Les aides financières pour la construction d’une maison neuve

aides financières pour faire construire une maison

Pourquoi se limiter dans le projet de la construction de votre maison par manque d'argent ? Bénéficiez donc des aides financières qui vous aident à boucler votre projet immobilier dans les meilleures conditions et réalisez le rêve de votre vie avec une maison qui correspond totalement à vos attentes !

Les prêts avantageux

Vous projetez de faire construire et vous avez déjà choisi votre bien parmi les modèles de maisons des meilleurs constructeurs? Penchez-vous maintenant sur les prêts à des taux très avantageux. Ils sont parfois soumis à certaines conditions et vous devez vous renseigner pour savoir si vous y avez droit.

Le PTZ ou Prêt à Taux Zéro

C'est l'un des meilleurs prêts pour compléter votre enveloppe budgétaire pour construire votre bien immobilier. C'est un prêt de l'État qui est réservé aux primo-accédants. Il ne peut constituer la totalité de votre prêt immobilier, mais il peut couvrir l'acquisition du terrain ou une partie de la construction de votre bien neuf. Il ne peut excéder les 40% du montant total du coût de votre projet de construction. Le primo-accédant est celui qui achète un bien pour la première fois, mais c'est aussi le cas si vous n'avez pas été propriétaire de votre résidence principale durant les deux années avant la demande de prêt. Donc si vous avez été locataire de votre résidence principale durant plus de deux ans, vous êtes à nouveau considéré comme primo-accédant.

Le PTZ est attribué en fonction de la constitution de votre famille, selon la zone dans laquelle est bâtie la maison, et le seuil de ressources du foyer. Si vous entrez dans les conditions d'attribution du PTZ, c'est une solution particulièrement intéressante pour financer une partie de votre construction ou pour compléter un financement bancaire, car il peut se cumuler à un autre prêt. C'est l'occasion de vous projeter dans une construction plus grande ou de faire le choix de matériaux plus coûteux.

les aides possibles pour construire une maison

Le PAL ou Prêt Action Logement

Il est venu remplacer l'ancien prêt 1% logement qui a disparu. Vous pouvez bénéficier de ce prêt si vous êtes salarié dans une société qui dénombre au moins dix salariés et qui n'est pas agricole. L'entreprise privée cotise alors pour “l'effort de construction” et cela vous donne la possibilité de profiter d'un prêt à taux bonifié. Pour cela, vous êtes primo-accédant et vous souhaitez construire pour établir votre résidence principale. Votre construction doit obligatoirement respecter les exigences de la norme RT 2012. Si votre dossier est accepté, vous aurez accès à un prêt au taux de 1% pour une durée maximale de 20 ans et qui ne peut dépasser les 30% du coût total de votre projet immobilier.

Les CEL et PEL (Compte Epargne Logement et Plan Epargne Logement)

Ces contrats sont souscrits auprès de votre banque et représentent un placement sur le moyen terme. Selon la durée de placement, votre établissement bancaire vous proposera des prêts pour vous aider à construire votre habitation principale. Les taux sont plus intéressants et réglementés. De plus, en demandant un prêt en utilisant votre PEL ou CEL, vous pouvez prétendre à une prime que vous versera l'État. Mais au regard des taux vraiment bas des prêts actuels, il est peu judicieux d'utiliser cette stratégie pour le moment. Demandez à votre banquier de vous faire plusieurs propositions, en changeant les données afin de sélectionner le plus intéressant pour vous.

Quelles sont les autres aides pour la construction de votre résidence ?

Hormis les aides liées à des prêts, vous avez aussi la possibilité de faire une demande d'aides auprès d'organismes pour vous aider à constituer votre apport financier.

La suppression de votre taxe foncière

Il est possible d'être exonéré de la taxe foncière de votre résidence principale pendant deux ans suivant la construction. Il faut en faire la demande auprès du Centre des Finances Publiques et respecter un délai maximal de 3 mois après la fin des travaux. Il faut que le maire soit d'accord avec cette demande d'exonération de votre taxe foncière.

Le Crédit d'Impôt pour la Transition Énergétique (CITE)

Si vous construisez une bâtisse neuve, vous pouvez bénéficier d'économies substantielles en fonction des matériaux choisis ou encore des équipements que vous installez. Le Crédit d'Impôt pour la Transition Énergétique remplace les anciens crédits d'impôt. Il est régi par la norme RT 2012 et permet de déduire des impôts sur le revenu des sommes dépensées pour la construction de votre maison. Vous pouvez demander la prise en compte de 30% de vos dépenses si elles ont pour but d'aider à la transition énergétique. On pense notamment à une isolation avec des matériaux durables ou encore au choix d'un chauffage à haute performance. Pour faire valoir ce droit au crédit d'impôt, vos installations doivent être réalisées par un artisan professionnel qui possède le titre RGE (Reconnu Garant de l'Environnement).

Les aides des collectivités

Il est possible de faire des demandes d'aides pour construire votre maison auprès de votre conseil régional, des collectivités locales comme votre communauté de communes ou encore avec le conseil départemental. Ils vous aideront avec des prêts à taux réduits voire des PTZ. Vous pouvez aussi prétendre à des subventions si vous optez pour un type de matériaux pour faire des économies d'énergie. Ces aides sont, bien entendu, soumises à des conditions particulières.

Réduire la TVA

Si vous choisissez de réaliser certains travaux deux années après la fin de la construction, vous pouvez bénéficier d'un meilleur taux de TVA. Le taux normal est de 20% si vous faites des aménagements dans la continuité de la construction. Mais en attendant deux ans, vous obtiendrez un taux de TVA à 10% sur le matériel acheté et sur la main d'œuvre. Certains travaux offrent même un taux de TVA à 5,5%.

Si vous souhaitez obtenir plus de renseignements sur les aides qui peuvent vous être accordées, prenez rendez-vous avec votre conseiller bancaire et demandez des informations auprès des collectivités locales. Rapprochez-vous de l'Agence Nationale ou l'Agence Départementale pour l'Information sur le Logement. Concernant les matériaux et les types d'équipements pour la transition énergétique, l'Agence De l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie vous répondra plus précisément.