Extrait de pépin de pamplemousse : les bienfaits pour la santé

extrait de pépins de pamplemousse

La nature est pleine de surprises. Vous remarquerez qu'à chaque endroit ou pousse un arbre, une plante, un buisson toxique, à quelques mètres vous trouverez son antidote. Si l'Homme ne détruit pas la nature, alors elle est là pour se rendre utile à tous. Il en est de même avec les fruits. Le pamplemousse et l'extrait de pépins de pamplemousse (EPP) n'échappent pas à cette règle. L'EPP est un bienfait pour l'Homme sous certaines conditions. Il ne doit pas prendre un autre médicament pendant qu'il consomme de l'EPP et l'élaboration de cet extrait de pépins de pamplemousse doit respecter certaines règles.

Qu'est-ce que l'extrait de pépin de pamplemousse ?

On obtient l'EPP en broyant les pépins, mais aussi la pulpe et les membranes blanches du pamplemousse, c'est-à-dire, en utilisant la totalité du pamplemousse à l'exception de sa peau. La peau est quand à elle utilisée pour l'élaboration des HE (huiles essentielles).

On connait l'extrait de pépin de pamplemousse sous les noms de: EPP et Huile de pamplemousse. En effet en utilisant les pépins broyés, on extrait de l'huile de ces deniers. Par contre, on n'utilise pas n'importe quel pamplemousse en EPP, mais le Citrus x Paradisi (citrus paradisi) autrement dit le “pomelo”.

Ne nous y trompons pas, ce pomelo à l'origine de l'EPP est un hybride, pour la bonne raison que le pamplemousse (Citrus maxima) n'a rien à voir avec les nôtres, il est plutôt verdâtre et possède un goût peu acide, doucereux, dans le genre litchi pour donner un exemple de goût s'y rapprochant. Par contre, ce pamplemoussier, croisé avec l'oranger (Citrus sinensis) donne ce pomelo que l'on nomme familièrement, pamplemousse. Tous les dérivés du pomelo, comme l'EPP utilise le nom, à tort, de pamplemousse.

L'EPP est constitué de: acide ascorbique, acide citrique, polypeptides, acides aminés, bioflavonoides, tocophérol.

Comment le choisir ?

Comme tous les produits naturels, moins ils sont soumis aux pesticides, meilleurs ils sont. C'est pourquoi, dans ce domaine, il vaut mieux privilégier les produits BIO. Il faut vérifier que dans la composition, l'extrait de pépins de pamplemousse soit d'au moins de 30%. C'est un produit que l'on trouve dans la gamme des compléments alimentaires.

Il faut vérifier que l'EPP est bien issu du Citrus Paradisi et non citrus grandis ou maxima, ou alors, il faut être sûr du mode d'extraction afin de préserver les vertus des pépins et la teneur finale en flavonoïdes (une sorte de mélanine des plantes).

Si l'on cherche un produit de qualité, il ne faut surtout pas acheter un EPP comportant des conservateurs chimiques comme le chlorure de benzalkonium, le triclosan ou encore des parabens.

Préférez le QuantaEPP de Phytoquant. C'est un EPP extrait à froid grâce à des ultrasons puis une fois les solvants évaporés, mélangé à de la glycérine végétale.

Comment l'utiliser ?

On peut l'utiliser pur en gouttes sous la langue ou en gélules. Il est possible de le diluer dans de l'eau avant de le boire ou même le mélanger à de l'huile comme au moment de faire la salade. Toute la tablée profite des bienfaits et d'un goût particulièrement agréable selon la quantité ajoutée.

Attention toutefois aux prises de médicaments.

Y-a-t il des dangers/contre indication à le consommer ?

L'EPP est un produit naturel et sans danger jusqu'à ce qu'on lui ajoute un autre produit qui vient causer des interactions, comme dans le cas d'un médicament.

