Rachat de crédit FICP : le guide de la rédaction

rachat de crédit ficp

Vous avez plusieurs prêts en cours à rembourser, et vous êtes fiché à la Banque de France ? En cas de surendettement, il est conseillé de réaliser un rachat de crédits FICP. De quoi s’agit-il vraiment ? Découvrez toutes les particularités de cette opération bancaire. On vous dit tout sur les avantages, les inconvénients et toutes les solutions pour faire accepter votre dossier.

FICP : qu’est-ce que c’est ?

Le Fichier des Incidents de Remboursement des Crédits, plus connu sous le sigle FICP, désigne le registre listant les emprunteurs surendettés. Parmi eux, les personnes possédant deux mensualités non payées et ceux qui n’ont pas régularisé leur découvert.

Le FICP est géré par la Banque de France. Ce fichier est systématiquement contrôlé par les établissements financiers lorsqu’une personne dépose une demande de prêt. En effet, un fiché FICP présente un risque potentiel pour les organismes qui prêtent de l’argent.

Les emprunteurs fichés au registre sont avertis par leur banque. En outre, ils ont trente jours pour régulariser leur situation. Passé ce délai, l’inscription au fichier de la Banque de France dure cinq ans, sauf en cas de circonstance aggravante où la durée pourra être prolongée.

Pour lever un fichage au FICP, il n’existe qu’une seule solution : régler le montant restant dû. Pour cette raison, les emprunteurs ont recours généralement au rachat de crédits pour FICP. Et ils peuvent s’offrir les services d’un courtier pour défendre au mieux leur dossier.

A noter : avant de lever le fichage de l’emprunteur, l’organisme peut s’assurer que les fonds ont bien été débloqués. Pour cela, il se renseigne auprès de l’établissement qui a accordé le rachat de crédits.

Rachat de crédit FICP : comment ça fonctionne ?

Le fonctionnement d’un regroupement de prêts FICP reste similaire à un rachat de crédits classique. L’organisme de crédit regroupe tous les emprunts en cours (prêt immobilier, à la consommation, renouvelable, dettes privées, retards d’impôt…).

L’emprunteur a désormais un nouveau crédit à rembourser, avec une seule mensualité au lieu de plusieurs. Pour que le montant des mensualités soit allégé, la durée de remboursement a été étalée dans le temps.

Notez que l’emprunteur a également la possibilité de dégager une trésorerie pour procéder au financement d’un projet (changer de voiture, rénover son logement…). En outre, cette opération de rachat de crédits permet une simplification de la tenue du budget. L’emprunteur n’a plus qu’une seule mensualité à surveiller, ce qui réduit considérablement le risque d’accidents bancaires (rejet de prélèvement, agios…).

Concrètement, le rachat de crédits pour FICP se déroule en plusieurs étapes :

  • un entretien avec un conseiller, gratuit et sans engagement. Le professionnel se charge de répondre à toutes les questions relatives à l’opération ;
  • à l’issue de ce premier rendez-vous, l’emprunteur est informé des offres adaptées à sa situation financière. Après avoir choisi l’offre qui lui correspond le plus, il envoie son dossier complet. Généralement, le dossier comprend des formulaires téléchargeables en ligne sur le site web de l’organisme prêteur ;
  • le dossier de l’emprunteur est ensuite étudié par des analystes dédiés. Puis, il est transféré à divers partenaires bancaires ;
  • puis, l’emprunteur se voit communiquer la liste des meilleures offres. Il dispose alors d’un délai légal pour les étudier et informer l’organisme de son choix. L’emprunteur peut tout à fait s’appuyer sur l’expertise d’un connaisseur pour sélectionner l’offre ;
  • enfin, la signature du contrat conclue les démarches.

Peut-on faire un rachat de crédit quand on est fiché au FICP ?

