Crise d’angoisse : les traitements naturels

traitement naturel crise d'angoisse

Personne n’est à l’abri d’une crise d’angoisse. Liée à un état d’anxiété ou à une maladie, l’attaque de panique peut se révéler handicapante, surtout lorsqu’elle se manifeste par de nombreux signes. Découvrez les symptômes et causes possibles du trouble, ainsi que nos solutions naturelles pour en venir à bout. Il existe des alternatives aux médicaments comme les anxiolytiques, on vous dit lesquelles. Zoom sur les remèdes de grand-mère et les médecines douces pour traiter les crises d’angoisse de manière efficace.

Qu’est-ce qu’une crise d’angoisse ?

La crise d’angoisse est une attaque de panique qui se manifeste généralement en cas de troubles anxieux. La crise d’angoisse apparait de manière brutale et possède une durée variable, de quelques minutes à quelques heures.

La personne qui souffre de crise d’angoisse ressent alors une peur intense focalisée (ex. : la peur de mourir, de devenir fou, etc.). Elle ressent également une sensation de danger immédiat et des sensations psychiques gênantes telles que palpitations, sueurs, tremblements ou douleurs thoraciques…

Les symptômes physiques sont vécus de manière plus ou moins spectaculaires par la personne. Souvent, ils alimentent et aggravent la peur ressentie. La personne a l’impression de perdre totalement le contrôle pendant la crise d’angoisse.

Les plus concernés par les attaques de panique sont les jeunes femmes et les personnes ayant des antécédents familiaux.

Les symptômes

Les symptômes de la crise d’angoisse sont facilement reconnaissables :

  • douleurs ou sensations de gêne au niveau de la cage thoracique ou de l’abdomen ;
  • palpitations, tachycardie ;
  • nausées et vomissements ;
  • sensations de vertige ;
  • impression d’étouffer ou d’être étranglé ;
  • pâleur ;
  • tremblements ;
  • maux de tête.

Les causes

Les causes psychologiques

Une crise d’angoisse peut être à l’origine de plusieurs causes psychologiques :

  • d’abord, elle peut être déclenchée par le conflit qu’engendre l’existence d’un désir et d’un interdit pour un seul et même objet ;
  • ensuite, elle peut être liée à une phobie (phobie sociale, par exemple) ;
  • le processus dépressif doit aussi être évoqué. Dans ce cas, la crise d’angoisse survient généralement le matin. Le sujet qui en souffre a alors l’impression de ne pas être à la hauteur de la tâche demandée ;
  • il peut également s’agir de dépression d’usure ou d’anxiété généralisée. Les crises d’angoisse apparaissent alors en fin de journée.

Les maladies

D’autre part, une crise d’angoisse peut être liée à une pathologie. Il convient donc d’effectuer un examen clinique et biologique complet afin d’éliminer toute maladie organique. L’angine de poitrine peut s’accompagner ou débuter par une crise d’angoisse, par exemple.

Et les hépatites, les troubles de la thyroïde, la tétanie, quasiment toutes les formes débutantes de cancers sont aussi à l’origine de crise d’angoisse, principalement au réveil. Toutes ces maladies entraînent de la fatigue. Ainsi, des crises d’angoisse accouplées à une manifestation de fatigue doivent vous pousser à consulter.

Autres cas

Enfin, les phénomènes liés à l’affaiblissement des fonctions intellectuelles supérieures (motricités et sensations) peuvent occasionner des crises d’angoisse. C’est aussi le cas pour l’installation d’un état démentiel, des phénomènes de confusion engendrés par des produits toxiques…

Des études ont  également montré que l’administration de certaines substances telles que le lactate de sodium ou le dioxyde peuvent agir sur la régulation de certains neurotransmetteurs. Ils déclencheraient donc des attaques de panique.

Dans tous les cas, il s’avère important de consulter si les crises d’angoisse se répètent.

Les traitements naturels de la crise d’angoisse

Identifier la cause

Comprendre ce qu’il se passe se révèle capital pour soigner les crises d’angoisse. Il convient donc d’identifier l’origine de l’attaque de panique.

