Incubateurs de start-ups : des tremplins pour les entrepreneurs 

Incubateurs De Start Ups

Au cours de ces dix dernières années, le nombre d’incubateurs de start-ups a beaucoup augmenté en France. Ces structures d’hébergement et d’accompagnement assistent les porteurs de projets innovants dans la création et la croissance de leur start-up. Pour cela, elle met à leur disposition, des moyens et compétences variées. Dans cet article, nos experts reviennent sur les intérêts pour les jeunes entrepreneurs d’intégrer un incubateur. Nous aborderons également les démarches nécessaires pour intégrer ces structures, sans oublier des conseils pratiques pour faire les bons choix.

Pourquoi intégrer un incubateur ?

Créer sa propre entreprise, c’est toute une aventure, et ce quel que soit l’âge qu’on a quand on se lance. Cependant, le manque d’expérience, de ressources financières et d’accompagnement sont tant d’obstacles qui minent souvent la réussite des jeunes entrepreneurs. Un incubateur de start-ups est un partenaire à 360° qui aide à surmonter ces obstacles plus sereinement, en offrant :

Un espace de travail adéquat à coût réduit

En contrepartie du paiement d’une somme forfaitaire, et même parfois gratuitement, les incubateurs mettent à la disposition des jeunes entreprises, des locaux, du matériel informatique, une connexion internet, des salles de réunion et bien d’autres facilités logistiques. Ces espaces de travail permettent à l’entrepreneur de disposer d’un local bien équipé, sans avoir à consentir un gros investissement. C’est aussi pour beaucoup, le moyen de mieux organiser leurs journées, de rencontrer leurs collaborateurs et leurs clients dans un cadre approprié.

L’accompagnement d’une équipe d’experts

La plupart des incubateurs comptent en leur sein, une équipe d’experts dans des domaines variés. Un jeune promoteur de start-up peut donc y rencontrer entre autres, des :

  • Avocats,
  • Experts-comptables ;
  • Banquiers ;
  • Juristes
  • Ingénieurs.

Pour beaucoup de jeunes entrepreneurs, ces professionnels sont réputés inaccessibles. Dans un incubateur, ils se rendent disponibles et offrent un accompagnement, ainsi que des conseils particulièrement utiles. Certains incubateurs mettent également les jeunes entrepreneurs en relation avec des mentors qui constituent pour eux, des guides dans la gestion de leur entreprise.

La crédibilité

Au même titre que les diplômes pour la recherche d’un emploi, l’appartenance à un incubateur est une sorte de label qui crédibilise votre projet auprès des clients et des investisseurs. Sa renommée et son expertise accordent du crédit à votre entreprise naissante.

Le partage de compétences

Un incubateur est également un cadre d’échanges avec des entrepreneurs qui font face aux mêmes défis. C’est donc le lieu idéal pour partager ses connaissances et apprendre des autres.

Un levier efficace pour les levées de fonds

Les incubateurs de start-ups possèdent généralement un carnet d’adresses bien fourni de potentiels investisseurs (Business Angels et fonds d’investissement). De ce fait, les jeunes entrepreneurs incubés peuvent donc plus facilement obtenir des rendez-vous pour présenter leur projet en vue de réaliser des levées de fonds. Certains incubateurs soutiennent directement les projets les plus prometteurs en mettant à leur disposition un fonds d’amorçage. C’est le cas notamment de Plaine Images.

Incubateurs De Start Up

Comment bien choisir son incubateur ?

Avant de choisir l’incubateur qui abritera votre start-up, il est primordial d’identifier clairement vos besoins. En effet, certains incubateurs sont spécialisés dans des domaines comme la technologie, l’économie, la santé ou encore la biologie. D’autres accueillent tous les types de projets. Il est important que votre projet soit conforme à la cible de l’incubateur et à son mode de fonctionnement. Par ailleurs, il est également recommandé de se renseigner sur les aspects comme :

  • La durée d’accompagnement offerte ;
  • L’investissement proposé par l’incubateur : plein ou partiel ;
  • La logistique mise à disposition ;
  • Les formations offertes.

Aussi, n’hésitez pas à visiter plusieurs incubateurs. Lors de vos visites, attardez-vous sur l’animation des lieux, les rapports entre les incubés, les offres proposées pour décompresser, etc. Il est en effet important que vous soyez totalement à votre aise au sein de votre incubateur.

Comment intégrer un incubateur ?

L’accès à un incubateur est sélectif. Le processus de recrutement se déroule généralement en deux principales phases :

Le dossier de candidature

C’est un dossier dans lequel l’entrepreneur doit faire une présentation concise et attractive de son projet. La composition de ce dossier varie d’un incubateur à un autre, mais de manière générale, il doit contenir :

  • Une présentation complète du secteur d’activité ;
  • Les produits et/ou les services proposés par l’entreprise ;
  • La clientèle cible ;
  • Le potentiel de développement ;
  • Les perspectives à court et à long terme ;
  • Un business plan détaillant, entre autres, les stratégies commerciales, les financements souhaités, la composition de l’équipe et les compétences détaillées.

Afin de vous démarquer de la pléthore de candidatures, montez votre dossier avec le plus grand soin. Augmentez vos chances en adoptant un format de présentation dynamique qui donne envie d’en savoir plus sur vous et votre idée d’entreprise.

La présentation du projet devant un comité de sélection

Si votre dossier de présentation a été convaincant, vous serez convié à un entretien devant un comité de sélection composé des responsables de l’incubateur et d’experts de plusieurs domaines. Ce sera pour vous l’occasion de convaincre vos interlocuteurs, via un pitch, de la pertinence de votre projet. Vous devrez défendre votre entreprise de manière dynamique et enthousiaste, tout en faisant preuve d’ouverture d’esprit face aux éventuelles critiques.

Si vous êtes un jeune entrepreneur et que  vous résidez dans la région lilloise,  rejoignez La Plaine Images, un incubateur à Lille dédié aux industries créatives. Cette structure offre gratuitement des bureaux, ainsi que l’accompagnement de coaches et experts dans plusieurs domaines. Pour les startups respectant certaines conditions d’éligibilité, il est également possible de bénéficier d’un financement allant jusqu’à 15 000 €.

A lire aussi : Le futur de l'immobilier d'entreprise : les espaces de coworking