Comment gérer un compte joint ?

comment gérer un compte joint

Vous vous demandez comment gérer votre compte joint ? On vous donne toutes les solutions pour bien le gérer.

Ouvrir un compte joint représente une solution idéale pour de nombreux couples. En effet, cela permet de faciliter la gestion du budget en partageant les revenus et les dépenses. Mais comment gérer un compte joint au quotidien ? Découvrez toutes les étapes pour que l’opération soit une réussite et ne se solde pas par une désolidarisation. Qu’est-ce qu’un compte joint ? Comment s’ouvre-t-il à la banque ? Comment le gérer au jour le jour ? Quelles précautions faut-il prendre pour éviter les incidents bancaires ? On vous dit tout sur la meilleure manière de gérer son argent dans le couple (sans disputes !).

Qu’appelle-t-on un compte joint ?

On appelle compte joint un compte bancaire fonctionnant au nom d’au moins deux titulaires, présentant des liens de parenté ou non.

En général, ce sont les couples mariés, pacsés ou en concubinage qui ouvrent un compte joint. L’objectif consiste alors à partager les revenus et les charges courantes (loyers, scolarité des enfants, assurances…) plus sereinement. Mais, n’importe qui peut ouvrir un compte joint avec une autre personne. Pas besoin d’être en couple ni d’être de la même famille pour cela. Il suffit d’être majeur.

Ensuite, il est possible d’ouvrir plusieurs types de comptes joints :

  • généralement, il s’agit d’un compte courant joint ;
  • mais cela peut être aussi un livret d’épargne bancaire ;
  • un compte titres ;
  • ou un compte à terme.

A noter qu’il est impossible d’ouvrir certains comptes joints. Ainsi, les comptes d’épargne réglementés (PEL, livret A…) et les plans d’épargne en actions ne peuvent être qu’individuels.

Il faut savoir également que le compte joint peut comporter trois mentions :

  • « Monsieur/Madame ou Monsieur/Madame » (le plus courant) ;
  • « Monsieur/Madame et Monsieur/Madame » ;
  • ou « Monsieur et/ou Madame ».

Dans le premier cas, seule une signature d’un des titulaires suffit pour réaliser les opérations courantes.

Et dans le second cas de figure, la signature de tous les titulaires s’avère exigée pour effectuer une opération.

Enfin, la dernière version est une formule hybride permettant de réaliser certaines opérations avec une seule signature. D’autres nécessiteront en revanche l’accord des deux partis.

A savoir : généralement, un compte joint est ouvert au nom de deux personnes. Cependant, un groupe de plusieurs personnes peut très bien détenir un compte joint dans une banque. Il n’existe pas de nombre limite sauf si la banque décide de fixer un plafond.

Comment ouvre-t-on un compte joint dans une banque ?

Les démarches pour ouvrir un compte joint dans une banque sont similaires à celles pour ouvrir un compte courant individuel.

Prenez rendez-vous auprès d’un conseiller bancaire pour procéder à l’ouverture de votre compte. Pour un compte joint, tous les titulaires doivent être présents. Chacun devra se munir d’une pièce d’identité ainsi que d’un justificatif de domicile.

Ensuite, à l’issue du rendez-vous, vous devrez signer chacun une convention de compte. Vous pouvez aussi choisir de désigner l’un des titulaires comme seul responsable d’interdiction bancaire. Cette option permet de se protéger en cas d’incident bancaire conduisant à un fichage à la Banque de France.

Enfin, n’oubliez pas d’indiquer une adresse commune à la banque afin qu’elle puisse vous envoyer les courriers postaux relatifs à votre compte joint.

A noter : lors de votre rendez-vous, demandez les tarifs concernant les frais de tenue de compte joint. La tarification appliquée doit être indiquée dans la plaquette sur support papier ou en ligne.

Comment gérer un compte joint ?

D’abord, sachez qu’en ouvrant un compte joint, vous avez le droit d’utiliser l’ensemble des moyens de paiement attaché au compte et mis à votre disposition. Seule la carte bancaire reste nominative, principalement pour des raisons de sécurité.

D’autre part, votre compte joint devra être enregistré à une seule et même adresse  postale pour faciliter l’envoi du courrier.

Si vous souhaitez apporter une modification, notez que cela est possible à tout moment. Cependant, vous devrez respecter un préavis d’au moins deux mois avant que les modifications de votre convention de compte ne soient effectives. Cela laisse notamment le temps à votre co-titulaire de contester les changements s’il le désire.

Notez qu’en cas de désaccord, votre banque enclenchera une procédure afin de clôture le compte joint. On parle alors de désolidarisation.

Gestion du compte joint : quelle est la meilleure manière de faire pour éviter les disputes ?

Il est important d’adopter les bons réflexes pour gérer au mieux son compte commun. En effet, les questions d’argent dans un couple peuvent parfois être source de querelles.

Dès le début, concertez-vous pour fixer ensemble les règles de fonctionnement du compte. Pour vous y aider, répondez clairement à ces questions :

  • à quoi servira le compte joint ? ;
  • quels revenus allons-nous verser dessus ? ;
  • quelles dépenses allons-nous régler avec le compte joint ?

En ce qui concerne le versement de votre salaire, mieux vaut se limiter à un pourcentage plutôt que de partager les dépenses en deux. En effet, celui qui gagne moins ou plus que l’autre aura l’impression d’être lésé. Si vous décidez de verser vos salaires intégralement, mieux vaut alors considérer que l’argent gagné représente un pot commun.

Quant aux dépenses, si votre compte joint sert au remboursement de votre crédit immobilier et à régler les dépenses de la famille, le plus simple reste de faire prélever sur votre compte joint les charges vitales. Parmi elles, les remboursements de crédit commun, les frais de garde et scolarité, les factures EDF, etc. De la sorte, vous gérez ensemble les dépenses du foyer. Et tout ce qui relève des loisirs reste personnel.

Astuces : pour répertorier toutes les dépenses du mois, utilisez un fichier Excel ou un logiciel spécialisé. Ainsi, vous vous rendrez compte des sommes réellement dépensées dans chaque poste de dépenses (courses, loisirs, vêtements). Cette étape s’avère cruciale car généralement on a tendance à sous-évaluer nos dépenses.

Ensuite, réagissez comme s’il s’agissait d’un budget standard en vous fixant des objectifs communs à atteindre (travaux à réaliser sur la maison, achat d’un nouveau meuble…). Pour parvenir à mettre de l’argent de côté pour réaliser vos projets en commun, mettez en place un virement automatique vers un livret. Considérez alors l’opération comme une charge vitale.

Enfin, dans tous les cas, comprenez que la communication joue un rôle primordial !

Plus d'informations sur le compte joint :

Emilie Cartier
Rédactrice web freelance, Émilie se passionne pour les sujets du quotidien (santé, finance...) et les astuces qui facilitent la vie de tous les jours. Elle aime écrire des publications utiles et informatives, une activité à laquelle elle peut se livrer grâce à Expertpublic.