Traitements naturels d’un lipoedème

lipoedème

Pourtant répandu chez la gente féminine (une femme sur dix), le lipoedème reste mal connu du grand public, mais aussi du corps médical. Appelée aussi maladie des « jambes poteaux », cette pathologie est généralement diagnostiquée tardivement. Cela est d’autant plus grave que les symptômes de l’affection représentent un handicap au quotidien. Et ils peuvent aussi être à l’origine de réels complexes physiques. Alors, comment reconnaître les signes d’un lipoedème et s’en débarrasser ? Découvrez toutes les solutions naturelles pour venir à bout de cette maladie invalidante avant de songer à un acte chirurgical. Focus sur les traitements naturels d’un lipoedème.

Le lipoedème : qu’est-ce que c’est ?

Le lipoedème est une maladie chronique qui se manifeste par l’accumulation progressive de tissu adipeux sur les membres inférieurs du corps, des hanches jusqu’aux chevilles. Plus rarement, cette maladie touche les bras.

Le lipoedème provoque une surcharge pondérale et s’accompagne d’un gonflement ou œdème, d’où son nom. Et la pathologie engendre également des douleurs à la pression.

Notez que le lipoedème reste encore mal connu en France. En revanche, l’affection a fait l’objet de travaux en Allemagne, pays d’où elle provient. Les chiffres révèlent alors que 10% des patients atteints de maladies veineuses sont concernés par le lipoedème.

Les causes

Les causes du lipoedème sont multiples :

  • d’abord, il peut y avoir une origine hormonale. En effet, la maladie ne touche les hommes qu’en de rares cas. Et le plus souvent, l’affection apparait au moment de la puberté ou pendant une grossesse, voire durant la ménopause ;
  • une origine génétique. Souvent, les membres d’une même famille sont concernés par le lipoedème ;
  • une rétention d’eau.

En revanche, aucun lien n’a été établi entre le lipoedème et un surpoids (excès alimentaire, obésité…). Des cas ont d’ailleurs été constatés chez des patientes très minces. Cependant, notez qu’un surpoids peut aggraver l’évolution de la pathologie.

Sachez également que le corps médical distingue trois stades du lipoedème, lequel aurait tendance à s’aggraver dans le temps. Il s’agit d’une maladie évolutive avec un :

  • stade 1 : le tissu sous la peau est à la fois épaissi et souple, caractérisé par la présence de petits nodules. Quant à la peau, elle se révèle lisse ;
  • stade 2 : le tissu sous cutané est toujours épaissi et souple. En revanche, les nodules ont pris du volume et sont maintenant de grosses tailles. La peau devient irrégulière ;
  • stade 3 : le tissu sous la peau s’avère indurée (épaisse et dure). On constate également la présence de gros nodules et de lambeaux de graisses molles avec déformation des faces internes des genoux et des cuisses.

Les symptômes

Le lipoedème s’identifie facilement car il se caractérise par un amas de graisse localisé sur une ou plusieurs parties du bas du corps (hanches, cuisses, mollets). Et plus rarement, la maladie touche également les bras.

Quelle que soit la zone du corps concernée, le lipoedème touche les membres des deux côtés de manière symétrique. D’autre part, on constate un certain nombre de symptômes :

  • gonflement de la partie du corps et douleur à la pression voire au toucher ;
  • survenue de grosseurs anormales à la surface de la peau. Généralement, ces nodules deviennent de plus en plus volumineux avec le temps ;
  • apparition de varices dues à un relâchement du tissu conjonctif ;
  • hématomes ;
  • difficulté à se déplacer dans les cas les plus graves.

Des complications peuvent également survenir :

  • apparition d’un lipo-lymphoedème. Il s’agit d’un trouble de l’écoulement lymphatique. La lymphe ne s’écoule plus suffisamment et s’accumule alors dans le tissu ;
  • des séquelles orthopédiques. Des troubles au niveau de la mobilité ainsi que de la démarche peuvent aussi survenir chez les patientes atteintes de lipoedème. Cela s’explique en partie par de mauvaises postures au niveau des chevilles, genoux et hanches ;
  • une détérioration du système veineux. En cas de diagnostic d’un lipoedème, votre médecin vous prescrira un examen phlébologique du système veineux. Cela permet d’éviter l’apparition de varices et la détérioration du système veineux profond.

A savoir : il ne faut pas confondre cette maladie avec la lipohypertrophie. Cette affection se manifeste par une accumulation adipeuse asymétrique au niveau des membres inférieurs. Cette pathologie survient pendant la puberté. A la différence du lipoedème, elle ne s’accompagne pas de gonflement ni de douleurs. Enfin, le lipoedème ne doit pas être confondu avec le lymphoedème qui se définit par un amas de lymphe. Asymétrique, il atteint les pieds, contrairement au lipoedème qui s’arrête aux chevilles. Cette pathologie est également indolore à la pression.

Les traitements naturels du lipoedème

Notez d’abord que la plupart des remèdes et traitements naturels s’attaquent aux signes et non aux causes de la pathologie. Par conséquent, ces différentes méthodes non médicamenteuses n’offrent pas de guérison. En revanche, elles font diminuer les manifestations du lipoedème et améliore le confort de vie des patientes qui en souffrent.

Les cures thermales

Même si les résultats de cette méthode restent mitigés, la crénothérapie ou cure par les eaux thermales apportent des bénéfices psychologiques.

Le drainage lymphatique

Cette technique de massage favorise la circulation de la lymphe. Le drainage lymphatique manuel est surtout efficace en cas de lymphoedème associé.

La pressothérapie

Cette méthode consiste à enfiler des chaussures en tissu gonflées d’air. Celles-ci recouvrent alors la jambe entière. Ces bottes de pressothérapie exercent une forte pression sur les jambes à intervalles réguliers. Cela favorise la circulation sanguine et le drainage. Les liquides présents dans les tissus sont évacués.

Les bas de contention et de compression

Les bas de contention soulagent les symptômes. Le port de bas de compression est également préconisé pour améliorer le confort de vie des patientes atteintes de lipoedème.

La pratique d’un sport

Exercer une activité sportive régulière, et notamment la natation, contribue à l’amélioration de l’aspect de la peau. La pratique d’un sport doit s’accompagner d’une bonne alimentation (pas trop riche) pour plus de résultat. Et notez qu’un surpoids aggravera le lipoedème.

La radiofréquence

Avant de songer à une liposuccion, vous pouvez avoir recours à la radiofréquence. Les graisses peuvent être détruites par radiofréquence, laser, infrarouge ou ultrasons.

Les crèmes amincissantes

Certains traitements pour lutter contre les effets inesthétiques de la peau d’orange peuvent être envisagés dans le cas d’un lipoedème. Les crèmes amincissantes peuvent aider à réduire les tissus graisseux (plus d’un centimètre).

Plus de traitements naturels :

Traitements naturels d’un lipoedème
4.6 (91.11%) 36 vote[s]