Diverticulite : les traitements naturels

diverticule

Mal connue, la diverticulite est une inflammation qui se caractérise par une vive douleur. Découvrez les complications que cette maladie peut engendrer. Et adoptez les bons gestes pour prévenir cette infection bénigne ou grave. Symptômes, causes, traitements naturels… On vous dit tout sur l’inflammation du diverticule, à ne pas confondre avec la diverticulose.

Diverticulite : qu’est-ce que c’est ?

Le diverticule est une hernie de la muqueuse colique. On parle de diverticulite lorsque l’hernie subit une inflammation. Elle intervient après la stagnation des matières fécales, ce qui engendre une pullulation des microbes. Il s’agit d’une infection qui peut se révéler grave.

Il ne faut pas confondre la diverticulite avec la diverticulose colique. Cette dernière se manifeste généralement chez les seniors et se révèle répandu dans les pays occidentaux. Généralement, cela n’entraîne aucun symptôme, et on la découvre lors d’un examen pour des problèmes digestifs. Au contraire, la diverticulite engendre une vive douleur.

Les symptômes

La diverticulite se manifeste par une douleur de grande intensité. Elle peut également entraîner la formation d’abcès dans l’hernie, des saignements, et même une occlusion du côlon ou de l’intestin grêle.

Rarement, une diverticulite évolue vers la formation d’une fistule. Il s’agit d’un conduit dont la présence se révèle anormale entre le côlon et les organes de la cavité abdominale (vessie, utérus, vagin, intestin grêle).

Enfin, la diverticulite peut aussi se transformer en péritonite si l’abcès se déchire. Dans ce cas, une partie du contenu de l’intestin se déverse dans la cavité abdominale. Une péritonite requiert une intervention chirurgicale en urgence.

En cas de fièvre, douleur abdominale de grande intensité, nausée, vomissement ou diarrhée, consultez un médecin sans attendre.

Les causes

Certains facteurs de risques entraînent une diverticulite. Parmi eux, un style de vie sédentaire, l’absence d’activité physique, le tabagisme, et un régime alimentaire pauvre en fibres.

En fait, la formation des diverticules survient lorsque des zones de faiblesse de la paroi du côlon s’étirent sous la pression. Cela engendre une petite lésion sur la paroi de l’hernie et l’infection se déclare.

Les traitements naturels

Une bonne hygiène de vie

Une diverticulite bénigne peut être traitée de manière simple, en adoptant des bons gestes. Sur conseil de votre médecin, modifiez votre régime alimentaire en consommant davantage de fibres (fruits, légumes, grains entiers…).

Vous devrez également vous reposer, et bien vous hydrater en buvant beaucoup d’eau tout au long de la journée.

D’ici une semaine, vous vous sentirez en meilleure forme. Et vous pourrez alors pratiquer une activité physique de manière régulière. Cela permet de prévenir le risque de diverticulite.

Cependant, en cas de diverticulite grave, un traitement en milieu hospitalier s’avère nécessaire. Une alimentation par voie intraveineuse vous sera alors administrée, ainsi que des antibiotiques.

Les aliments à éviter

Certains aliments sont à proscrire de votre régime afin d’éviter la survenue d’une diverticulite ou d’une diverticulose.

Parmi eux :

  • les produits raffinés (pain blanc, céréales de petit-déjeuner, viennoiserie, pâtisserie, crêpe, gaufre, couscous, risotto, frites, chips..). Dépourvus de fibres, ils ne facilitent pas l’évacuation des selles ;
  • les matières grasses (beurre, margarine, huile végétale, plat en sauce…) ;
  • les viandes grasses (peau du poulet…), les fromages, les fritures ;
  • les plats préparés ;
  • les aliments industriels transformés ;
  • le sucre ;
  • l’alcool…

 Les aliments à privilégier

Pour remplacer les produits déconseillés, recourez à des conseils pratiques au quotidien :

  • préférez le riz brun au riz blanc ;
  • mangez des fruits et des légumes contenant des fibres tels que pommes, poires (avec la peau), framboises, mûres, pruneaux, abricots, dattes, petits pois, betteraves, carottes, brocoli, chou, navet, pommes de terre (avec la peau), maïs…
  • consommez régulièrement des légumineuses (haricots rouge ou blanc, lentilles, pois chiches) ;
  • complémentez vos yaourts, compotes et soupes avec du son de blé ou d’avoine.

Plus de traitements naturels :

Diverticulite : les traitements naturels
4.8 (95%) 16 vote[s]