Moyens de paiement : les solutions possibles

moyens de paiement

Pour régler un achat dans un magasin, nous utilisons généralement la carte bleue, l’argent liquide, ou plus rarement, le chèque bancaire. Cependant, il existe de nouveaux moyens de paiement qui facilitent les transactions chez les commerçants et sur Internet. Monnaie électronique, carte virtuelle prépayée, paiement sans contact avec un smartphone… Tour d’horizon des différents modes de paiement et leurs particularités.

Les moyens de paiement classiques

Il s’agit des moyens de paiement les plus couramment utilisés pour effectuer ses achats dans un magasin physique ou en ligne.

L’argent liquide ou espèces

Les pièces ainsi que les billets en euros font partie des espèces ou argent liquide. Ils permettent de régler des achats à faible montant. Cette solution de paiement est la plus ancienne puisqu’il s’agit d’un moyen d’échange réel contre un ou plusieurs produits.

Cependant, il faut savoir qu’il existe une réglementation spécifique. Vous pouvez payer un professionnel (commerçant, artisan…) en espèces si le montant n’excède pas 1000 euros. Au-delà de cette somme, vous devrez sélectionner un autre moyen de paiement. D’autre part, le règlement d’un salaire peut aussi s’effectuer en espèces si le montant ne dépasse pas 1500 euros. Et en ce qui concerne les transactions immobilières, le montant maximum s’élève à 10 000 euros. Notez qu’il est interdit de refuser un paiement en espèces lorsque la somme ne dépasse pas un plafond, sauf si ledit règlement s’effectue avec plus de 50 pièces de monnaie.

A lire aussi >> Billet déchiré : que faire ?

La carte bancaire

La carte bancaire, appelée aussi carte bleue, fait partie des moyens de paiement les plus fréquemment utilisés. Il peut s’agir d’une carte de retrait utilisable dans les distributeurs de billets, ou de crédit.

Les banques proposent différentes gammes de carte bancaire, généralement payantes. Chacune d’elles tient compte de vos habitudes de consommation, mais aussi de vos revenus.

Sachez qu’avec ce mode de paiement, vous pouvez régler vos achats dans une boutique physique ou sur Internet. En magasin, il suffit d’entrer un code confidentiel composé de quatre chiffres pour que la transaction s’effectue. Lorsque le client se trompe trois fois de code, la carte est bloquée. Et pour les règlements de moins de 30 euros, il est possible de recourir au paiement sans contact en apposant la carte sur le terminal, sans entrer de code secret.

En revanche, en ligne, vous devrez entrer un certain nombre d’informations : le nom du titulaire de la carte, le numéro de la carte, sa date de fin de validité ainsi que son cryptogramme composé de trois chiffres.

Enfin, notez que de nombreuses cartes bancaires s’accompagnent de prestations telles que des assurances et assistances (assurance rapatriement, assistance médicale, assurance décès…). Suivant le réseau de la carte (Visa, Mastercard…), les garanties divergent.

A lire aussi >> Quelles différences entre une carte Visa ou Mastercard ?

Le chèque de paiement

Ce moyen de paiement papier tend à être supplanté par la carte bancaire. D’ailleurs, certains commerçants le refusent par peur d’un chèque en bois ou sans provision. Néanmoins, près de 10 % de la population française continue d’avoir recours à cette solution de paiement.

Il est vrai que le principe du chèque se révèle très simple. Le montant inscrit sur le titre est débité sur le compte de l’émetteur lorsque le bénéficiaire du chèque procède à l’encaissement.

D’autre part, notez qu’il existe un certain nombre de précautions à prendre lorsque vous remplissez un chèque :

  • le nom du bénéficiaire doit être clairement lisible ;
  • la date et le lieu d’émission doivent être notés ;
  • la signature est effectuée manuellement, et doit toujours être la même ;
  • le document sera également rempli au stylo à bille, de préférence à encre noire ;
  • la somme figurera à la fois en lettres et en chiffres. Et en cas de différence entre les deux, la somme inscrite en lettres sera retenue ;
  • enfin, l’écriture sera claire et bien lisible.

