Assurance habitation et alarme : l’installation est-elle obligatoire ?

Alarme Assurance Habitation

Même si elle n’est généralement pas imposée par les différents contrats d’assurance habitation, l’installation d’une alarme peut s’avérer très utile contre les cambriolages. Sachant qu’une effraction se produit toutes les deux minutes en France, une alarme peut permettre de dissuader tout individu qui souhaitait s’introduire dans un appartement ou une maison sans s’y avoir été invité.

Le montant et les garanties de l'assurance habitation

Tout logement en location doit être assuré, c’est obligatoire. En ce qui concerne les propriétaires, l'assurance habitation n'est pas obligatoire mais fortement recommandée.

Le montant de l’assurance habitation est établi selon plusieurs critères : le lieu du logement, sa valeur, sa date de construction, sa sécurité, les franchises ainsi que le statut de l’habitant (propriétaire ou locataire). Tous ces critères permettent à l’assureur d’évaluer le niveau de risque du bien à assurer. Plus la situation est considérée comme risquée, plus le montant de l’assurance augmentera.

L’assurance habitation Axa en ligne offre des garanties incontournables qui couvrent la responsabilité civile du propriétaire ainsi que les principaux risques, tels qu’un dégât des eaux, un incendie ou un événement climatique. En revanche, la protection face au vol et au vandalisme est en option. Elle indemnise le propriétaire du logement en cas de vol ou de vandalisme et protège contre la destruction de biens. Pour garantir une meilleure sécurité et éviter toute intrusion malveillante, il est possible de s’équiper d’une alarme. Les systèmes classiques ont un effet dissuasif : lors d’une intrusion, l’alarme se déclenche et émet un bruit ce qui alertera les voisins et écourtera la visite du cambrioleur. Cette solution est très simple à installer et peu coûteuse. Mais des solutions plus complètes et efficaces sont proposées.

Les solutions pour protéger votre logement

Lors de la pose d’une alarme de télésurveillance, plusieurs options sont possibles. La première consiste à faire appel à des professionnels pour surveiller le logement. C’est ce que l’on appelle une assurance télésurveillance. Des opérateurs veillent sur le logement en permanence, le jour comme la nuit. L’installation de ce type de système nécessite la pose de détecteurs de mouvement, d’une sirène, d’une centrale et d’une application mobile. Le système d’alarme est installé de façon à dissuader les intrus et, si besoin, demander l’intervention de la police. Si l’intrusion est confirmée, un agent de sécurité peut rapidement se rendre sur place. L’avantage de ce système connecté est que le propriétaire du logement peut le contrôler à distance, par exemple, en activant ou désactivant l’alarme. La télésurveillance renforce la sécurité du logement et permet ainsi de diminuer le montant de l’assurance habitation (suppression de la franchise en cas de cambriolage ou abaissement des cotisations). Avec la seconde option, c’est le propriétaire lui-même qui surveille son logement à l’aide d’une caméra, d’un détecteur de mouvement et d’une sirène. En cas d’intrusion, un SMS ou un email est envoyé pour permettre au propriétaire de consulter les images.

Lorsque l’on installe une alarme, il n’est pas obligatoire d’en informer son assurance. Toutefois, un assureur est dans le droit d’imposer l’installation d’une alarme si le logement est considéré comme à risque. C’est le cas pour les maisons isolées, les résidences secondaires ou encore les logements où sont entreposés des objets de valeur (des bijoux, des objets d’art ou des pièces de collection) ou après une récidive de cambriolage. Respecter cette obligation d’installation d’un système de sécurité garantit la couverture contre le vol en cas de cambriolage. Pour ce faire, une fois l’alarme installée, il suffit de transmettre à sa compagnie d’assurance, une copie de la facture d’achat.

Le système d’alarme installé au domicile doit être homologué et en état de fonctionnement en cas de coupure momentanée d’électricité. C’est pour cette raison, qu’il est préférable de faire appel à une société qui procèdera fréquemment à des vérifications. Une attestation de bon fonctionnement sera remise au propriétaire et se révèlera d’une aide précieuse en cas de cambriolage. Ce document prouvera que le système était opérationnel au moment de l’intrusion. Installer un système d’alarme ne suffit pas, le système doit fonctionner correctement. Car, si le système est défaillant en raison d’un manque d’entretien ou d’un défaut de conformité, l’assurance est en droit de refuser de verser une partie ou la totalité du montant de l’indemnisation prévue en cas de vol.

Quel que soit le choix en ce qui concerne le système de sécurité, il est important d’en parler avec sa compagnie d’assurance qui orientera l’occupant du logement vers le choix le plus adapté et pourra même proposer l’intervention d’un installateur agréé. De cette façon, l’assurance ne pourra pas contester le fait que le propriétaire était équipé d’un système efficace. Attention, après un cambriolage il est obligatoire d'en informer son assureur.

A lire aussi : Qu’est-ce qu’un sinistre en assurance habitation ?