Comment faire lorsque son crédit immobilier est refusé ?

prêt immobilier refusé

Vous souhaitiez contracter un crédit immobilier pour acheter la maison de vos rêves. Tout à votre projet, vous avez omis de valider un point essentiel avant de lancer vos recherches : votre financement. Et, malheureusement, votre banquier vient de vous le refuser. Si nous ne possédons pas de formule magique pour le faire changer d’avis, voici tous nos conseils pour mieux présenter votre demande à d’autres organismes de prêt.

Le crédit immobilier, une question de risque

Un crédit immobilier est octroyé afin de financer un projet d’achat ou de construction d’un bien. Ce prêt court sur plusieurs années avec tous les risques que cela suppose pour l’organisme bancaire : perte d’emploi, maladie, divorce… C’est pourquoi une banque est particulièrement exigeante quant aux profils des emprunteurs. Plus le risque de non-remboursement est élevé, plus le crédit est difficile à obtenir.

Pour bien évaluer le vôtre et préparer un dossier solide, il peut donc être très utile de se faire accompagner, notamment par un courtier comme Vousfinancer.

Les critères d’évaluation pour l’octroi d’un crédit immobilier

Si le taux d’impayé français est le plus bas d’Europe, ce n’est certainement pas le fruit du hasard. En effet, quand une banque examine un dossier de crédit immobilier, elle apprécie votre dossier selon différents critères :

  • apport personnel,
  • revenus et capacité d’endettement (votre reste à vivre doit être suffisant),
  • situation professionnelle et personnelle,
  • faculté à épargner,
  • tenue de votre compte (découverts bancaires chroniques).

Avant de vous engager dans un compromis de vente, assurez-vous donc un accord de principe de votre banque et demandez à insérer une condition suspensive d’obtention de prêt. En cas de refus de la banque, elle fournira un certificat de refus justifiant l’annulation de l’engagement d’achat.

Tenez-vous informé de l’actualité immobilière avec 123immo.info.

Les clés pour décrocher son crédit immobilier

Nous l’avons vu, des critères précis participent à la décision de vous octroyer ou non votre crédit immobilier. Et, si votre banque vient de vous le refuser, sachez qu’un autre établissement bancaire peut vous l’accorder. En effet, les conditions d’octroi d’un emprunt varient réellement en fonction de la stratégie commerciale des banques. Donc, ne paniquez pas et travaillons votre dossier.

1. Assainissez vos comptes bancaires

Décalez votre projet d’achat et remettez vos comptes à flot. Faites en sorte de n’avoir aucun découvert pendant au moins six mois. Une banque apprécie toujours des comptes bien tenus qui favorisent souvent l’octroi du crédit immobilier.

2. Augmentez votre apport personnel

Si vous ne pouvez demander à des proches de vous aider, ouvrez un livret d’épargne. Vous diminuez ainsi le montant à emprunter, respectez plus aisément la règle des 33 % de capacité d’endettement, tout en réduisant le risque pour la banque.

Et, pensez à employer les prêts faisant office d’apport personnel :

  • Prêt action logement (ex-1 % logement),
  • Prêt à taux zéro l’épargne-logement.

Enfin, sachez que des communes offrent des aides à leurs administrés primo-accédants, notamment en Île-de-France, à Nantes, à Toulouse…

3. Soldez vos crédits à la consommation

Vous prouvez que vous êtes raisonnable et un bon payeur. Un organisme bancaire sera donc plus favorable à vous octroyer votre crédit immobilier.

4. Décrochez un CDI

C’est le sésame pour obtenir son crédit. Les banques sont attentives à une situation stable avec des revenus fixes. Pour un couple, quand l’un des deux est freelance ou en CDD, la capacité d’endettement est essentiellement calculée sur le CDI.

Vous êtes intérimaires ? Le Fonds d’action sociale du travail temporaire (Fastt) vous conseille au mieux pour vous aider à obtenir votre crédit immobilier.

Pour conclure, avant de solliciter un crédit immobilier, accordez-vous une petite année de préparation afin de bien mettre à plat votre situation. Si vous êtes pressé, il vous est toujours possible de passer par un courtier en prêt immobilier. Ce professionnel fait jouer la concurrence et défend ses dossiers auprès de banques partenaires. Vous n’aurez plus qu’à choisir celle avec laquelle vous souhaitez conclure.

Comment faire lorsque son crédit immobilier est refusé ?
4.1 (82.96%) 27 vote[s]