Dans le doute, il vaut mieux s'abstenir de prendre de l'EPP pendant un traitement médicamenteux. Un enzyme couplée à un transporteur d'efflux, c'est-à-dire un rejet par certaines cellules (CYP3A4 + la P-GP) font partie de la digestion et l'absorption des médicaments, certaines substances présentes dans le pamplemousse (La bergamottine et la 6,7 dihydroxybergamottine) entrent en compétition avec.

Il y a risque de surdose médicamenteuse par l'effet de l'augmentation de l'absorption intestinale. Mais ces incidents sont plutôt assez rares avec l'EPP, mais plus fréquents avec le jus de pamplemousse.

Comme avec tous les agrumes, citron, oranges et pamplemousses entre autres, il est déconseillé d'en consommer quand on souffre d'un ulcère quel qu'il soit ou d'une gastrite.

Il faut bannir l'EPP et le jus d'agrumes, pamplemousse compris, dans la prise de ces médicaments: Les statines, les immunosuppresseurs, les antihypertenseurs, les antiarythmiques, les antiviraux (HIV), les antidépresseurs.

On peut utiliser l'EPP avec des antibiotiques sans problème.

Les bienfaits de l’extrait de pépins de pamplemousse

Les bienfaits de l'EPP ne sont pas prouvés à 100% par le corps médical et les laboratoires de recherches. Cet extrait est sujet à controverses, ceux-ci disent que ça marche, ceux-là que ce ne sont que les additifs qui ont une action, comme les parabènes.

Jacob Harich, un scientifique a constaté par un heureux hasard que les bactéries n'attaquaient pas les pépins de pomelos qui étaient dans son compost. Il en parla autour de lui, et ses constatations en tant que scientifiques sont prises au pied de la lettre. “Si les bactéries n'attaquent pas les pépins de pomelos, alors les pépins de pomelos possèdent des propriétés antibactériennes”. Forcément, vu comme ça.

Mais, ne serait-ce pas dû, tout simplement au limonène, naturellement présent dans les agrumes au niveau de leur pelure et les pépins ? Nous savons que la pelure et les pépins des agrumes sont très amers, que pratiquement tous les pépins de fruits possèdent du cyanure d'hydrogène (et non du cyanure de potassium) Si le cyanure contenu dans les fruits est dangereux, il faut en consommer une grande quantité pour qu'elle soit nocive, voire mortelle.

Justement, s'il y a des mises en gardes, parce que l'on a pu rencontrer des incidents de santé dus à la prise d'EPP, c'est aussi, qu'à l'inverse, il a des bienfaits. Tout médicament ou remède naturel, possède son poison et sont propre antipoison et de là, on découvre, bien souvent, mais accidentellement, des remèdes.

De par ces découvertes, on en a déduit que l'EPP serait un antioxydant. Il est donc utilisé en cosmétologie, dans des crèmes anti-rides et contre des dermites. C'est là que l'on remarque que les effets de l'EPP n'est pas si impressionnant qu'on le pensait. Les bénéfices étant apportés par les additifs synthétiques. Mais, si l'EPP n'a pas beaucoup d'intérêt au niveau de la peau en usage externe, on lui accorde le bénéfice de véritables bienfaits sur la santé en le consommant par voie orale.

Les effets bénéfiques auraient été constatés sur la prévention de certaines maladie comme: certains cancers, des maladies cardiovasculaires.

On trouverait aussi aux EPP des propriétés protégeant des maladies hivernales, elles auraient aussi des propriétés anti-vieillissement. En Allemagne, on utilise l'EPP contre les maux de gorge, de bouche, les aphtes et même contre l'acné.

Emilie Cartier
Rédactrice web freelance, Émilie se passionne pour les sujets du quotidien (santé, finance...) et les astuces qui facilitent la vie de tous les jours. Elle aime écrire des publications utiles et informatives, une activité à laquelle elle peut se livrer grâce à Expertpublic.