Arythmie cardiaque : les traitements naturels

arythmie cardiaque

L’arythmie cardiaque regroupe plusieurs troubles possibles du rythme du cœur. Si certaines affections se révèlent dangereuses et doivent être traitées par voie médicamenteuse ou via la chirurgie, d’autres en revanche sont plus bénignes. Pour les troubles cardiaques légers, vous pouvez tout à fait recourir à une alternative naturelle. Retrouvez toutes les solutions pour venir à bout d’une arythmie cardiaque (bradycardie, tachycardie…). Homéopathie, phytothérapie, remèdes de grand-mère, bons gestes à adopter… Tout ce qu’il faut savoir pour prendre soin de son cœur de manière totalement naturelle !

Qu’est-ce que l’arythmie cardiaque ?

L’arythmie cardiaque fait partie des troubles du rythme cardiaque. Il s’agit d’une affection qui concerne la fréquence, la régularité et l’intensité des contractions du cœur.

En temps normal, l’activité cardiaque est réglée par des signaux électriques. Or, l’arythmie représente une anomalie de cette impulsion électrique. Par conséquent, les battements du cœur deviennent irréguliers, plus lents ou alors plus rapides.

D’autre part, il existe plusieurs sortes d’arythmie, chacune d’elles comportant un degré de gravité variable :

  • la bradycardie se manifeste par une diminution soudaine et passagère du rythme cardiaque ;
  • la tachycardie est une accélération du rythme cardiaque ;
  • l’extrasystole se caractérise par une légère irrégularité du rythme cardiaque. Elle peut atteindre une oreillette ou un ventricule ;
  • en cas de flutter auriculaire, le rythme des oreillettes s’avère régulier mais rapide alors que les ventricules fonctionnent de manière tout à fait normale ;
  • la fibrillation auriculaire est une contraction rapide et désordonnée des oreillettes du cœur. Cela empêche le cœur de fonctionner normalement et le sang ne circule pas dans le corps de façon satisfaisante. Ce trouble peut être passager ou chronique. Et il représente parfois un danger lorsque des caillots se forment ;
  • la fibrillation ventriculaire fait l’objet d’une urgence vitale car il s’agit d’une contraction très rapide et anarchique des ventricules.

Les symptômes

L’arythmie cardiaque se manifeste par plusieurs signes :

  • sensation de battements de cœur forts et rapides ;
  • faiblesse ou fatigue ;
  • chute de la tension artérielle ;
  • étourdissement ou perte de connaissance ;
  • pouls irrégulier ;
  • essoufflement ;
  • douleur dans la poitrine.

A noter que ces symptômes peuvent survenir aussi bien au repos qu’après un effort, même minime. Le trouble cardiaque peut aussi être découvert lors d’une complication (insuffisance cardiaque, embolie…). Et il peut provoquer la mort subite.

En présence de ces symptômes, consultez sans tarder votre médecin généraliste ou rendez-vous aux urgences.

Les causes

Plusieurs causes peuvent expliquer la survenue d’une arythmie cardiaque :

  • pathologie cardiaque (maladie congénitale, infarctus du myocarde…) ou endocrinienne (hyperthyroïdie…) ;
  • la prise de certains médicaments comme des diurétiques ou des antiarythmiques ;
  • une baisse du taux de potassium dans le sang ou un autre désordre métabolique ;
  • une déshydratation ;
  • le stress ;
  • une trop grande consommation de tabac, d’alcool ou d’excitants ;
  • le vieillissement.

Les traitements naturels de l’arythmie cardiaque

Prévenir l’arythmie

Pour éviter l’apparition d’un trouble cardiaque, il est important de respecter une certaine hygiène de vie.

Réduisez votre consommation d’excitants (alcool, thé, café, soda…) et évitez le tabac. Pratiquez également une activité physique régulière (piscine, marche nordique, footing léger, vélo…).

L’homéopathie

Si les irrégularités du cœur restent bénignes, vous pouvez avoir recours à l’homéopathie pour vous soigner.

Prenez trois granules trois fois par jour de Digitalis 9 CH ou Ignatia 9 CH si votre trouble s’accompagne de nervosité.

La phytothérapie

Plusieurs plantes sont recommandées pour venir à bout d’une arythmie cardiaque, mais seulement s’il s’agit d’un trouble léger.

En tisane, vous pouvez utiliser 30 grammes de tilleul (bractées), de mélisse (feuilles), d’aspérule odorante (plante), d’olivier (feuilles) et 20 grammes d’anis verte (semences), de passiflore (plante).

Mettez une cuillère à café du mélange dans une tasse d’eau bouillante. Laissez infuser pendant trois minutes avant de filtrer. Buvez ensuite une à deux tasses pendant la journée, entre les repas.

D’autre part, l’aubépine est une plante reconnue pour son action contre la nervosité et pour soigner les troubles cardiaques légers. Elle régule notamment la tension et le rythme du cœur.

Le magnésium

En cas de tachycardie avec palpitation, faites une cure de magnésium, d’autant plus si vous vous sentez fatigué ou en plein surmenage.

L’idéal est de supplémenter son alimentation avec 300 mg/jour pendant environ 3 semaines. Préférez le glycérophosphate de magnésium à la taurine ou à la vitamine B6 pour des raisons de tolérance.

La relaxation par la respiration

Cela s’appelle la cohérence cardiaque. Cette technique de relaxation permet de chasser le stress et en même temps de contrôler ses battements cardiaques.

Il s’agit de respirer lentement et profondément, ce qui calme le cœur. Pratiquez jusqu’à quatre fois par jour en inspirant par le nez ou la bouche pendant 5 secondes pour remplir les poumons. Expirez ensuite par la bouche à nouveau pendant 5 secondes pour les vider. A faire pendant 2 à 3 minutes.

L’huile essentielle d’ylang-ylang

Cette HE possède des bienfaits sur le stress. Si vous sentez que votre cœur s’affole à l’approche d’un examen ou d’un autre événement, prenez de l’huile essentielle d’ylang-ylang. Ce produit naturel est connu pour ses propriétés relaxantes et équilibrantes du système nerveux.

Utilisez l’huile essentielle en inhalation sèche en versant deux gouttes d’HE pure sur un mouchoir ou une goutte sur chaque poignet. Respirez pendant quelques minutes en attendant que les palpitations cessent.

Notez que vous pouvez aussi utiliser l’HE en massage sur le plexus si vous souhaitez un effet plus durable. Diluez entre 5 et 10 gouttes dans une cuillère à café d’huile végétale. Attention, ce remède naturel est déconseillé chez la femme enceinte et allaitante ainsi que chez les personnes souffrant d’hypotension.

L’alimentation

L’alimentation a aussi son rôle à jouer pour limiter le risque d’arythmie cardiaque. Consommez des omega -3 car ils possèdent des bénéfices sur la santé cardio-vasculaire. En effet, ils fluidifient le sang et assurent donc un impact positif sur les troubles cardiaques.

Mangez donc des poissons gras tels que la sardine, le maquereau ou le saumon à hauteur de deux fois par semaine. Utilisez aussi des huiles de colza, noix ou de lin.

En revanche, limitez les graisses saturées que l’on trouve dans les produits laitiers, le fromage, la viande. Et côté cuisson, proscrivez la friture au profit des cuissons à la vapeur, au four ou à l’eau.

Plus de traitements naturels :

Emilie Cartier
Rédactrice web freelance, Émilie se passionne pour les sujets du quotidien (santé, finance...) et les astuces qui facilitent la vie de tous les jours. Elle aime écrire des publications utiles et informatives, une activité à laquelle elle peut se livrer grâce à Expertpublic.