Cela nécessite une prise en charge de la personne. Ainsi, elle et son entourage seront rassurés. La prise en charge du patient associe des mesures relevant de la psychothérapie.

Les thérapies comportementales et cognitives

Le but des thérapies est d’amener la personne à prendre conscience de ses troubles et de ce qui les entraîne. Petit à petit, le patient va affronter les situations qu’il redoute. Le thérapeute l’aide alors à démonter tous les scénarii catastrophe que son imagination lui impose. Pour y parvenir, il utilise des mises en scène ainsi que des exercices pratiques de mise en situation, toujours d’intensité graduelle.

Les thérapies comportementales et cognitives peuvent durer de plusieurs mois à plusieurs années, en fonction de la gravité des troubles. Lorsqu’elles sont bien conduites, elles permettent de faire disparaitre jusqu’à 90 % des attaques de panique.

Les règles d’hygiène simples à respecter

Des règles simples permettent de diminuer l’angoisse :

  • pratiquer une activité sportive régulière (marche à pied, vélo, natation…) ;
  • manger de manière équilibrée ;
  • dormir suffisamment ;
  • réduire sa consommation de caféine ;
  • ne pas consommer d’alcool de façon excessive ;
  • arrêter de fumer.

La sophrologie

La sophrologie représente une alternative aux médicaments afin de lutter contre les crises d’angoisse. Cette approche douce enseigne des outils utilisables dans la vie de tous les jours. Cette démarche peut être complémentée d’une aide psychologique pour obtenir un résultat optimal.

Le sophrologue propose des exercices de prise de conscience et de relaxation dynamique pour identifier les manifestations de l’angoisse (nœud à la gorge, boule dans le ventre…). Il guide aussi vers des exercices destinés à apaiser le mental, à relativiser les situations et à se préparer de manière positive pour les événements qui génèrent de l’angoisse.

Il y  a également le training autogène de Schultz qui donne des bons résultats. En outre, il s’agit de l’une des méthodes fondatrices de la sophrologie. Cet exercice permet de se relaxer dans n’importe quelle circonstance. Cela passe par l’enseignement d’une bonne respiration et de la détente corporelle.

Le yoga

Pour réduire son stress, la pratique du yoga est particulièrement indiquée car elle permet de modifier son rythme respiratoire et de recentrer sa concentration.

Lorsque vous êtes confronté à une crise d’angoisse, il convient de privilégier les exercices de respiration en alternant respiration basse, moyenne et haute.

L’hypnose

L’hypnose peut représenter une solution efficace pour combattre un état d’anxiété. En effet, cela permet d’accéder à des mécanismes non conscients et de pointer les causes qui génèrent de l’angoisse tout en modifiant leur perception.

D’autre part, l’apprentissage de l’autohypnose permet de dissiper les symptômes physiques de l’attaque de panique.

L’acupuncture

Cette technique utilisée depuis très longtemps dans la médecine chinoise traditionnelle aide à réduire le stress et les états d’anxiété.

Le praticien trouvera le point efficace au patient. La durée de traitement s’avère variable, mais les premiers résultats peuvent survenir dès la deuxième séance. Lorsque la situation l’exige, l’acupuncture peut être complémentée par de l’homéopathie ou une thérapie comportementale et cognitive.

Les plantes

Si vous souffrez de crises d’angoisse, vous pouvez avoir recours aux plantes comme traitements de fond. Parmi les remèdes naturels les plus efficaces, il y a la valériane qui traite les troubles du sommeil liés à l’anxiété.

En cas de palpitations et de troubles du sommeil, utilisez la passiflore. Enfin, d’autres plantes comme le coquelicot ou la camomille allemande possèdent des vertus sédatives.

Plus de traitements naturels :

Emilie Cartier
Rédactrice web freelance, Émilie se passionne pour les sujets du quotidien (santé, finance...) et les astuces qui facilitent la vie de tous les jours. Elle aime écrire des publications utiles et informatives, une activité à laquelle elle peut se livrer grâce à Expertpublic.