Prélèvement Intérêts sur compte de particuliers (ADEL) : c’est quoi et comment régler le problème ?

Prélèvement Intérêts Sur Comptes De Particuliers Adel

En consultant vos relevés bancaires, vous avez constaté un ou plusieurs débits avec la mention Prélèvement intérêts sur compte de particuliers (ADEL) ? Vous vous demandez à quoi cela correspond ? Nos spécialistes des questions bancaires vous expliquent et vous conseillent.

Prélèvement d’intérêts sur compte de particuliers : de quoi s’agit-il ?

La mention « prélèvement d’intérêts sur compte de particuliers » correspond à une opération débitrice initiée par votre banque pour le règlement de frais liés à un découvert.

Il faut en effet garder à l’esprit qu’un découvert bancaire est une forme de crédit, et qu’il n’est donc pas gratuit. La banque facture des intérêts pour sa mise en place, mais aussi des frais supplémentaires à chaque fois que le plafond fixé est dépassé. Le montant desdits frais dépend de la durée sur laquelle l’autorisation de découvert est utilisée et du montant de dépassement autorisé.

Ainsi, trois principaux cas de figure peuvent justifier un prélèvement d’intérêts sur compte de particuliers (ADEL) sur votre compte :

  • Vous avez effectué une opération bancaire qui a conduit à un solde négatif de votre compte bancaire pendant un ou plusieurs jours ;
  • Vous avez dépassé le montant du découvert autorisé par votre banque;
  • La banque a fait une erreur dans sa facturation. Elle a peut-être prélevé une cotisation mensuelle supérieure au montant prévu, ce qui a fait passer votre compte bancaire dans le rouge. Il arrive également que la banque prélève des frais par erreur humaine ou logicielle alors que le solde du compte bancaire n’est pas négatif.

Lire aussi : Pourquoi ma banque cloture mon compte ?

Que faire pour régler le problème ?

Quatre principales solutions s’offrent à vous en fonction de votre situation spécifique :

Négocier le remboursement du prélèvement d’intérêts sur compte de particuliers

Contactez votre conseiller bancaire personnel et tentez une résolution à l’amiable. S’il s’agit d’une erreur de prélèvement, signalez-la et demandez un remboursement.

Vous pouvez aussi négocier un remboursement si le prélèvement fait suite à un dépassement de découvert occasionnel. Pour convaincre votre conseiller, mettez en avant le fait que la plupart du temps, votre compte est positif. Notez tout de même qu’il n’est pas obligé d’accepter votre requête.

Envoyer une lettre de réclamation de frais bancaires

Si vous estimez que la banque a effectué un prélèvement abusif sur votre compte et que toute tentative de règlement direct a échoué, envoyez une lettre de refus de frais bancaires. L’envoi doit être fait en recommandé avec avis de réception.

Selon la loi, la banque dispose d’un délai maximum de 15 jours pour vous répondre. Au cas où elle ne donne pas une suite favorable à votre requête, faites appel à un médiateur bancaire. Ce dernier cherchera des solutions pour résoudre le litige. Le processus est gratuit. Toutefois, en raison du nombre élevé de demandes, les délais de traitement sont souvent longs.

Saisir un tribunal

Vous pouvez aussi porter l’affaire devant un conciliateur de justice au tribunal d’instance le plus proche de chez vous afin d’obtenir un remboursement. Naturellement, cette solution ne doit être raisonnablement envisagée que lorsque les prélèvements concernent des sommes importantes.

Changer de banque, la solution ultime

Enfin, si les prélèvements d’intérêts sur compte de particuliers ne sont pas stoppés par votre banque ou sont trop élevés, envisagez un changement pur et simple de banque. La bonne nouvelle, c’est que vous n’avez aucune inquiétude à vous faire pour la paperasse. En effet, depuis la loi Macron sur la mobilité bancaire, c’est votre future banque qui doit se charger du transfert de votre compte et de toutes les formalités nécessaires.

Lire aussi : Chèque sans provision : les recours

4.2/5 - (45 votes)