre. Il faut ainsi dire «Maître Dujardin et Maître Pierre» au lieu de «Maîtres Dujardin et Pierre».

Comment s’adresser à un avocat femme ?

Comme évoqué précédemment, on utilise le titre Maître à la fois pour les hommes et les femmes. Dans le secteur juridique, ce titre n’a pas de féminin puisqu’à l’origine seuls les hommes pouvaient exercer cette profession en raison de leur statut de clerc laïc.

Il a donc fallu attendre le début du XXème siècle pour que les femmes soient autorisées à prêter serment pour exercer ce métier. De nos jours, il n’existe aucune distinction sur le genre. C’est la raison pour laquelle le titre est le même pour les hommes comme pour les femmes.

Lire aussi : Avocat en dommage corporel : dans quels cas y recourir et où en trouver un ?

4.6/5 - (20 votes)