Quelles solutions pour l’optimisation fiscale internationale

Un Homme Fait Des Calculs

Les individus ainsi que les sociétés cherchent à épargner sur le montant d’impôts qu’ils doivent payer, annuellement, dans leur pays. Pour ce faire, il existe une vaste gamme de solutions. Pour les entreprises, on peut utiliser l’optimisation fiscale en fonction de la catégorie des bénéfices ou de la forme sociale et pour les particuliers par les crédits et les réductions, les exonérations d’impôts et la gestion de déficits. Mais les deux groupes peuvent aussi bénéficier de l’optimisation fiscale internationale. En voici quelques exemples.

L’optimisation fiscale en Europe

Andorre

Pas besoin de chercher très loin pour optimiser sa fiscalité. Certains pays d’Europe offrent une fiscalité attrayante pour une variété de situations. C’est le cas d’Andorre qui ne fait pas partie de l’Union européenne. Ainsi, elle bénéficie d’une fiscalité unique qui favorise les particuliers, mais aussi les personnes morales ainsi que les entreprises. Cela se traduit, dans la réalité, par des impôts et des taxes beaucoup moins importants que dans le reste des pays de l’Union européenne. On peut en apprendre plus sur cette fiscalité avec Gestoria Andorre.

Malte

Bien que ce pays offre différents régimes d’optimisation fiscale, il est surtout connu par les propriétaires de yacht, qui y trouvent de nombreux bénéfices. En effet, ils peuvent participer à un régime fiscal favorable, en ce qui concerne la TVA et la taxe sur les produits pétroliers. Ils utilisent, pour ce faire, ce qui s’appelle le « leasing maltais ». Le particulier achète un yacht pour le mettre en location, mais il le loue à lui-même à un taux de TVA réduit, avant de compléter l’achat et d’en devenir propriétaire.

Pays-Bas

Les Pays-Bas sont reconnus, au niveau de l’optimisation fiscale, uniquement pour les multinationales. C’est pourquoi on y retrouve une grande quantité de noms connus, de sociétés d’Amérique du Nord tels qu’Abbott Laboratories, Boeing, Bombardier, Cisco Systems, Dow, Eastman Chemical, Heinz, Medtronic, NCR Corporation et Reebok. Le régime du « sandwich hollandais » leur offre en effet de nombreux avantages fiscaux, qui les attirent, lorsqu’ils songent à établir un siège social en Europe. On doit dire que la fiscalité des Pays-Bas est aussi très favorable aux particuliers, et dans certains cas, elle est même applicable aux non-résidents.

La Suisse

D’autres pays en Europe offrent aussi une possibilité d’optimisation fiscale. C’est le cas, entre autres, de la Suisse. Dans le cas de ce pays, elle est destinée plus particulièrement aux grandes fortunes de ce monde. De plus, la fiscalité du pays varie selon les états Suisse, ce qui peut rendre la lecture de la situation plus difficile.

Luxembourg et autres

Un autre pays reconnu pour l’optimisation fiscale est le Luxembourg. Dans ce cas, elle s’effectue généralement par des holdings domiciliés dans le pays. D’autres pays européens offrent certains avantages tels que la Belgique, Chypre et l’Irlande.

S’adresser à un cabinet de gestion

La fiscalité n’est pas à prendre à la légère. Des décisions prises, sans consulter des spécialistes, peuvent coûter très cher. C’est pourquoi il est important de consulter un cabinet de gestion, spécialisée dans le pays où l’on désire s’installer, afin de bien comprendre toutes les démarches nécessaires.

A lire aussi : Comment améliorer la gestion fiscale d'une entreprise