A savoir : outre le chèque de paiement qui est le plus courant, il existe d’autres types de documents. Parmi eux, le chèque non-barré. Payable au guichet en espèce, il est endossable. Et le chèque visé garantit que le compte est approvisionné. Quant au chèque certifié, le montant est conservé sur le compte pendant huit jours suivant son émission. Enfin, le chèque de banque est émis par le banquier. Valable durant un an et huit jours après sa date d’émission, il sert généralement à régler des grosses transactions.

A lire aussi >> Délai d’encaissement d’un chèque : de combien est-il ?

Le virement bancaire

Le virement bancaire est un moyen de paiement particulièrement utile pour envoyer de l’argent de votre compte à un autre compte bancaire. Pour effectuer un virement, il vous faut un RIB (Relevé d’Identité Bancaire) ou l’IBAN de la personne destinataire du paiement.

Il existe des virements ponctuels ou des transferts d’argent permanents. Dans tous les cas, la transaction s’effectue de manière sécurisée.

A lire aussi >> Combien de temps pour un virement bancaire ?

Le mandat

Parmi les titres interbancaires, citons le mandat cash, postal ou international qui permet de transférer de l’argent. A la différence d’un virement bancaire, il est possible de donner ou recevoir de l’argent en liquide sans l’intermédiaire d’un compte bancaire.

En fait, le titre interbancaire se présente sous la forme d’un coupon que le créancier adresse au titulaire du compte. Ce dernier doit le retourner à l’expéditeur, signé et accompagné d’un RIB.

Le prélèvement automatique

Enfin, le prélèvement automatique fait partie des solutions pour régler une dépense. Généralement, ce moyen de paiement s’utilise pour s’acquitter des factures mensuelles de gaz ou d’électricité, ou d’un abonnement téléphonique.

Votre compte est alors ponctionné automatiquement de la somme due à une date précise. Le prélèvement automatique porte aussi le nom de débit direct.

Les moyens de paiement virtuels

A l’heure des nouvelles technologies, de nouvelles manières de régler ses achats font aujourd’hui partie du quotidien.

La monnaie virtuelle

Enfin, la monnaie virtuelle tend à devenir un nouveau moyen de paiement du quotidien, même s’il reste minoritaire. Parmi les monnaies électroniques les plus connues, il y a le bitcoin. Acceptée sur la plupart des grands sites marchands, cette monnaie virtuelle s’échange contre des devises monétaires classiques, parfois à un très bon prix.

A noter : le cours de la monnaie virtuelle n’est pas encadré.

Le paiement sans contact

Cette facilité de paiement s’est peu à peu démocratisée. Rapide, simple et sécurisé, le paiement sans contact s’effectue via un smartphone.

Si vous possédez un téléphone portable doté de la fonctionnalité NFC, vous pouvez régler vos achats en utilisant cette technologie. A noter, le commerçant doit également activer la fonction sans contact de son terminal de paiement pour rendre possible la transaction. De votre côté, il suffit d’approcher votre appareil du terminal, lequel se chargera de détecter votre téléphone. Puis, le paiement s’effectuera automatiquement via l’application configurée préalablement.

Le compte virtuel

Ce nouveau moyen de paiement sert uniquement à régler ses achats en ligne. En outre, il permet de sécuriser les paiements sur Internet. En effet, en utilisant un compte virtuel, vous n’avez pas à entrer vos coordonnées bancaires.

A savoir : tous les sites marchands n’acceptent pas cette solution de paiement.

L’e-carte bleue ou carte virtuelle prépayée

Et si vous utilisiez une carte virtuelle à durée limitée pour effectuer une transaction sur Internet ? Cette méthode de paiement est généralement proposée par l’ensemble des banques, et de manière gratuite.

Lors d’un achat sur Internet, il suffit d’utiliser l’application ou le site de l’organisme bancaire. Vous entrez ensuite le montant que vous souhaitez mettre sur la e-carte.

Au moment de payer vos achats, vous entrez seulement le code virtuelle de la carte prépayée. De cette manière, vous n’avez pas à communiquer vos coordonnées bancaires en ligne.

Les portes-feuilles électroniques

Il existe aussi des modes de paiement électroniques qui permettent de régler une commande sur Internet. Paypal fait partie des portes-feuilles électroniques les plus connus. Mais, il y a d’autres plateformes sur le marché telles que Hipay, GoogleWallet ou Skrill. Afin de faciliter les transactions entre utilisateurs, le compte Paypal est rattaché à la carte bleue.