Crédit immobilier : les taux continuent de reculer

credit immobilier taux

Depuis janvier 2018, on constate une baisse continue des taux de crédit immobilier. De plus, ces derniers sont actuellement au plancher de la guerre farouche des prix que se mène les banques. En effet, selon la Banque de France, ce produit considéré comme étant l’offre d’appel par excellence, continue de baisser. En revanche, la période du crédit bon marché est toujours d’actualité, ce qui est certainement une bonne nouvelle pour les futurs acquéreurs. Ainsi, il serait judicieux d’obtenir maintenant un crédit rapide pour réaliser vos projets immobiliers. Dans cet article, découvrons ensemble beaucoup plus de détails sur le ce sujet.

Les taux de crédit immobilier

Selon la Banque de France, les taux de crédit immobilier ont baissé jusqu’en septembre dernier pour atteindre 1,51 % en moyenne, contre 1,53 % en août. Malgré que la différence soit légère, elle est en réalité très importante lors des estimations des biens. En outre, ces chiffres qui ont été divulgués, corroborent ceux publiés par l’Observatoire du Crédit Logement/CSA il y a une quinzaine de jours. En effet, cette dernière faisait état d’un coût moyen de l’emprunt de 1,43 % sans la prise en compte des assurances et du coût des sûretés.

Les renégociations au point mort

Malgré cette basse de taux, on constate une stagnation au niveau des renégociations de crédit. En effet, la Banque de France indique : « La part des renégociations au sein de l’ensemble de la production de crédits à l’habitat atteint 14,9 % en septembre, un plus bas depuis 2014 ». Or, la directrice des relations banques du courtier Vousfinancer, Sandrine Allonier confirme que : « La grande majorité des prêts qui pouvaient être renégociés l’ont déjà été ».

Cependant, le contexte pourrait bien évoluer puisque Vousfinancer a noté ces dernières semaines une inflexion au niveau de la politique de prix des banques françaises. Ainsi, toujours selon Sandrine Allonier : « le mois de septembre est habituellement propice aux baisses de taux d’intérêt car les transactions sont nombreuses à cette période de l’année mais, cette fois-ci, les baisses ont été très modérées. Au mois d’octobre, quelques banques ont aussi augmenté leurs barèmes ».

Une capacité d’achat en berne

Malgré cette baisse des taux de crédit immobilier, la hausse des prix dans la pierre ne se trouve pas être compensée. En effet, c’est à cause du fait que la demande s’essouffle que les banques ont décidé de procéder à une baisse des taux avec des crédits sur des durées beaucoup plus longues. En réalité, les ménages ont maintenant beaucoup plus de mal à suivre la montée très forte des prix. Au premier trimestre 2018, on déchiffrait selon les données des notaires +3,5 % sur un an.

7 idées pour trouver un travail à domicile sérieux

Par ailleurs, l’Observatoire fait une importante remarque après une comparaison de l’évolution des taux par rapport à celle des prix du baromètre LPI / SeLoger. Il s’agit de la baisse de la surface achetable des ménages dans 73 % des villes ayant plus de 100.000 habitants. En effet, entre le second trimestre de l’année 2017 et celui de l’année 2018, les acheteurs ont perdu 6,5 m2 de capacité d’achat à Bordeaux et 5,2 m2 à Paris.

 

 

 

Crédit immobilier : les taux continuent de reculer
4.9 (98.75%) 16 votes