Vivre à Bangkok : avantages, inconvénients et démarches

vivre à bangkok

Vous envisagez de quitter votre pays pour vivre à l’étranger ? Vous êtes attiré par la Thaïlande et sa capitale Bangkok ? Cette grande ville de plus de 8 millions d’habitants possèdent des atouts certains. Découvrez lesquels. On vous dit tout sur les avantages à vivre dans la capitale thaïlandaise ainsi que les inconvénients. Est-ce que la vie est chère à Bangkok ? Pourquoi vivre dans cette métropole ? Avant de penser au départ, informez-vous sur cette destination. Nous vous donnons toutes les clés pour réussir votre expatriation.

La vie à Bangkok, les avantages

Il existe un certain nombre d’avantages à vivre dans la plus grande ville de Thaïlande, surtout si vous aimez sortir.

Le climat

Il fait chaud dans la métropole. De mars à juin, les températures avoisinent les 35 °C. En revanche, de juillet à octobre, il s’agit de la saison des pluies. Là-bas, elles sont torrentielles avec un risque élevé d’inondations.

Enfin, de novembre à février, c’est l’hiver avec des températures comprises entre 24 et 28 °C. Pendant cette période, le tourisme bat son plein.

Bon à savoir, l’intérieur des bureaux et lieux publics sont tous climatisés. Il est donc préconisé de se couvrir pour aller faire les courses ou aller au cinéma.

Les sorties

Plusieurs quartiers de Bangkok sont réputés pour leur vie nocturne. Les amoureux de la fête y trouveront leur bonheur avec une multitude de bars et clubs en tout genre.

Les adeptes du shopping devraient également être ravis. A Bangkok, les boutiques ne manquent pas. Le secteur du luxe y est bien représenté. Le week-end, profitez aussi d’un marché immense ou faites du sport. Il y a des salles de remises en forme en très grand nombre dans la ville.

La gastronomie

La cuisine thaïlandaise s’avère goûteuse et variée. Ceux qui n’apprécient pas la gastronomie asiatique pourront trouver d’autres aliments moins exotiques. A  Bangkok, il y a des restaurants de toute nationalité.

L’art de vivre

Les Thaïlandais sont connus pour être très souriants et abordent la vie avec calme et sérénité.

D’autre part, le vol y est quasiment inexistant. Contrairement à d’autres capitales du monde, Bangkok ne souffre pas de ce fléau. Posez vos sacs sur une table sans crainte qu’il soit dérobé.

Le coût de la vie

Le coût de la vie dans la capitale thaïlandaise est bas. Manger dans un restaurant de quartier ne vous en coûtera que deux euros. Les logements se révèlent également très accessibles. Le prix des locations n’a rien à voir avec celui pratiqué en France. Néanmoins, sachez que le coût de la vie à Bangkok est beaucoup plus élevé que dans le reste du pays.

S’installer à Bangkok, les inconvénients

Certes, vivre à Bangkok comporte des avantages, mais aussi des inconvénients.

La pollution

La pollution reste un gros problème dans la ville de Bangkok. En effet, la capitale se révèle extrêmement polluée. En cas de déplacement à pied ou à vélo, mieux vaut utiliser un masque. Si vous avez des problèmes respiratoires, choisissez de préférence une autre destination.

Le bruit

Le niveau sonore dans la ville se révèle assez impressionnant. Bangkok est une capitale qui ne dort jamais et est tout le temps en activité. Malgré la mentalité des Thaïlandais, vivre à Bangkok peut vite devenir très fatiguant et stressant.

Les déplacements en ville

Se déplacer à Bangkok reste difficile. La métropole ne privilégie pas la piétonnage avec l’absence de trottoirs. Et effectuer des déplacements en voiture ou en bus n’est pas plus simple. Le trafic à Bangkok y est dense et donc très compliqué. Les embouteillages sont légions. Pour circuler dans la capitale thaïlandaise, il faut s’armer de patience. Les moyens de transport les plus appropriés sont la moto ou le métro. Néanmoins, sachez que le métro ne dessert pas toute la ville et se balader en deux roues peut être très dangereux. En effet, il n’existe pas de Code de la route en Thaïlande. En revanche, vous trouverez des taxis à chaque coin de rue et à toute heure.

L’intégration des Français

Se faire des amis et rencontrer du monde à Bangkok n’est pas aussi simple, malgré le dynamisme et l’excentricité de la métropole. La barrière de la langue y est pour beaucoup. Il existe également de grandes différences entre la culture française et thaïlandaise.

Travailler à Bangkok

Le taux de chômage est quasi inexistant en Thaïlande. Un certain nombre de métiers sont ouverts aux Français. Les secteurs de l’industrie, du médical, des hautes technologies, du textile et de l’hôtellerie font partie de ceux qui recrutent le plus d’étrangers. En revanche, il faut savoir que certaines professions sont interdites aux personnes venues d’ailleurs. N’espérez pas exercer en tant que coiffeur, guide touristique ou couturier, par exemple.

Expatriation à Bangkok, les démarches

Votre décision est prise, vous déménagez pour partir vivre à Bangkok. Des formalités sont à accomplir pour vous expatrier.

La première chose à faire est de s’informer auprès de l’ambassade de Thaïlande en France. En effet, les lois sur les visas changent de manière régulière.

Pour vous installer durablement sur le territoire thaïlandais et y travailler, vous devrez  obtenir un visa non-immigrant ainsi qu’un permis de travail. Il existe différents visas suivant votre situation personnelle et professionnelle (travailleur, famille d’expatrié, étudiant, retraité). En cas de demande de visa pour travailler en Thaïlande, vous devrez justifier de ressources suffisantes pour vivre décemment sur place, et présenter une autorisation de travail et lettre de votre employeur.

Pour ouvrir un compte bancaire en Thaïlande, il vous sera demandé votre passeport, permis de travail ainsi qu’un certificat de résidence. A noter, peu de contrats sont rédigés en anglais. Demandez l’assistance d’un interprète !

Bangkok est une ville déconcertante et qui ne laisse personne indifférent. L’expatrié peut être victime d’un choc culturel en découvrant le pays. Cependant, la communauté française y est plutôt importante et permet de ne pas se sentir seul dans une ville démesurée.

Vivre à Bangkok : avantages, inconvénients et démarches
Notez cet article