Comment faire un prêt en étant fiché à la Banque de France ?

faire un pret bancaire pour une personne fichée à la banque de France

Vous avez besoin de contracter un prêt pour réaliser des travaux urgents dans votre maison, acheter une nouvelle voiture ou pour combler un trou dans votre trésorerie ? Mais voilà, vous êtes fiché à la Banque de France. Dans cette situation-là, les démarches se révèlent beaucoup plus compliquées pour bénéficier d’un crédit dans une banque traditionnelle. Cependant, soyez rassuré, toutes les portes ne vous sont pas fermées. En effet, en marge des prêts dans les établissements bancaires classiques, il existe des solutions alternatives. Etablissements spécialisés, microcrédit, prêt entre particuliers FICP… Découvrez tous les moyens existants pour faire un prêt en étant fiché à la Banque de France.

Les établissements spécialisés dans l’interdiction bancaire

Les banques traditionnelles comme La Banque Postale, le Crédit Agricole ou la Caisse d’Epargne refusent de prêter de l’argent aux personnes fichées à la Banque de France. Et du côté des banques en ligne (Boursorama, Monabanq, Hello Bank !…), ce n’est pas beaucoup mieux.

Dans ce cas, vous avez tout intérêt à vous diriger vers les organismes qui se sont positionnés sur ce créneau. Il en existe quelques uns dont la NEF. Cet établissement est une coopérative de finances solidaires. Il propose aux personnes en situation d’interdiction bancaire de souscrire un crédit pour maintenir une activité professionnelle ou réaliser des travaux dans le logement. Cependant, vous devrez respecter certaines conditions en matière de charte écologique.

D’autre part, des sociétés bien cotées se sont aussi spécialisées dans le crédit accordé aux fiché Banque de France. Parmi les solutions qu’elles proposent, il y a le rachat de crédit FICP. Le principe consiste à réduire les mensualités du prêt en augmentant la durée de remboursement.

Et contrairement aux idées reçues, vous pouvez également faire appel à un courtier. Certains professionnels sont spécialisés dans ce genre de cas. Un courtier pourra ainsi vous diriger vers les organismes positionnés sur le créneau de l’interdiction bancaire et appartenant à son réseau.

Le crédit rapide pour les petites sommes

L’autre solution consiste à recourir au mini crédit ou crédit rapide. Ce crédit à la consommation représente une solution viable si vous n’avez pas besoin d’une somme importante. Généralement, lors d’une première demande, vous ne pouvez pas espérer plus de 200 euros. En revanche, si le remboursement s’effectue dans de bonnes conditions, vous pourrez emprunter une somme plus importante (sans dépasser 1000 euros) la prochaine fois.

Comme son nom l’indique, il s’agit d’un prêt rapide à souscrire. Il suffit de faire une demande en ligne, de fournir les justificatifs exigés et vous obtenez une réponse sous 24 heures maximum. Et le remboursement doit lui aussi être rapide puisqu’il doit intervenir dans un délai d’un mois.

Bien que vous soyez fiché à la Banque de France, prenez garde d’être en capacité de rembourser avant de souscrire un mini crédit.

Le microcrédit de la Caf

Si vous avez besoin d’une somme inférieure à 3000 euros, vous pouvez tout à fait vous tourner vers le microcrédit. La Caf propose ce type de prêt aux personnes fichées à la Banque de France. La somme empruntée peut servir à de multiples usages tels que l’achat ou la réparation de voiture, le financement du permis de conduire ou d’une formation professionnelle, le paiement de frais de santé mal remboursés…

Attention, avant de souscrire un crédit auprès de la Caisse d’allocations familiales, informez-vous sur le taux d’intérêt ainsi que sur la durée de remboursement. Généralement, les microcrédits possèdent un taux d’intérêt avoisinant les 4% et la durée de remboursement varie entre 6 et 36 mois.

