Le régime Paléo : tout ce qu’il faut savoir sur cette diète

Le régime Paléo : tout ce qu’il faut savoir sur cette diète

Développé par le Dr Eaton en 1985, le régime Paléo consiste à se nourrir comme nos ancêtres cueilleurs et chasseurs. Exit donc les aliments industriels et ultra transformés. Retour à une alimentation basée sur des viandes maigres, des légumes et des fruits. Voici en quoi consiste cette diète, ainsi qu’une évaluation objective de son efficacité.

Quels sont les principes du régime Paléo ?

Le régime Paléo prône le retour au régime adopté par les hommes à l’époque du Paléolithique, la première période de la préhistoire. Ici, nul besoin de compter les grammes ou encore les calories. Il faut juste éviter certains aliments et en prioriser d’autres.

Les aliments recommandés par le régime Paléo

Le régime Paléo préconise la consommation des aliments suivants :

  • Des fruits. Grâce à leur teneur en fibres, ils contribuent rapidement à la satiété. De plus, ils sont riches en minéraux, en vitamines B, C, E et K, ainsi qu’en Polyphénols, des nutriments aux effets antioxydants. Dans la diète paléo, les fruits sont recommandés en dessert ou en collation ;
  • Des légumes. Ils possèdent les mêmes propriétés nutritives que les fruits. Ils sont par ailleurs pauvres en sucres et en calories. Grâce à leur teneur en eau, ils contribuent à une bonne hydratation générale du corps. Les légumes doivent être inclus dans chaque repas principal et consommés crus, dans la mesure du possible. Si une cuisson est nécessaire, le régime préconise la cuisson à la vapeur afin de limiter les pertes de nutriments ;
  • Des fines herbes. Elles aident à relever le goût des plats tout en réduisant la quantité de sel consommée ;
  • Des graines de certaines plantes : le lin, le chia ou encore le sésame ;
  • Des viandes maigres. Elles viennent en remplacement des gibiers consommés à l’ère paléolithique. Elles doivent être incluses dans au moins un repas principal par jour. Il est également possible d’alterner avec des poissons gras, des fruits de mer et des œufs ;
  • Les huiles d’olive, de noix ou de colza. En raison de Riches en Omega 3, en vitamine E et en polyphénols, elles sont préconisées pour l’assaisonnement et la cuisson des repas.

Les aliments interdits

Dans le cadre d’un régime paléo, les aliments suivants sont interdits :

  • Les légumes secs : haricots rouges, fèves, pois cassés, haricots blancs, etc.
  • Les produits laitiers : yaourt, fromage, beurre et crème fraîche ;
  • Les aliments industriels comme les pizzas, les chips, les sauces en conserves, les céréales de petit-déjeuner, les biscuits et les boissons sucrées.

Par ailleurs, le régime paléolithique préconise de consommer avec modération les pommes de terre et le sel.

régime Paléo: les avantages et les inconvénients

Quels sont les avantages du régime paléolithique ?

Le régime paléolithique présente un certain nombre d’avantages :

Une perte de poids rapide

Le régime Paléo est un régime Low-carb car il réduit fortement l’apport en glucides. Par conséquent, il favorise la perte de poids. Chez certaines personnes, les effets peuvent être constatés après seulement deux semaines.

Une satiété rapide

Les aliments recommandés dans ce régime permettent d’obtenir rapidement un sentiment de satiété. Cela facilite son suivi et réduit les risques d’abandon.

Lire aussi : Quels sont les aliments qui brûlent les graisses du ventre ?

Des effets positifs sur le transit intestinal

L’alimentation Paléo inclut une forte consommation de fruits et de légumes, et par conséquent, un apport important en fibres. Cela améliore la digestion et règle de manière durable les problèmes de constipation.

L’acquisition de bonnes habitudes alimentaires

Le régime Paléo met un point d’orgue sur les bonnes habitudes alimentaires préconisées par tous les nutritionnistes. Il s’agit notamment de :

  • Réduire sa consommation d’aliments industriels ;
  • Augmenter sa consommation de légumes et de fruits.

Il préconise également la pratique d’une activité physique régulière. De ce fait, ce programme garantit un meilleur bien-être, une meilleure qualité de sommeil et un regain d’énergie au quotidien.

Les avantages et les inconvénients du régime Paléo

Quels sont les inconvénients du régime Paléo ?

Les conditions de vie d’aujourd’hui sont bien différentes de celles qui caractérisaient l’ère du paléolithique. Par conséquent, il est quasiment impossible d’adopter exactement la même alimentation qu’à cette époque. De ce fait, cette diète présente un certain nombre de limites et d’insuffisances. Ce sont notamment :

Une diète qui coût cher

Le régime paléolithique exclut la consommation des aliments bon marché, comme les céréales et les produits industriels. Il priorise des aliments plus chers qui, de nos jours, sont plus chers. C’est le cas de fruits, des légumes ou encore les viandes maigres. Le suivre à la lettre nécessite donc un budget relativement conséquent. Ce qui le rend inaccessible pour beaucoup de personnes.

Monotonie et frustration sur le long terme

Ce programme alimentaire implique des restrictions importantes. Il exige notamment de  renoncer au pain du petit-déjeuner, au fromage ou encore aux petites sucreries des desserts.

Sur le long terme, il peut donc entraîner de sérieuses frustrations, qui peuvent occasionner des pulsions alimentaires.

Des carences alimentaires

En raison des groupes d’aliments proscrits, le régime Paléo peut entraîner des carences nutritionnelles importantes. De plus, la surconsommation de viandes et de poissons peut augmenter le taux de lipides dans le sang. Sur le long terme, cela augmente les risques d’hypertension, de diabète et d’infarctus.

L’effet yoyo

Tout comme la plupart des régimes restrictifs, ce régime peut être suivi d’un effet yoyo. Dès que le patient recommence à s’alimenter normalement, son organisme stockera plus facilement les calories. Il fera également des réserves de graisses pour d’éventuelles périodes de privation à venir.

Nos conseils

Rares sont les études qui permettent de démontrer l’efficacité du régime paléo sur le long terme. Les résultats mis en avant concernent en effet essentiellement des suivis sur le court terme. Par conséquent, il est vivement déconseillé d’adopter cette diète sans l’avis favorable et le suivi d’un professionnel de la nutrition.

Lire aussi : 5 conseils pour perdre du poids avant l'été