Que faire en cas de vitre cassée ?

Que Faire En Cas De Vitre Cassee Maison

En dépit des nombreuses avancées technologiques et des importants investissements consentis par les industriels pour proposer des vitres toujours plus modernes et plus résistantes, aussi bien pour les voitures que pour les maisons, les bris de glaces font toujours partie des sinistres les plus fréquents. Et quand cela arrive, que ce soit suite à un accident, à un acte de vandalisme, à une tentative d’effraction ou encore à une catastrophe naturelle, l’on ne sait pas toujours ce qu’il faut faire. Dans cet article, nous partageons donc avec vous, les conseils des experts sur la marche à suivre en cas de vitre cassée.

Pour votre domicile

Si la vitre de votre fenêtre ou de votre porte se casse suite à un impact, vous devez avant tout sécuriser les lieux. Enfilez des gants épais, ramassez le verre à terre et retirez les éventuels morceaux sur le cadran. Une fois cette opération terminée, procédez comme suit :

Installez une protection provisoire

Afin d’éviter une intrusion dans votre maison et pour protéger ses habitants du froid ou de la chaleur, bouchez l’ouverture causée par la casse. Pour cela, il est fortement recommandé d’utiliser du papier polyane, un matériau couramment utilisé en isolation thermique. Vous pouvez également poser des planches de bois, des panneaux de contreplaqué ou d’OSB en utilisant des clous et des vis.

Contactez votre assurance

Une garantie bris de glace est incluse dans la plupart des contrats d’assurance multirisques habitation. Toutefois, pour en bénéficier, vous avez l’obligation de déclarer le sinistre dans un délai maximum de 5 jours en utilisant le moyen de contact prévu par votre assureur (téléphone, courrier, déclaration en ligne, etc.). Votre déclaration doit obligatoirement détailler :

  • Le lieu, la date et l’heure du sinistre ;
  • Les circonstances dans lesquelles la vitre a été cassée ;
  • L’ampleur des dommages.

Vous avez également la possibilité d’ajouter des photos pour aider votre assureur à mieux évaluer la situation. Si les dégâts sont importants, celui-ci pourrait dépêcher un expert sur place en vue d’une évaluation. S’ils sont minimes, vous pouvez directement demander son accord pour engager les travaux de réparation et recevoir un remboursement. Pour connaître le montant de l’indemnisation que vous recevrez, consultez les conditions générales de votre contrat. L’information s’y trouve obligatoirement.

Attention aux exclusions de garantie !

Précisons tout de même que la garantie bris de glace n’est pas valable si la vitre a été cassée de manière intentionnelle ou si le sinistre a été causé par un défaut d’entretien. Par ailleurs, seule la vitre cassée est prise en charge par l’assureur. Les éléments de fenêtre ou de porte en aluminium, en PVC ou en bois ne sont pas couverts. En cas de doute, n’hésitez pas à poser la question à votre assureur.

A lire aussi : Bien choisir son assurance habitation

Pour votre voiture

Si le pare-brise, une vitre de portière ou encore la lunette arrière de votre véhicule est cassée, votre garantie bris de glace peut entrer en jeu. En effet, elle figure généralement dans les contrats d’assurance tous risques, tiers étendu, tiers plus, intermédiaire ou formule médiane.

Mais avant toute demande d’indemnisation, enlevez les éclats de vitre de l’intérieur de la voiture et protégez l’habitacle à l’aide d’une bâche. Ensuite, dans un délai maximum de 5 jours à compter de la date où vous avez constaté le sinistre, déclarez l’incident à votre assureur. Ce dernier vous donnera son accord pour l’indemnisation et vous pourrez amener votre voiture dans le garage de votre choix. Certains assureurs proposent également d’effectuer les réparations dans un garage partenaire.

Cependant, si votre vitre cassée est due à une tentative de vol, à un acte de vandalisme ou à une catastrophe naturelle, la procédure à suivre est quelque peu différente :

Déclaration d’un bris de glace dû à une tentative de vol ou un acte de vandalisme

Si votre voiture a été vandalisée et que l’une de vos vitres est cassée, voici la procédure à suivre pour obtenir une indemnisation :

  • Prenez des photos de la vitre cassée : c’est une étape facultative, mais cela vous permettra d’étoffer votre dossier ;
  • Portez plainte dans un commissariat : c’est une étape obligatoire pour un bris de glace dû à une tentative de vol ou un acte de vandalisme ;
  • Envoyez un dossier contenant vos coordonnées, une description du sinistre et une copie du dépôt de plainte à votre assureur dans un délai de 2 jours ouvrés. Et ce, à partir du moment de la constatation du sinistre.

Déclaration d’un bris de glace dû à une catastrophe naturelle

Pour obtenir une indemnisation suite à un événement climatique ayant causé des dommages à une ou plusieurs parties vitrées de votre voiture, un arrêté interministériel indiquant l’état de catastrophe naturelle doit être publié au Journal Officiel. À compter de la date de publication, vous disposez d’un délai de 10 jours maximum pour déclarer le sinistre auprès de votre assureur. Ici également, n’hésitez pas à ajouter à votre dossier sinistre les photos de votre vitre cassée.

Enfin, qu’il s’agisse d’un contrat d’assurance habitation ou d’un contrat auto, sachez qu’une franchise est généralement incluse dans les conditions générales. Il s’agit d’une somme qui restera à votre charge après l’indemnisation de votre assureur. Elle varie d’un assureur à un autre. Pour la connaître, et surtout, pour éviter toute mauvaise surprise, lisez attentivement les termes de votre contrat avant d’y souscrire. L’offre affichant le tarif le plus bas n’est pas forcément la plus avantageuse pour vous.

A lire aussi : L’importance de faire appel à des professionnels en cas de pare-brise impacté