Les crédits municipaux pour les interdits bancaires

Toujours dans le créneau du microcrédit, vous avez les crédits municipaux. En effet, certaines communes de France disposent d’un budget dédié aux personnes se trouvant en situation financière délicate.

En tant que fiché à la Banque de France, vous pouvez prétendre à un crédit municipal pour financer des travaux, une formation, le permis de conduire, etc. Faites votre demande auprès de l’organisme. En fonction de l’urgence de votre dossier, son traitement sera plus ou moins long. Et en cas de difficulté pour le montage, rapprochez-vous d’une assistance sociale qui pourra vous aider.

Interdit bancaire et création d’entreprise : l’Adie

Si vous souhaitez débuter une création d’entreprise tout en étant fiché à la Banque de France, vous pouvez vous tourner vers l’Adie. Il s’agit d’un organisme de crédit qui soutient les projets des consommateurs en les aidant financièrement.

Le crédit hypothécaire : mettre sa maison en jeu

Vous êtes fiché à la Banque de France et propriétaire de votre logement ? Sachez qu’il existe le crédit hypothécaire. Le principe s’avère très simple : votre habitation est utilisée en caution lors de la souscription d’un prêt. L’organisme de crédit vous prête de l’argent après avoir réaliser une hypothèque de votre bien immobilier.

Il s’agit d’une sécurité pour l’établissement prêteur. En revanche, pour vous, cela peut représenter un risque énorme. Avant de souscrire ce type de crédit, assurez-vous d’être capable de rembourser les mensualités de votre prêt dans les années à venir. Le cas contraire, vous encourez le risque de perdre votre maison ou appartement. Soyez donc vigilant avant de souscrire le crédit hypothécaire.

Crédit à gage, une solution pour les fichés à la Banque de France

Vous possédez chez vous des objets de valeur tels que des bijoux ou des tableaux d’art ? Sachez que le crédit à gage représente une solution si vous avez besoin de trésorerie, même si ce recours reste assez rare.

Le fonctionnement du crédit à gage est très simple : vous mettez en gage vos biens matériels. Pour cela, il vous faut trouver un organisme qui pratique ce type de prêt, c’est là où réside la principale difficulté. Puis, vous proposez un ou plusieurs objets de valeur pour vous faire prêter de l’argent en retour.

Le prêt entre particuliers FICP

Le prêt entre particuliers FICP concerne les petits et gros montants. Vous pouvez même avoir plusieurs prêteurs en cas de somme importante.

Dans le cadre d’un prêt entre particulier dont l’emprunteur est fiché Banque de France, les modalités restent libres. Vous déterminez  avec votre créancier le taux d’intérêt, la durée de remboursement, etc. Et sachez que le taux d’intérêt ne peut pas dépasser le taux d’usure, lequel est fixé par la Banque de France chaque trimestre.

Lorsque vous empruntez de l’argent à un particulier, il est important de tout formaliser par écrit via une reconnaissance de dette. Ce document doit spécifier la manière dont la somme va être remboursée et il servira de support en cas de litige.

En tant qu’interdit bancaire, il est primordial de rassurer le prêteur. Jouez la carte de la transparence en ne faisant aucun mystère sur votre situation bancaire. Et pour lui montrer que vous êtes fiable, faites valoir votre engagement à honorer vos dettes. Pour cela, expliquez-lui clairement l’incident qui vous a conduit à être fiché à la Banque de France. Et détaillez-lui comment vous allez vous y prendre pour rembourser votre emprunt. Dans tous les cas, il s’avère indispensable de fournir un bon dossier comprenant vos relevés bancaires des trois derniers mois ainsi qu’un bilan en opposant recettes et dépenses.

Emilie Cartier
Rédactrice web freelance, Émilie se passionne pour les sujets du quotidien (santé, finance...) et les astuces qui facilitent la vie de tous les jours. Elle aime écrire des publications utiles et informatives, une activité à laquelle elle peut se livrer grâce à Expertpublic.