Le prix moyen d’une assurance voiture jeune conducteur

assurance jeune conducteur

Vous venez de décrocher votre permis de conduire et souhaitez assurer votre véhicule ? Découvrez toutes les subtilités à connaître en termes d’assurances auto. A quelles obligations sont soumis les jeunes conducteurs ? Et quels sont les tarifs observés en matière d’assurance voiture ? Découvrez également les astuces pour payer moins cher lorsque l’on est jeune conducteur.

Qu’est-ce qu’une assurance jeune conducteur ?

La notion de « jeune conducteur » reste subjective car elle n’est statufiée ni dans le Code de la route, ni dans le Code des assurances.

Pourtant, les compagnies proposent des assurances pour jeunes conducteurs. Dans les faits, sont considérés comme tels les automobilistes possédant le permis de conduire depuis moins de 3 ans, donc peu expérimentés.

Cependant, d’autres profils peuvent être considérés comme jeunes conducteurs :

  • les personnes n’ayant jamais conduit de véhicule assuré à leur nom ;
  • ceux ayant conduit exclusivement un véhicule de fonction sans être désigné conducteur sur le contrat d’assurance ;
  • les automobilistes ayant repassé les épreuves théoriques et pratiques après une annulation de leur permis de conduire.

A noter, certaines compagnies d’assurances refusent d’assurer les conducteurs novices, surtout s’ils roulent au volant de puissantes cylindrées. Des assureurs imposent parfois une puissance réelle maximum de la voiture.

D’autre part, les assureurs appliquent une surprime pour assurer les jeunes permis (article A.335-9-1 du Code des assurances). Pour y prétendre, le conducteur doit assurer son propre véhicule ou les parents doivent ajouter leur enfant au contrat d’assurance de leur auto.

La surprime peut aller jusqu’à 100 % de la cotisation de base mais elle diminue au fil du temps, à condition de ne pas avoir d’accidents en route. Puis, elle disparait totalement au bout de la période probatoire (3 ans).

Quelles sont les obligations d’un jeune conducteur ?

Les jeunes permis sont soumis aux mêmes obligations que les autres conducteurs. Ils doivent souscrire une assurance auto afin d’être couverts en cas d’accident.

Outre l’assurance voiture, les jeunes permis doivent également se conformer à certaines règles. Pendant trois ans, ils disposent d’un permis probatoire (article L.223-1 du Code de la route) qui ne comporte que six points au lieu de douze. Au bout de trois ans, si le jeune conducteur n’a commis aucune infraction, le capital de points est porté à douze.

En cas d’infraction pendant la période probatoire, le conducteur peut voir son permis invalidé si tous les points lui sont retirés.

Parmi les infractions au Code de la route, il y a les limites de vitesse. Les jeunes permis doivent respecter des vitesses maximales inférieures à celles des autres conducteurs :

  • 110 km/h sur autoroutes ;
  • 100 km/h sur les routes à deux voies séparées par un terre-plein central ;
  • 80 km/h sur les routes à double sens sans séparateur central.

Enfin, le conducteur novice doit apposer un disque A (macaron homologué) sur la vitre arrière de son véhicule pendant trois ans.

Quel est le prix moyen d’une assurance jeune conducteur ?

Un jeune permis paiera son assurance auto plus cher qu’un conducteur lambda. Pour réduire la note, il peut toutefois opter pour une formule moins coûteuse. L’assurance au tiers et l’assurance auto au kilomètre se révèlent plus avantageuse financièrement, surtout si le jeune permis fait peu de route au quotidien ou possède un véhicule de faible valeur.

Pour payer moins cher, le jeune permis peut aussi être déclaré comme conducteur secondaire sur le contrat de ses parents. Cependant, cette solution ne prévaut que si le jeune automobiliste utilise la voiture de manière occasionnelle, et non comme conducteur principal.

En ce qui concerne le prix moyen d’une assurance jeune conducteur, il faut savoir qu’il varie en fonction de la voiture (neuve ou d’occasion) ainsi que de la région de France.

Un jeune permis qui veut assurer au tiers sa voiture d’occasion (une Renault Clio 3, par exemple) devra débourser entre 200 et 270 euros par mois suivant sa ville de domiciliation. Si la voiture est neuve, comptez plus du double, entre 500 et 650 euros environ.

Comment faire baisser le coût de votre assurance auto ?

Une assurance auto représente un coût non négligeable quand on est jeune conducteur. En effet, les compagnies d’assurances estiment qu’un jeune conducteur qui manque forcément d’expérience a plus de chances d’avoir ou de créer un accident. Cependant, il existe quelques astuces simples pour faire baisser le montant de la cotisation.

Opter pour un véhicule d’occasion

Lorsque l’on vient d’avoir son permis, on peut être tenté d’acheter un véhicule neuf. Il est vivement conseillé de se faire la main sur un véhicule d’occasion. Cela permettra de l’assurer au tiers et en complément, pour être bien protégé, vous prendrez quelques garanties supplémentaires. C’est une solution efficace pour faire baisser le budget de votre assurance auto.

Réduire au maximum la cylindrée

Autre élément clé pour faire des économies : la puissance du véhicule. Plus votre voiture sera puissante, plus le montant de votre cotisation sera élevé. Et cela est encore plus vrai, si vous optez pour une voiture neuve. De plus, posséder une voiture puissante peut augmenter la prise de risque et entrainer des dégâts importants. Donc pour votre portefeuille et également pour votre sécurité, choisissez un véhicule pas trop puissant pour débuter.

Assurez-vous comme conducteur secondaire

Si vous ne conduisez que de façon occasionnelle, il est intéressant que vos parents ou votre conjoint(e) par exemple vous désignent, sur leur contrat, comme conducteur secondaire.