Capacité d’emprunt, bien la comprendre quand on réalise un crédit

Capacite d'Emprunt

Bien comprendre la capacité d'emprunt est une étape primordiale avant de faire un crédit. Votre survie en dépend, d'où l'intérêt de scruter les paragraphes suivants.

Qu'est-ce que la capacité d'emprunt ?

Lorsque vous décidez d'emprunter de l'argent à un créancier dans le cadre d'un projet personnel, votre dossier doit être examiné. La capacité d'emprunt fait partie des critères qui entrent dans son appréciation.

Elle correspond à la valeur de votre crédit. Elle fait partie de votre capacité d'achat (les autres composants étant l'apport personnel ou les crédits complémentaires). Elle se calcule sur la base de votre reste à vivre et de votre taux d'endettement.

Ce dernier élément est important pour l'établissement bancaire, dans la mesure où il lui permet de s'assurer que son client n'est pas surendetté. Le premier, comme son nom l'indique, représente la somme restante entre les mains de l'emprunteur, une fois ses mensualités acquittées.

Le taux d'intérêt peut également avoir un impact sur elle. De ce fait, la mensualité augmente en même temps que le taux. Le délai de paiement du prêt influe également sur cette capacité d'emprunt.

Lorsqu'il se prolonge, les mensualités baissent. Ainsi, le reste à vivre devient plus conséquent. Cependant, ce privilège présente une contrepartie : la hausse du montant du crédit. La valeur de l'apport personnel n'implique aucun changement, que ce soit au niveau du taux d'intérêt ou au niveau de la mensualité ou encore au niveau des délais de paiement.

Les exigences de l'établissement emprunteur

Généralement, l'établissement emprunteur fixe le taux d'endettement à 33 % au plus. Il peut faire preuve d'indulgence, mais seulement envers quelques catégories de personnes, telles que celles qui disposent des revenus élevés, les jeunes avec un avenir prometteur (ayant du potentiel).

Le taux d'endettement dépasse le taux prévu, mais le reste à vivre est suffisant ? Le créancier peut faire exception à la règle. Il est important de noter que des banques tiennent parfois comptent du niveau d'imposition du ménage pour le calcul de ce taux d'endettement.

En ce qui concerne le reste à vivre, les exigences de la banque s'appuient sur plusieurs critères dont l'un des plus importants est la localisation. Si vous vivez à Paris et ses environs, la somme qui reste à votre disposition une fois les mensualités versées doit être assez élevée.

Ce qui ne serait pas le cas si vous êtes en province. Le coût de la vie est moins onéreux dans les zones éloignées de la capitale. Le nombre d'enfants et de personnes à charge entre également dans les critères imposés par le créancier.

Les exigences changent selon que vous soyez célibataire, en couple, ou avec des enfants. Vous êtes célibataire ? Votre reste à vivre doit être compris entre 600 et 1000 euros. Vous vivez avec votre partenaire ?

Il doit varier entre 750 et 1000 euros. Vous avez des enfants à charge ? Vous devez disposer d'une somme entre 150 euros et 400 euros en plus pour chaque enfant.

Augmenter la capacité d'emprunt

Compte tenu des conditions imposées par les créanciers, votre capacité d'emprunt peut être relativement basse, comparée à la valeur de votre projet. Ainsi, vous pouvez avoir besoin de l'optimiser.

Pour cela, vous devez opter pour le regroupement de crédits. Il s'agit d'un moyen de les restructurer. Grâce à cette solution, vous pouvez allonger leur délai de remboursement et vous versez une mensualité unique. Le taux d'endettement est également réduit. Toutefois, ces avantages ont un prix.

Les crédits consommateurs sont plus onéreux et des frais de restructuration des crédits doivent être engagés. Vous avez plus de chances d'augmenter votre capacité d'emprunt si le taux de vos crédits est élevé.

Faire deux emprunts simultanés peut également vous aider dans ce sens. Ainsi, la valeur de votre crédit augmente et vos mensualités baissent. Concrètement, vous souscrivez à un emprunt d'une durée de 15 ans et un autre de 20 ans, au lieu d'un crédit unique de 20 ans.

Cela vous permet de profiter d'une réduction du taux d'intérêt sur le premier (qui est le plus court), et par la même occasion, sur les mensualités. Cette option présente un autre avantage : elle augmente votre reste à vivre.

Calculer la capacité d'emprunt

Pour l'emprunteur, calculer la capacité d'emprunt peut être assimilé à une mesure de précaution contre le surendettement. Pour le créancier, il s'agit d'un moyen de déterminer l'aptitude du client à s'acquitter de ses dettes.

Vous pouvez vous servir des simulateurs en ligne pour connaître le montant maximal que vous pouvez obtenir auprès de votre banque. Cet outil le calcule sur la base de votre apport personnel, votre type de crédit (qui peut être à taux fixe ou variable).

À cela s'ajoutent, la durée de votre crédit, votre âge au moment de votre souscription, votre capacité d'endettement, et la mensualité que vous comptez verser.

Une fois la simulation terminée, vous pouvez contacter un courtier comme lafederation.org pour vous donner des informations plus exhaustives et pour étudier minutieusement votre projet.