Les fichés FICP peuvent tout à fait prétendre à un regroupement de prêts. Aujourd’hui, les organismes de rachat de crédits sont de plus en plus flexibles sur le sujet. D’ailleurs, certains se sont spécialisés dans ce type d’opérations.

Pour que sa demande soit acceptée, l’emprunteur fiché FICP a tout intérêt à constituer un bon dossier. Celui-ci devra comporter un plan de remboursement, notamment pour les impayés ayant entraîné le fichage au registre.

Néanmoins, il faut savoir que certains organismes de rachat de prêts posent certaines conditions. Parmi elles, un taux d’endettement supérieur à 50 % de vos revenus. L’objectif de l’opération consiste alors à diminuer ce taux à 40 %. Et des organismes prêteurs exigent également un statut de propriétaire avec des revenus hypothécaires en-dessous de 70 % de la valeur du bien à l’issue du regroupement.

Les avantages

Le premier avantage de recourir au rachat de crédits FICP, c’est la levée du fichage. En effet, l’opération bancaire permet le dégagement de fonds pour régulariser la situation.

D’autre part, le regroupement d’emprunts permet de profiter d’une baisse des mensualités, ce qui fait augmenter le pouvoir d’achat. Les emprunteurs peuvent aussi améliorer leur qualité de vie en obtenant une trésorerie. Il s’agit également d’une bonne occasion pour financer un projet (achat de mobilier, acquisition d’une nouvelle voiture, financement des études des enfants, etc.).

Ensuite, le diagnostic se révèle totalement gratuit. Vous pouvez profiter d’un entretien avec un expert financier sans avoir à débourser d’argent. Le professionnel vous trouvera la meilleure solution financière adaptée à votre dossier.

Les inconvénients

Parmi les inconvénients majeurs, il y a le fait de devoir recourir aux services d’un IOB (Intermédiaires Opérations Bancaires) ou d’un courtier. Cela semble presque inévitable compte tenu de la situation.

D’autre part, les taux d’intérêts pratiqués sont loin d’être attractifs lorsque les emprunteurs sont fichés à la Banque de France. Et dans la liste des inconvénients, figure aussi ce fait : pour la plupart des emprunteurs jugés à risque, le rachat de crédits FICP n’est que partiel.

Enfin, il faut aussi compter sur divers frais (frais de dossier, de courtage, de notaire) en plus de la hausse de la durée d’endettement. Sachez également qu’une pénalité de 3 % est à prévoir en cas de rachat de crédit immobilier remboursé par anticipation.

Comment obtenir un rachat de crédit FICP ?

La première étape pour obtenir un rachat de crédit FICP plus facilement, c’est d’optimiser vos chances en fournissant le dossier le plus complet possible. N’hésitez pas à aller au-delà de la demande initiale en présentant des documents non réclamés. Cela mettra en valeur votre demande de regroupement de prêts FICP. Vous devez être totalement transparent et ne rien cacher à l’organisme de rachat de crédits.

Ensuite, un rejet ou refus de votre dossier ne doit pas vous décourager. Il ne s’agit pas d’une fatalité ! Présentez votre dossier de rachat de crédits FICP à un autre organisme. Certains se montrent plus souples avec les emprunteurs en situation financière difficile. Et des établissements se sont par ailleurs spécialisés dans le domaine pour se démarquer de la concurrence. Pensez à My Money Bank, par exemple. L’organisme accepte les demandes émanant de fichés FICP.

Enfin si vous avez défendu votre dossier seul, passez plutôt par un intermédiaire pour obtenir plus facilement un rassemblement d’emprunts. Faites appel à un courtier ou à un Intermédiaire en Opérations Bancaires (IOB). Ces spécialistes défendront votre dossier auprès des organismes de rachat de crédits.

Emilie Cartier
Rédactrice web freelance, Émilie se passionne pour les sujets du quotidien (santé, finance...) et les astuces qui facilitent la vie de tous les jours. Elle aime écrire des publications utiles et informatives, une activité à laquelle elle peut se livrer grâce à Expertpublic.