Qui paye le courtier en prêt immobilier ?

Qui Paye le Courtier en Immobilier

La profession est récente puisqu’elle est apparue en France dans les années 70. Depuis, de plus en plus de particuliers font appel à elle pour décrocher le meilleur emprunt immobilier possible. Le courtier en prêt immobilier est devenu au fil des ans un intermédiaire bancaire précieux pour obtenir un bon taux de crédit ou faire passer son dossier si celui-ci est complexe. Mais en cas de signature d’offre de prêt, qui paye le courtier en prêt immobilier ? Est-ce la banque partenaire ou l’emprunteur ? Tout ce qu’il faut savoir sur les frais de courtage et les honoraires.

Est-ce qu’il y a toujours des frais de courtage à payer ?

En réalité, en cas de réussite, c’est la banque qui rémunère le courtier immobilier en tant qu’apporteur d’affaire. Il gagne alors un pourcentage du prêt débloqué, généralement la commission s’élève à 1 % du prêt accordé. A cette part s’ajoutent des frais de dossier que l’emprunteur doit couvrir.

Les banques font payer des frais de dossier lors de la signature d’une offre de prêt. Les frais de courtage peuvent alors se substituer aux frais de dossier. Généralement, il y a peu de risques que l’on vous demande de payer les honoraires du courtier en plus des frais bancaires.

Les frais de courtage ne sont pas à la charge de l’emprunteur car les courtiers sont rémunérés par leurs partenaires bancaires. Cependant, pour éviter les mauvaises surprises le moment venu, demandez le détail des honoraires dans l’offre ou le mandat que vous présentera l’intermédiaire avant le début de sa mission. Les professionnels sont tenus de faire preuve de transparence envers leurs clients en matière de tarification. Cependant, certains « omettent » de signaler les frais de dossier pour la banque prêteuse. Il est donc primordial de se renseigner au préalable.

Est-ce que solliciter un courtier pour son prêt immobilier est gratuit ?

Solliciter un courtier immobilier est une démarche gratuite tant que le prêt n’est pas accordé. Le courtier ne peut donc pas vous demander de l’argent même s’il se déplace à votre domicile pour un entretien. Et ce, en conformité avec l’article L321-2 du Code de la consommation du 11 décembre 2001.

Aucun versement de quelle que nature que ce soit ne peut être exigé à un particulier avant l’obtention d’un prêt d’argent. Mais bien évidemment, un courtier immobilier ne travaille pas gratuitement. Sa rémunération s’avère active dès lors que le prêt est débloqué.

Les honoraires d’un courtier en prêt immobilier sont-ils négociables ?

Les honoraires d’un courtier immobilier restent négociables, surtout s’il s’agit d’une société de courtage importante. Plus la production de crédits s’avère conséquente et plus les courtiers sont disposés à négocier la tarification de leurs services. En moyenne, les honoraires d’un courtier tournent autour de 900 à 1500 euros.

A quel moment faut-il payer le courtier immobilier ?

Faut-il payer le courtier en crédit immobilier avant ou après la signature de l’offre de prêt ? Dans tous les cas, quel que soit la société de courtage ou le courtier indépendant, les honoraires ne vous seront demandés que si le crédit immobilier est signé. Cela est régi par l’article L321-2 du Code de la consommation.

Si le courtier demande à être payé avant la signature de l’offre de prêt, ou s’il vous réclame un chèque de caution qu’il n’encaissera que plus tard, contactez la Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l’Emploi (DIRECCTE). En effet, il s’agit d’une fraude.

D’autre part, si votre courtier vous présente une offre de prêt qui ne correspond pas à votre demande ou à l’engagement signé avec lui, vous n’aurez rien à lui payer.

Est-ce rentable de passer par un courtier ?

Passer par un courtier immobilier représente d’abord un gain de temps. L’intermédiaire bancaire gère votre dossier à votre place et règle tous les détails avec la banque. Il négocie également le meilleur taux. Cela est donc favorable d’un point de vue financier.

Généralement, la négociation du taux par un courtier permet de faire des économies de l’ordre de 20 000 à 30 000 euros sur un projet immobilier standard. Le montant n’est donc pas négligeable.

Qu’est-ce qu’un mandat de courtage ?

Dès que la société de courtage ou le courtier immobilier indépendant prend en charge votre dossier, il est nécessaire d’établir un mandat. Cette formalité s’avère obligatoire et réglementaire.

En tant qu’emprunteur, vous êtes désigné comme le mandant et le courtier immobilier est le mandataire. Le document doit préciser le montant des honoraires, les établissements bancaires partenaires avec leurs coordonnées, les informations sur les éventuels conflits d’intérêts…

Choisir un bon courtier en fonction de sa tarification

Si vous décidez de faire appel à un courtier immobilier pour obtenir un crédit dans une banque, vous pouvoir à rémunérer ses services. Il s’agit d’honoraires. Le professionnel doit faire preuve de transparence sur sa tarification et sur la manière dont il est payé en cas de signature d’une offre de prêt. Ainsi, le courtier immobilier doit vous indiquer la rémunération perçue de la banque partenaire en cas d’accord pour l’emprunt.

Mais avant de vous poser la question « qui paye le courtier en prêt immobilier «  et du montant des honoraires, il est important de prendre en compte un certain nombre de critères dans votre choix d’intermédiaire :

  • il y a d’abord le feeling qui doit passer. Il est important d’avoir confiance en votre courtier immobilier car il joue un rôle prépondérant dans l’obtention de votre crédit ;
  • n’hésitez pas à demander des recommandations autour de vous (famille, amis…) et consultez également les avis des clients lorsque vous tapez le nom du courtier indépendant ou de la société de courtage sur les moteurs de recherche ;
  • veillez aussi à ce que l’intermédiaire possède un solide réseau de partenaires bancaires. Est-ce qu’il fait jouer la concurrence ou se limite-t-il à une ou deux collaborations ? Plus le réseau du courtier immobilier s’avère dense et plus vos chances d’obtenir une offre de prêt intéressante sont importantes ;
  • enfin, renseignez-vous au préalable sur les services rendus par le courtier immobilier. Se contente-t-il de conseils ou accompagne-t-il son client tout au long du dossier ?

A lire aussi : Faut-il prendre un courtier pour un prêt immobilier ?